Wikiquote:Citations du jour/novembre 2008

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cette page permet de répertorier toutes les citations du jour de novembre 2008.
Pour créer une nouvelle citation, cliquez sur le lien rouge ou sur le lien modifier de la date voulue et complétez les champs citation, auteur et article.
[modifier]1 novembre 2008



Je suis un païen converti vivant au milieu de puritains apostats. — Clive Staples Lewis

Vous pouvez la trouver sur la page : Clive Staples Lewis


[modifier]2 novembre 2008



À force d'enculer les poules on finit par casser des œufs. — Guillaume Nicloux

Vous pouvez la trouver sur la page : Le Poulpe


[modifier]3 novembre 2008



La complaisance fait les amis, la franchise les ennemis. — Térence

Vous pouvez la trouver sur la page : Térence


[modifier]4 novembre 2008



L'enfance c'est fait pour gâcher la vie des adultes. — Bill Watterson

Vous pouvez la trouver sur la page : Bill Watterson


[modifier]5 novembre 2008



L'époque semble athée, mais seulement aux yeux des chrétiens ou des croyants. En fait elle est nihiliste. Les tenants d'hier et d'avant hier ont tout intérêt à faire passer le pire et la négativité contemporaine pour un produit de l'athéisme. — Michel Onfray

Vous pouvez la trouver sur la page : Traité d'athéologie


[modifier]6 novembre 2008



Rabbin Chim'on bar Yohaï enseigne: « Partout où Israël est exilé, la présence de Dieu est avec eux. » — Léon Askénazi

Vous pouvez la trouver sur la page : Talmud


[modifier]7 novembre 2008



Nous savons aujourd'hui que l'humanisme orgueilleux qui donne au monde moderne son dynamisme inouï met en péril la continuation même de l'aventure humaine. — Jean-Pierre Dupuy

Vous pouvez la trouver sur la page : Jean-Pierre Dupuy


[modifier]8 novembre 2008



Il est important de comprendre que le fascisme et le nazisme étaient des dictatures socialistes. — Ludwig von Mises

Vous pouvez la trouver sur la page : Ludwig von Mises


[modifier]9 novembre 2008



À chaque fois que j'écoute du Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne. — Woody Allen

Vous pouvez la trouver sur la page : Meurtre mystérieux à Manhattan


[modifier]10 novembre 2008



Je suis esclave de mon baptême. Parents, vous avez fait mon malheur et vous avez fait le vôtre. — Arthur Rimbaud

Vous pouvez la trouver sur la page : Arthur Rimbaud


[modifier]11 novembre 2008


Modèle:Citation du jour/11 novembre 2008
[modifier]12 novembre 2008



Cependant, les crimes de l'extrême civilisation sont, certainement, plus atroces que ceux de l'extrême barbarie par le fait de leur raffinement, de la corruption qu'ils supposent, et de leur degré supérieur d'intellectualité. — Jules Barbey d'Aurevilly

Vous pouvez la trouver sur la page : Jules Barbey d'Aurevilly


[modifier]13 novembre 2008



La menace climatique qui pèse sur la survie de nos civilisations exige une mobilisation universelle. Il est regrettable que mon pays, qui, je crois, devrait être le leader mondial, bloque actuellement l'action à Bali. — Al Gore

Vous pouvez la trouver sur la page : Al Gore


[modifier]14 novembre 2008



Tous les hommes sont naturellement égaux, cependant, comme vous le savez vous même, il y a en ce monde un certain nombre de préjugés. Tout le monde serait plus heureux si ces préjugés disparaissaient et laissaient la raison gouverner les affaires humaines. — Rigas

Vous pouvez la trouver sur la page : Rigas


[modifier]15 novembre 2008



L'homme blanc possède une qualité qui lui a fait faire du chemin : l’irrespect. — Henri Michaux

Vous pouvez la trouver sur la page : Henri Michaux


[modifier]16 novembre 2008



Pour les ignorants : une commission est un groupe de personnalités chargées de trouver l'idée moderne, excellente, lumineuse, et de proposer les modalités concrètes propres à éviter sa mise en œuvre. — Louis-Marie Horeau

Vous pouvez la trouver sur la page : Louis-Marie Horeau


[modifier]17 novembre 2008



Les gens vivent au jour le jour. Ils évitent de penser au passé, de crainte de succomber à une « nostalgie » déprimante ; et lorsqu’ils pensent à l’avenir, c’est pour trouver comment se prémunir des désastres que tous ou presque s’attendent désormais à affronter. — Christopher Lasch

Vous pouvez la trouver sur la page : Christopher Lasch


[modifier]18 novembre 2008



Non seulement mon corps me cache, mais il suggère même de moi une image qui m'insulte. — Nicolas Grimaldi

Vous pouvez la trouver sur la page : Nicolas Grimaldi


[modifier]19 novembre 2008



[La politique de l'autruche, c'est] Une politique qui court vite, une politique qui fait des gros oeufs, c'est tout. — Jean-Christophe Hembert

Vous pouvez la trouver sur la page : Kaamelott/Karadoc


[modifier]20 novembre 2008



Il faut en effet gérer les faillites des banques et autres grandes entreprises considérées comme stratégiques de l’intérieur, en patron et non pas seulement en pompier, sans discrimination. — Esther Dang

Vous pouvez la trouver sur la page : Esther Dang


[modifier]21 novembre 2008



Le caractère fondamental de la philosophie positive est de regarder tous les phénomènes comme assujettis à des lois naturelles invariables, dont la découverte précise et la réduction au moindre nombre possible sont le but de tous nos efforts, en considérant comme absolument inaccessible et vide de sens la recherche de ce qu'on appelle les causes soit premières, soit finales. — Auguste Comte

Vous pouvez la trouver sur la page : Auguste Comte


[modifier]22 novembre 2008



Désobéir, c'est chercher. — Victor Hugo

Vous pouvez la trouver sur la page : Victor Hugo


[modifier]23 novembre 2008



Ne soyons plus anglais ni français ni allemands. Soyons européens. Ne soyons plus européens, soyons hommes. - Soyons l'humanité. Il nous reste à abdiquer un dernier égoïsme : la patrie. — Victor Hugo

Vous pouvez la trouver sur la page : Victor Hugo


[modifier]24 novembre 2008



Le temps ne fait rien à l’affaire ; quand on est con, on est con. — Georges Brassens

Vous pouvez la trouver sur la page : Georges Brassens


[modifier]25 novembre 2008



La science est un véritable parasite : plus le nombre des patients est élevé, plus la physiologie et la pathologie progressent, et donc meilleurs sont les résultats thérapeutiques obtenus. L’année 1932 marque le moment le plus noir de la grande dépression et c’est de son cadre honni qu’a progressivement émergé la nouvelle discipline que nous appelons aujourd’hui la macroéconomie. — Paul Samuelson

Vous pouvez la trouver sur la page : Paul Samuelson


[modifier]26 novembre 2008



Les gens ne comptent que leur malheur ; leur bonheur, ils ne le comptent jamais. S'ils le comptaient comme il faut, ils comprendraient que chacun a sa part en réserve. — Fedor Dostoïevski

Vous pouvez la trouver sur la page : Fedor Dostoïevski


[modifier]27 novembre 2008



La résurgence religieuse à travers le monde est une réaction à la laïcisation, au relativisme moral et à la tolérance individuelle, et une réaffirmation des valeurs d'ordre, de discipline, de travail, d'entraide et de solidarité humaine. — Samuel Huntington

Vous pouvez la trouver sur la page : Samuel Huntington


[modifier]28 novembre 2008



Sapience n'entre point en ame malivole, et science sans conscience n'est que ruine de l'ame. — François Rabelais

Vous pouvez la trouver sur la page : Science


[modifier]29 novembre 2008



Le réel et le surnaturel, c’est la même chose. — Henri Barbusse

Vous pouvez la trouver sur la page : Henri Barbusse


[modifier]30 novembre 2008



La Politique, messieurs, devrait être une vocation. Je suis sûr qu'elle l'est pour certain d'entre vous. Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier. Un métier qui ne rapporte pas aussi vite que beaucoup le souhaiterait et qui nécessite de grosses mises de fonds. Une campagne électorale coûte cher. Mais pour certaines grosses sociétés, c'est un placement amortissable en quatre ans. Et pour peu que le protégé se hisse à la présidence du conseil, alors là, le placement devient inespéré. Les financiers d'autrefois achetaient des mines à Djelizer ou à Bazoa. Et bien ceux d'aujourd'hui ont compris qu'il valait mieux règner à Matignon que dans l'Oubangui, et que de fabriquer un député coûtait moins chez que de dédommager un roi nègre. — Michel Audiard

Vous pouvez la trouver sur la page : Le Président