Talmud

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Talmud (התלמוד) de Babylone et celui de Jérusalem représentent la somme de la tradition orale juive, accumulée selon ses partisans depuis Moïse lui-même (Pirke Avot 1:1)

Le Talmud comporte 64 traités, en deux versions.

Berakhot[modifier]

Il arriva encore que Rabbi Hanina ben Dossa se rendit chez Rabbi Yohanan ben Zakkaï pour étudier la Torah. Le fils de ce dernier tomba malade. Rabbi Yohanan ben Zakkaï demanda à son élève : « Hanina, mon fils, invoque pour lui la miséricorde divine pour sa guérison. » Rabbi Hanina se mit la tête entre les genoux et l'enfant guérit. Rabbi Yohanan ben Zakkaï dit : « Si j'avais incliné ma tête entre mes genoux, cela n'aurait pas suffi pour le sauver. » Sa femme lui demanda: « Hanina est-il plus grand que toi ? » « Non, répondit-il, mais il ressemble à un serviteur devant le Roi, et moi je ressemble à un ministre du Roi. »

  • Personnages du Talmud (1997), Adin Steinsaltz, éd. Pocket, coll. « Bibliophane-Daniel Radford », 2000  (ISBN 2-266-11129-9), t. Talmud de Babylone, traité Berakhot 34b, p. 47


Shabbat[modifier]

Une autre fois, un païen se présenta devant Shammaï et lui dit: « Je suis prêt à me convertir au judaïsme, à condition que tu m'enseignes toute la Torah pendant que je me tiens sur un seul pied. » Shammaï le renvoya en le frappant à l'aide de la règle qu'il tenait dans ses mains. Ce païen s'en vint adresser la même demande à Hillel, qui lui répondit : « Ce qui est détestable à tes yeux, ne le fais pas à autrui. C'est là toute la Torah, le reste n'est que commentaire. Maintenant, va et étudie. »

  • Personnages du Talmud (1997), Adin Steinsaltz, éd. Pocket, coll. « Bibliophane-Daniel Radford », 2000  (ISBN 2-266-11129-9), t. Talmud de Babylone, traité Shabbat 31a, p. 20


Meguila[modifier]

Rabbin Chim'on bar Yohaï enseigne : « Partout où Israël est exilé, la présence de Dieu est avec eux. »

  • Leçons sur la Torah (1997), Léon Askénazi, éd. Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes », 2007  (ISBN 978-2-226-17826-8), partie Talmud de Babylone, traité Meguila 29a, p. 144

Haguiga[modifier]

Il arriva que l'Autre montait à cheval un jour de Sabbath, et Rabbi Meïr le suivait pour apprendre la Torah de sa bouche. L'autre lui dit : « Meïr, retourne sur tes pas, car mon cheval a déjà atteint la limite du domaine de Shabbat. »

  • Personnages du Talmud (1997), Adin Steinsaltz, éd. Pocket, coll. « Bibliophane-Daniel Radford », 2000  (ISBN 2-266-11129-9), t. Talmud de Babylone, traité Haguiga 15a, p. 93


Pirke Avot[modifier]

Là où il n'y a pas d'homme, efforce-toi d'en être un.

  • Commentaires du Traité des pères, Moïse Maïmonide, Rachi, Rabbénou Yona, Le Maharal de Prague, Rabbi Hayim de Volozyne (trad. Éric Smilévitch), éd. Verdier, coll. « les dix paroles », 1990  (ISBN 2-86432-117-3), Pirke Avot 2:5, p. 98


Rabbi Lévitas de Yavné a dit : « Sois très, très effacé car l'espérance de l'homme, ce sont les vers. »

  • Commentaires du Traité des pères, Moïse Maïmonide, Rachi, Rabbénou Yona, Le Maharal de Prague, Rabbi Hayim de Volozyne (trad. Éric Smilévitch), éd. Verdier, coll. « les dix paroles », 1990  (ISBN 2-86432-117-3), Pirke Avot 4:4, p. 175


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :