Kaamelott

Citations « Kaamelott » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Kaamelott est une série télévisée humoristique et dramatique française dont la diffusion originale a eu lieu entre 2005 et 2009 en France. (Une suite est prévue au cinéma à partir de 2012.)

Citations des personnages[modifier]

Angharad[modifier]

Hé ben, si un jour j’oublie que je suis bonniche, vous serez gentils de me le rappeler !

  • Vanessa Guedj, Kaamelott, Livre I, 37 : La Romance de Lancelot, écrit par Alexandre Astier.


Si Monsieur et Madame préfèrent s'envoyer des fions dans l'intimité, je peux aussi me retirer.

  • Vanessa Guedj, Kaamelott, Livre II, 37 : La Joute Ancillaire, écrit par Alexandre Astier.


(À Arthur et à Mevanwi ensemble dans leur lit) Entre le calme plat du temps de Madame et la guérilla de cette nuit, je me permet de dire à monsieur, que monsieur n'a pas bien le sens de la mesure, monsieur est en dent de scie...

  • Vanessa Guedj, Kaamelott, Livre IV, 26 : La chambre de la Reine, écrit par Alexandre Astier.


(À Arthur au sujet de Mevanwi) Je dois avouer que la chose a du bon, si c'est pour m'éviter la vue de la grande décarade, le défilé des nouvelles têtes, la parade des amoureuses à calcul, les poids lourds de la jambe légère, le festival de la morue, en somme...

  • Vanessa Guedj, Kaamelott, Livre IV, 30 : Les Bonnes, écrit par Alexandre Astier.


Anna[modifier]

Quand on veut être sûr de son coup, mon petit bonhomme, on plante des carottes, on ne joue pas les chefs d'État !

  • Anouk Grinberg, Kaamelott, Livre V, 30 : La Supplique, écrit par Alexandre Astier.


(S'adressant au roi Loth) Excusez-moi, est-ce qu'à un seul moment, j'aurais par mégarde donné le moindre signe de vouloir discuter avec vous?

  • Anouk Grinberg, Kaamelott, Livre V, 30 : La Supplique, écrit par Alexandre Astier.


Vous êtes une gigantesque tarlouze.

  • Anouk Grinberg, Kaamelott, Livre V, 30 : La Supplique, écrit par Alexandre Astier.


Jusqu'à présent, vous cumuliez trois statuts : bâtard, fils d'assassin et usurpateur. Bâtard, vous le serez toujours, de même que vous serez toujours le fils de votre sale ordure de père. Mais aujourd'hui, vous n'êtes plus roi, vous n'usurpez plus votre titre, c'est déjà ça.

  • Anouk Grinberg, Kaamelott, Livre V, 30 : La Supplique, écrit par Alexandre Astier.


Appius Manilius[modifier]

( au Père Blaise) Pardonnez moi ? Excusez moi hein, j'y connais rien... Euh... On a vraiment l'impression que vous savez pas du tout ce que vous foutez là...

  • Emmanuel Meirieu, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiae, écrit par Alexandre Astier.


(au Maître d'Armes) J'pensais à une chose, en toute amitié, un gros pain dans votre tête, ça serait de nature à vous convenir ?

  • Emmanuel Meirieu, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiae, écrit par Alexandre Astier.


En fait, je m'en suis pris deux, mais j'ai cherché la merde.

  • Emmanuel Meirieu, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiae, écrit par Alexandre Astier.


Ouais c'est bien qu'on reste un peu dehors, comme ça j'pourrais vous mettre une grosse tarte en plein air.

  • Emmanuel Meirieu, Kaamelott, Livre VI, 7 : Arturus Rex, écrit par Alexandre Astier.


Désolé mais vous l'avez chié votre mariage. Ce s'rait rien si c'était pas juste la deuxième fois.

  • Emmanuel Meirieu, Kaamelott, Livre VI, 8 : Lacrimosa, écrit par Alexandre Astier.


Arthur[modifier]

Voir le recueil de citations : Arthur

Attila[modifier]

Je vais tout casser, ici, MOI! Kaamelott Kaamelott : y va rester un tas de caaaailloux, comme ça! Je veux l'or, tout l'or sinon c'est la guerre !

  • Lan Truong, Kaamelott, Livre I, 89 : Le Fléau de Dieu, écrit par Alexandre Astier.


Je te mettrai à genoux, Arthur de Bretagne !

  • Lan Truong, Kaamelott, Livre I, 89 : Le Fléau de Dieu, écrit par Alexandre Astier.


Pourquoi pas ?

  • Lan Truong, Kaamelott, Livre I, 89 : Le Fléau de Dieu, écrit par Alexandre Astier.


Alors les femmes. [...] Donnez nous les femmes ! [...] Tous les femmes !!! [...] AAAAAAHH !!!

  • Lan Truong, Kaamelott, Livre I, 89 : Le Fléau de Dieu, écrit par Alexandre Astier.


Arthur ! Kaamelott, c’est zéro ! Des cailloux, des cailloux, des cailloux, ça m'énerve! !

  • Lan Truong, Kaamelott, Livre III, 12 : Le Fléau de Dieu II, écrit par Alexandre Astier.


Cette fois-ci, on part avec les femmes ! HAHAAAHA !!!!

  • Lan Truong, Kaamelott, Livre III, 12 : Le Fléau de Dieu II, écrit par Alexandre Astier.


Belt[modifier]

(Beurré) Sire, vous êtes quand même un sacré souverain. Accueillir, des péquenots qui sentent la bouse, comme ça, dans votre chapeau, bien je dis château!

  • François Morel, Kaamelott, Livre II, 68 : Spiritueux, écrit par Alexandre Astier.


Père Blaise[modifier]

Voir le recueil de citations : Père Blaise

Bohort[modifier]

Voir le recueil de citations : Bohort

Breccan[modifier]

Sire, on en a déjà parlé de la pierre ! Je peux pas monter une pierre d’une toise et demi dans un escalier à colimaçon !

  • Yvan le Bolloc'h, Kaamelott, Livre I, épisode 3 : La table de Breccan, écrit par Alexandre Astier.


Le cuir, ça restera toujours le cuir. Le cuir ça traverse les âges, les frontières, les modes. D’autant qu’là j’vous ai pas mis d’la vache moisie, attention ! C’est d’la tannerie d’luxe ! Assemblée au crochet de six ! Y'a des heures de main d'oeuvre derrière !

  • Yvan le Bolloc'h, Kaamelott, saison 1, épisode 3 La table de Breccan, écrit par Alexandre Astier.


Ça vous dérange si… Si j’mets ma p‘tite griffe là ? Si y a un chef de clan qui vient poser ses miches par là devant et il trouve ça cossu. Ben le jour où il voudra faire un buffet ou un plumard sur mesure... Il saura où m’trouver, quoi.

  • Yvan le Bolloc'h, Kaamelott, saison 1, épisode 3 La table de Breccan, écrit par Alexandre Astier.


Ben, d'la réclame beau Dieu !

  • Yvan le Bolloc'h, Kaamelott, saison 1, épisode 3 La table de Breccan, écrit par Alexandre Astier.


C’est carré-carré chez vous, hein ?

  • Yvan le Bolloc'h, Kaamelott, saison 1, épisode 3 La table de Breccan, écrit par Alexandre Astier.


Le roi burgonde[modifier]

Voir le recueil de citations : Le roi burgonde

Caius Camillus[modifier]

Voir le recueil de citations : Caius Camillus

Calogrenant[modifier]

Passe de côté, esquive, attaque droite, hop ! La dague dans la main gauche, garde inversée et crac ! Dix pouces de ferraille dans les côtelettes !

  • Stéphane Margot, Kaamelott, décembre 2004, promotion de la série, écrit par Alexandre Astier.


Vous n'avez qu'à considérer que je suis officiellement cul nu.

  • Stéphane Margot, Kaamelott, Livre I, 59 : La jupe de Calogrenant, écrit par Alexandre Astier.


Quoi ? Vous voulez que j'humilie ma terre natale pour une connerie d'armure rouillée ?

  • Stéphane Margot, Kaamelott, Livre I, 59 : La jupe de Calogrenant, écrit par Alexandre Astier.


(En parlant à Arthur d'un cadeau offert par un clan saxon) Mais c'est un petit mâle, il s'appelle ... "Ferme ta gueule", c'est que quand il est né il arrêtait pas de couiner...

  • Stéphane Margot, Kaamelott, Livre II, 46 : Le Cadeau, écrit par Alexandre Astier.


Attendez, on dit chef de clan parce qu'il faut dire quelque chose, hein ! Mais Conran, il doit avoir trois cahutes sur la plage, ils sont une dizaine à tout casser, et c'est tous des clodos, alors...

  • Stéphane Margot, Kaamelott, Livre II, 60 : L'Alliance, écrit par Alexandre Astier.


(En Parlant d'Hervé de Rinel) Ah mais c'est ça qui pue!

  • Stéphane Margot, Kaamelott, Livre II, 60 : L'Alliance, écrit par Alexandre Astier.


Capito[modifier]

(Un sénateur : - J'vais vous dire : le jour où j'ai accepté d'être sénateur, j'aurai mieux fait de m'péter une jambe.) Ça peut encore s'arranger.

  • François Levantal, Kaamelott, Livre VI, 1 : Miles Ignotus, écrit par Alexandre Astier.


Ça s'enferme les registres ! (Glaucia : Ah bon ? ) Ouais ! Et les trous du cul qui font pas leur boulot ça s'enferme aussi !

  • François Levantal, Kaamelott, Livre VI, 1 : Miles Ignotus, écrit par Alexandre Astier.


(Glaucia : - Ave Publius Servius Capito, t'avais demandé un rendez-vous ? ) Non. J'ai pas envoyé de fleurs non plus.

  • François Levantal, Kaamelott, Livre VI, 1 : Miles Ignotus, écrit par Alexandre Astier.


(S'adressant à Merlin) Vous préférez monter dans la barque, maintenant, de plein gré, ou dans vingt secondes avec un coup de pompe dans l'oignon ?

  • François Levantal, Kaamelott, Livre VI, 2 : Centurio, écrit par Alexandre Astier.


Tu salues plus les généraux ? C'est pourtant largement au-dessus de ton grade merdique.

  • François Levantal, Kaamelott, Livre VI, 5 : Dux bellorum, écrit par Alexandre Astier.


Alors, sans vouloir te commander, aurait tu l'obligeance de bien vouloir te magner le cul.

  • François Levantal, Kaamelott, Livre VI, 5 : Dux bellorum, écrit par Alexandre Astier.


Sans rire, vous foutez quoi là-dedans là ? Pourtant, vous croulez pas sous les visites diplomatiques il me semble ? Une fois tous les dix ans, vous pouvez donner un coup de balai non ?

  • François Levantal, Kaamelott, Livre VI, 8 : Lacrimosa, écrit par Alexandre Astier.


J'ai à peu près compris le principe du double jeu, mais je ne saurai dire pourquoi, j'ai l'impression que tu nous l'as mis dans l'os ? Et je pense que si tu refous les pieds à Rome, ne le prends pas mal hein... Je te ferai éliminer.

  • François Levantal, Kaamelott, Livre VI, 8 : Lacrimosa, écrit par Alexandre Astier.


César[modifier]

A l'époque quand je levais le doigt, y avait 15 000 soldats qui gueulaient Imperator ! Maintenant, quand je lève le doigt, c'est pour aller pisser...

  • Pierre Mondy, Kaamelott, Livre VI, 4 : Arturi Inquisitio, écrit par Alexandre Astier.


Imperator ! Aaaaah ! Imperator ! Ah ça fait du bien crénom ! Ca me change de tous ces glands là... Votre tranquillité par-ci, votre tranquillité par-là... Ça dis donc... Pour être tranquille, 24h sur 24 au plumard... À pioncer, à bouffer de la compote... Ça, c'est sûr que j'enchaîne pas les crises de nerf... Mais assieds-toi là ! On dirait que tu vas chanter une chanson ! Allez !

  • Pierre Mondy, Kaamelott, Livre VI, 4 : Arturi Inquisitio, écrit par Alexandre Astier.


On devient pas chef parce qu'on le mérite andouille ! On devient chef par un concours de circonstances, on le mérite après ! Moi, il m'a p'tet fallu dix ans pour mériter mon grade, si pas vingt. Tous les jours, j'ai travaillé pour pas nager dans mon uniforme. Y a pas trente-six solutions. Arturus ? Hein ? Fais semblant ! Fais semblant d'être Dux. Fais semblant de mériter ton grade. Fais semblant d'être un grand chef de guerre. Si tu fais bien semblant, un jour tu verras, t'auras plus besoin !

  • Pierre Mondy, Kaamelott, Livre VI, 5 : Dux bellorum, écrit par Alexandre Astier.


Mais moi non plus je suis pas le chef suprême de la première puissance mondiale ! Le chef suprême de la première puissance mondiale, c'est celui qui tire les ficelles dans l'arrière-boutique, moi je suis juste un spectacle de marionnettes. Voilà. La petite journée désarticulée de César le pantin. Et ça se passe dans le ghetto !

  • Pierre Mondy, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiæ, écrit par Alexandre Astier.


[S'adressant à Arthur.] Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.

  • Pierre Mondy, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiæ, écrit par Alexandre Astier.


[César offre à Arthur la bague de contrôle des lames] C'est pour t'apprendre à faire confiance à la magie, parce qu'il n'y a que ça qui marche sur Terre, Arturus, la magie, le reste ça ne vaut pas un rond.

  • Pierre Mondy, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiæ, écrit par Alexandre Astier.


Cryda de Tintagel[modifier]

Allez, vous devriez mettre les bouts, les demi-sels ! C'est gentil d'être passés ! On va vous faire un p'tit sac avec des restes pour manger chez vous.

  • Claire Nadeau, Kaamelott, Livre VI, 8 : Lacrimosa, écrit par Alexandre Astier.


Dagonet[modifier]

Le premier truc qui frappe, c’est la langue. Vous savez ce que c’est, on arrive sur place, boum… En fait, c’est quand on commence à entendre les gens parler, que là… là, on se dit : je suis pas chez moi.

  • Antoine de Caunes, Kaamelott, Livre I, 27 : De retour de Judée, écrit par Alexandre Astier.


[Le vieux] a essayé de me vendre un genre de turban, comme ils se mettent sur la tête, là-bas. J'ai d'abord commencé par l'envoyer chier, puis je me suis dit que ça ferait sûrement plaisir au seigneur Karadoc.

  • Antoine de Caunes, Kaamelott, Livre I, 27 : Le Retour de Judée, écrit par Alexandre Astier.


Heureusement qu’on n'a aucune dignité… Sinon on serait bien dans la merde.

  • S'adressant au roi Loth et au seigneur Galessin
  • Antoine de Caunes, Kaamelott, Livre IV, 99/100 : Le Désordre et la Nuit, écrit par Alexandre Astier.


Eh... Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là.

  • Antoine de Caunes, Kaamelott, Livre V, 22 : La promesse, écrit par Alexandre Astier.


La Dame du Lac[modifier]

Il faut dormir un peu, maintenant. Si si, maintenant. Parce que vous êtes fatigué. Et quand vous vous réveillerez, vous aurez oublié vos soucis.

  • Audrey Fleurot, Kaamelott, janvier 2005, promotion de la série, écrit par Alexandre Astier.


J'ai dit "elle aussi" ? […] Oh, ça m'étonne ça... Vous êtes sûr que j'ai pas dit "elle est sympa" ?

  • Audrey Fleurot, Kaamelott, Livre III, 98 : Hollow Man, écrit par Alexandre Astier.


Vous n’avez aucun courage. Aucune dignité. Votre manque de foi est en train de tout détruire.

  • Audrey Fleurot, Kaamelott, Livre IV, 2 : Tous Les Matins du Monde, écrit par Alexandre Astier.


(Terrorisée) Ils m'ont ba... Ils m'ont ba... (Arthur essaie divers mots) ILS M'ONT BANNIE!

  • Audrey Fleurot, Kaamelott, Livre IV, 28 : La Révoquée, écrit par Alexandre Astier.


Je sais ni boire, ni manger, ni m’habiller, ni me laver, ni rien ! Vous sentez que je vais être un fardeau pour vous, ou pas ?

  • S'adressant à Arthur.
  • Audrey Fleurot, Kaamelott, Livre IV, 28 : La Révoquée, écrit par Alexandre Astier.


Gardez votre épée et servez-vous en pour trouver le Graal ! [Arthur replante Excalibur]

  • Audrey Fleurot, Kaamelott, Livre V, 12 : La roche et le fer , écrit par Alexandre Astier.


Hé ! Hééé ! J'suis pas une spécialiste, mais, à mon avis, là, vous allez mourir, hein !

  • Audrey Fleurot, Kaamelott, Livre V, 36 : La Nourrice, écrit par Alexandre Astier.


Demetra[modifier]

Voir le recueil de citations : Demetra

Drusilla[modifier]

Mille excuses... Normalement, je devrai pas dire ça à un prêtre chrétien, mais comme vous m'avez tout l'air d'être un gros baltringue euh, je me permets ? (Père Blaise : Mmmh ?...)Vous avez oublié les alliances.

  • Anne Benoît, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiæ, écrit par Alexandre Astier.


Je préviens monsieur et madame que s'ils ont dans l'idée de remplacer leur hypothétique progéniture par des groupes d'amis dans le style de celui-ci, en ce qui me concerne, y a d'la démission dans l'air.

  • Anne Benoît, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiæ, écrit par Alexandre Astier.


Le duc d’Aquitaine[modifier]

(Présentant sa nouvelle femme à Seli, Arthur et Leodagan)
Ah mais non... Mais vous vous êtes encore sur l'ancienne ! […]
Tout à fait, excusez moi j'ai pas percuté. Non non, l'autre elle est morte. Heu... Les articulations soutenaient plus son poids donc elle a commencé par se remplir d'eau par les coudes et après c'est passé aux chevilles, c'est remonté aux genoux et un matin, elle avait tellement gonflé que j'ai appelé la garde.
Alors heu... Ils sont venus, ils lui ont mis un coup de lance et puis elle a essayé de se... de se faufiler comme ça, pour se cacher sous le buffet.
Pis elle passait pas parce que bon ben... Elle avait plus conscience de sa masse donc elle est restée là, comme ça, pis... Bah six heures après, elle était crevée.
Donc, la Duchesse d'Aquitaine !

  • Alain Chabat, Kaamelott, Livre V, 16 : Les Fruits d'Hiver, écrit par Alexandre Astier.


(Récitant d’un ton peu convaincant) « Si c’est ma tête qui vous revient pas, vous pouvez toujours aller roupiller dans le couloir. […] Et à partir de maintenant, si j’entends un mot plus haut que l’autre je vous… renvoie dans votre bled d’at… natal à coups de pied dans… dans le fion. Comme ça vous pourrez aller ratisser la bouse et torcher le cul des poules, ça vous fera prendre l’air. »

  • Alain Chabat, Kaamelott, Livre V, 19 : Les Nocturnales, écrit par Alexandre Astier.


Non, mais on peut adapter. […] On peut dire, euh… bon, je dis : […] « Avec votre dégaine… euh… […] Avec votre dégaine de crevette, faites gaffe à pas vous faire bouffer par un mérou. »

  • Alain Chabat, Kaamelott, Livre V, 23 : Le Forfait, écrit par Alexandre Astier.


Edern[modifier]

Mais c’est pas juste, ça ! J’ai jamais porté de rose, hein. J’aime pas les fleurs, je me lave pas et je pisse dans mon armure, comme vous !

  • Émilie Dequenne, Kaamelott, épisodes pilotes, 6 : Le Chevalier femme, écrit par Alexandre Astier.


Quoi, c'est parce que je préfère les hommes c'est ça ? À ce compte là faut virer Bohort aussi...

  • Émilie Dequenne, Kaamelott, épisodes pilotes, 6 : Le Chevalier femme, écrit par Alexandre Astier.


Tapette mais c'est qui qui se trimballe en robe à travers tout le pays? […] Moi j'te parle p'tite fofolle!!

  • Émilie Dequenne, Kaamelott, épisodes pilotes, 6 : Le Chevalier femme, écrit par Alexandre Astier.


Dehors le cureton! Dehors le cureton!

  • Émilie Dequenne, Kaamelott, épisodes pilotes, 6 : Le Chevalier femme, écrit par Alexandre Astier.


Élias de Kelliwic’h[modifier]

Voir le recueil de citations : Élias de Kelliwic’h

Galessin[modifier]

Ouais ! Qu'il y vienne patauger dans la merde !

  • Alexis Hénon, Kaamelott, épisodes pilotes, 6 : Le Chevalier Femme, écrit par Alexandre Astier.


Nous on est Celtes ! Et on est fiers de l'être !

  • Alexis Hénon, Kaamelott, épisodes pilotes, 6 : Le Chevalier Femme, écrit par Alexandre Astier.


Vous avez qu’à dire au pape que s’il trouve que ça traîne, il n’a qu’à venir le chercher lui-même, son gobelet à la con !

  • Alexis Hénon, Kaamelott, décembre 2004, promotion de la série, écrit par Alexandre Astier.


(Au Père Blaise) Il nous parle bien de travers, le cureton, aujourd'hui !

  • Alexis Hénon, Kaamelott, Livre I, 51 : Enluminures, écrit par Alexandre Astier.


Moi, à une époque, je voulais faire vœu de pauvreté (...) Mais avec le pognon que j'rentrais, j'arrivais pas à concilier les deux.

  • Alexis Hénon, Kaamelott, Livre II, 45 : Les Voeux, écrit par Alexandre Astier.


(A Lancelot) Han le lèche-pompe! On vous dérange Apollon? C'est votre casque qui vous gêne ?

  • Alexis Hénon, Kaamelott, Livre II, 84 : Spagenhelm, écrit par Alexandre Astier.


(A Dagonnet) Oui... Ben non !

  • Alexis Hénon, Kaamelott, Livre IV, 14 : Dagonnet et le cadastre, écrit par Alexandre Astier.


(A Lancelot) Et bah allez-y, recevez le dans la merde. Y'a pas un siège pour s'asseoir, pas un truc à lui offrir à boire (...) C'est le roi d'Orcanie quand même. C'est pas Jo le Clodo.

  • Alexis Hénon, Kaamelott, Livre IV, 67 : Loth et le Graal, écrit par Alexandre Astier.


Vous me faites penser à ces types qui se servent jamais en premier pour faire poli, et quand c'est à eux...ils prennent tout le fromage gratiné et les autres ils sont obligés de manger le légume seul.

  • Alexis Hénon, Kaamelott, Livre V, 21 : Aux yeux de tous III, écrit par Alexandre Astier.


Gauvain[modifier]

Voir le recueil de citations : Gauvain

Goustan[modifier]

(Aux rois assemblés) FUMIEEEERS !!!!

  • Philippe Nahon, Kaamelott, Livre VI, 7 : Arturus Rex, écrit par Alexandre Astier.


( À Arthur au sujet de l'héritier ) Je comprends qu'avec deux livres de viande sur l'estomac, on ne soit pas très actif dans une chambre à coucher. Ça ronfle à faire craquer le joint des murs.

  • Philippe Nahon, Kaamelott, Livre I, 63 : Goustan Le Cruel, écrit par Alexandre Astier.


C'est justement parce que vous avez été cocollé par une lopette de jardinier que vous gouvernez comme une femme !

  • Philippe Nahon, Kaamelott, Livre I, 63 : Goustan le Cruel, écrit par Alexandre Astier.


Allons, je suis humilié. Moi qui croyais que le Romain respectait ses ennemis, et ben non ! En voilà encore une belle désillusion. S'ils croient que c'est avec une mentalité pareille qu'ils vont fédérer le pays, on leur rend leur fric, on remonte sur les chevaux, et on leur met sur la gueule ! D'un autre côté, restituer une pareille quantité de blé, ça frise le mauvais gout, je suis désolé, ça ne se fait pas ! Ne serait-ce par respect pour les plus nécessiteux. Bon allons, après, il y a le serment : si je garde le blé, j'attaque pas ! Et ben voilà : je garde le blé, j'attaque pas; un serment c'est sacré. Oui mais ce qui m'ennuie, c'est que c'est pile le jour que j'avais choisi pour vous passer le pouvoir, c'est quelque chose les dates, hein ! Je garde le blé, j'attaque pas, je suis sous serment. Mais vous, maintenant que vous êtes roi de Carmélide, si... S'il vous prend le goût d'aller leur dérouiller le cul, je ne vois vraiment pas comment je pourrais vous en empêcher !

  • Philippe Nahon, Kaamelott, Livre VI, 1: Miles Ignotus, écrit par Alexandre Astier.


Alors c'est ça la stratégie moderne? Réunir cinq trous-de-balle en cercle et s'balancer des fions?

  • Philippe Nahon, Kaamelott, Livre VI, 1: Miles Ignotus, écrit par Alexandre Astier.


Alors écoutez-moi bien les sent-la-pisse, vous êtes probablement en train d'insulter un roi désigné par les dieux, et s'il y a une chose dont il ne faut pas se foutre, c'est les dieux !

  • Philippe Nahon, Kaamelott, Livre VI, 7 : Arturus Rex, écrit par Alexandre Astier.


Hé ! A l'origine j'étais sorti pour lâcher une caisse, mais quand on vous voit comme ça dans le clair de lune, on a pas envie de bousiller le tableau. J'vais aller loufer à l'intérieur pour emboucaner les autres fumiers.

  • Philippe Nahon, Kaamelott, Livre VI, 7 : Arturus rex, écrit par Alexandre Astier.


Je vous ai passé le pouvoir, je vais pas vous le reprendre. Mais faites attention de pas devenir une tarlouse.

  • Philippe Nahon, Kaamelott, Livre VI, 8 : Lacrimosa, écrit par Alexandre Astier.


Grüdü[modifier]

J'ai rêvé qu'il y avait des scorpions qui voulaient me piquer. En plus, y en avait un il était mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière !

  • Thibault Roux, Kaamelott, Livre I, 22 : La queue du scorpion, écrit par Alexandre Astier.


Non, sans blague, Seigneur Bohort, avec tout le respect que je vous dois, la prochaine fois que je vous revois tourner autour de la chambre du roi, je vous déglingue la tête.

  • Thibault Roux, Kaamelott, Livre I, 29 : L’Assassin de Kaamelott, écrit par Alexandre Astier.


Moi, un jour j’ai rêvé qu’y avait un type qui venait me voir. Il me dit : « Vous avez jamais connu vos parents ? » J’lui réponds « non ». Et là, il me dit : « Eh ben vous inquiétez pas, ils sont fromagers. »

  • Thibault Roux, Kaamelott, Livre IV, 53 : Le Rêve d’Ygerne, écrit par Alexandre Astier.


Guenièvre[modifier]

Voir le recueil de citations : Guenièvre

Guethenoc[modifier]

Voir le recueil de citations : Guethenoc

Hervé de Rinel[modifier]

Ben ils m'ont dit d'aller me faire mettre. Après, ils m'ont jeté des gadins et une marmite avec un restant de soupe de poisson.

  • Tony Saba, Kaamelott, Livre II, 72 : L'Alliance, écrit par Alexandre Astier.


J’ai pénétré leur lieu d'habitation de façon subrogative […] en tapinant.

  • Tony Saba, Kaamelott, Livre III, 91 : L’Espion, écrit par Alexandre Astier.


Ahhh, c'est pour ça que vous avez changé de siège, c'est parce que vous êtes pépé... Heu non, c'est parce que vous êtes roi.

  • Tony Saba, Kaamelott, Livre V, 40 : Les Pionniers, écrit par Alexandre Astier.


Y'a plusieurs personnes qui sont passées par votre siège là, et beeen, le tout premier, je crois qu'il s'appelait... Carbure, ça fait vachement longtemps qu'on l'a pas vu. Moi, je serais vous, je lancerais des recherches.

  • Tony Saba, Kaamelott, Livre V, 42 : Le Destitué, écrit par Alexandre Astier.


L'adjectif qui me correspond le mieux, c'est : le plancton.

  • Tony Saba, Kaamelott, Livre VI, 7 : Arturus Rex, écrit par Alexandre Astier.


L'interprète burgonde[modifier]

Déjà, à la base, un Burgonde, c'est con comme une meule, alors celui-là ! Ah, vous pouvez pas savoir c'que c'est que de tomber interprète avec un engin pareil ! (bruit de pet) Tiens, vous voyez ? Toute la journée, c'est comme ça ! Il pue, il pète, il lâche des ruines ! Tiens, l'autre jour à table... Il devient tout bleu. Il était en train de s'étouffer avec un os de caille, cet abruti ! Il tousse, il crache, il re-tousse, et BINGO ! Il m'dégueule dessus ! Vous l'croyez, ça ?

  • Loránt Deutsch, Kaamelott, Livre I, 45 : L'interprète, écrit par Alexandre Astier.


La culture burgonde ? Je savais même pas qu’y en avait une… Non, moi je voulais faire grec moderne, mais y avait plus de place. Il restait que burgonde ou anglais. Aaaaanglais ! Mais c’est encore moins répandu.

  • Loránt Deutsch, Kaamelott, Livre I, 45 : L’Interprète, écrit par Alexandre Astier.


Le Seigneur Jacca[modifier]

Voir le recueil de citations : Le Seigneur Jacca

Les Jumelles du pêcheur[modifier]

Nous, si vous réfléchissez bien, on a quatre bras. Avec les vôtres, ça fait six ! posez tout ça sur le trône, imaginez un peu les possibilités…

  • Alexandra Saadoun et Magali Saadoun, Kaamelott, Livre IV, 21 : La Parade, écrit par Alexandre Astier.


Le Jurisconsulte[modifier]

Peau de vache.

  • Christian Clavier, Kaamelott, Livre V, 27 : Le Jurisconsulte, écrit par Alexandre Astier.


(Au Père Blaise)
Z'êtes un glandeur. Un gros... GLANDEUR !!!

  • Christian Clavier, Kaamelott, Livre V, 27 : Le Jurisconsulte, écrit par Alexandre Astier.


Ah non ! AH NON ! On ne se vautre pas dans la bouffe, c'est INTOLÉRABLE !!! Vous allez arrrrrrêter !!!

  • Christian Clavier, Kaamelott, Livre V, 40 : Les Pionniers, écrit par Alexandre Astier.


Si j'ai envie de mettre des grosses morues dans mon plumard, JE FAIS CE QUE JE VEUX !!!

  • Christian Clavier, Kaamelott, Livre V, 41 : La Conspiratrice, écrit par Alexandre Astier.


BANDES DE TROUS DU CUL !!!

  • Christian Clavier, Kaamelott, Livre V, 41 : La Conspiratrice, écrit par Alexandre Astier.


Kadoc[modifier]

Voir le recueil de citations : Kadoc

Karadoc[modifier]

Voir le recueil de citations : Karadoc

Lancelot[modifier]

Voir le recueil de citations : Lancelot

Léodagan[modifier]

Voir le recueil de citations : Léodagan

Loth[modifier]

Voir le recueil de citations : Loth


Le maître d’armes[modifier]

Voir le recueil de citations : Le maître d’armes

Méléagant[modifier]

Voir le recueil de citations : Méléagant

Manius Macrinus Firmus[modifier]

Une nuit, une nuit à attendre... Une longue nuit avant de savoir si le souverain ennemi acceptera un traité de paix, si fragile, si friable, qu'on aurait même de la peine à le prendre au sérieux. Des solutions précaires, du rafistolage, voilà tout ce que j'ai su inventer. La Bretagne résistait quand je suis arrivé, elle résistera encore quand je partirai. Je ne saurais dire pourquoi, je conserve encore, rescapée de mon découragement, une curiosité : existe t-il quelqu'un parmi nous déjà - ou encore à naitre - qui se destine à restaurer l'ordre sur l'île de Bretagne? Et si il existe, que peut-il bien posséder que je ne possède moi-même ? D'où vient-il? Est-il romain? Quel arme tient-il à sa ceinture ? Celui qui vaincra là où j'ai échoué, je voudrais voir son visage une fois, car je lui conserve encore un rescapé de mon découragement : ma curiosité.

  • Tcheky Karyo, Kaamelott, Livre VI, 1 : Miles Ignotus, écrit par Alexandre Astier.


C'est tout ? Treize ans qu'ils me laissent pourrir sur pied, dans ce pays de merde ! Treize ans ! Maintenant ils m'envoient un message, il faut que je rentre chez moi ! [...] Mais qu'est ce qui leur fait croire que ça existe encore chez moi ?!! Est-ce qu'un type qui a foutu le camp treize ans peut encore avoir un chez soi ? C'est complètement absurde...

  • Tcheky Karyo, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiæ, écrit par Alexandre Astier.


Merlin[modifier]

Voir le recueil de citations : Merlin

Mevanwi[modifier]

Je voudrais, pour une fois dans ma vie, ne pas avoir l’impression de dormir dans un chenil ! […] Karadoc, soit vous montez dans ce bain, soit vous me perdez.

  • Caroline Ferrus, Kaamelott, Livre II, 20 : Immaculé Karadoc, écrit par Alexandre Astier.


Selon Karadoc, un lit n’est pas un lit si il n’y a pas de quoi manger une semaine dedans sans en sortir.

  • Caroline Ferrus, Kaamelott, Livre IV, 26 : La Chambre de la reine, écrit par Alexandre Astier.


Une fois j'ai dormi avec un porc pendant une semaine. [Arthur: Un porc entier?] Un porc vivant.

  • Caroline Ferrus, Kaamelott, Livre IV, 26 : La Chambre de la reine, écrit par Alexandre Astier.


Perceval[modifier]

Voir le recueil de citations : Perceval

Le Répurgateur[modifier]

Voir le recueil de citations : Le Répurgateur

Roparzh[modifier]

Voir le recueil de citations : Roparzh

Lucius Sillius Sallustius[modifier]

Ca y est ! C’est leur dernière saison aux débiles. Tu peux préparer les outils, on passe directement de la discussion à la désintégration.

  • Patrick Chesnais, Kaamelott, Livre VI, 4 : Arturi inquisitio, écrit par Alexandre Astier.


(Capito : Les quatre en une seule fois, vous avez pas peur que ça soit un peu voyant non ?) Rien à foutre ! Tu peux même les crucifier sur une estrade au milieu du forum si ça te chante, c’est moi qui paye l’orchestre.

  • Patrick Chesnais, Kaamelott, Livre VI, 4 : Arturi inquisitio, écrit par Alexandre Astier.


Je vais poser une question simple : et vous, vous le méritez ? Ah non mais attendez, est-ce que vous le méritez, est-ce que vous méritez votre place ?! Urgo ! Tu devais aller en Germanie... c'est ta tante qui t'a fait entrer au sénat ! Pisansius ! Pas une seule année dans la légion, pas une seule ! J'm...e demande même parfois si t'as déjà tenu une arme dans ta vie... Destisius ! C'est ton père qui a donné la moitié de ses terres pour que quelqu'un puisse prendre ta place en Afrique... C'est vrai ou c'est pas vrai ? Vous êtes tous des planqués, tous, tous, tous, tous , tous.

  • Patrick Chesnais, Kaamelott, Livre VI, 5 : Dux Bellorum, écrit par Alexandre Astier.


Séfriane d'Aquitaine[modifier]

Dans votre position, il y a plus de chance de subir un siège que d'en organiser un !

  • Axelle Laffont, Kaamelott, Livre III, 16 : Séfriane d'Aquitaine , écrit par Alexandre Astier.


Je suis assez grande pour voir que si vous achetez des troncs d'arbres à ce prix-là, vous êtes en train de vous faire enfler !

  • Axelle Laffont, Kaamelott, Livre III, 16 : Séfriane d'Aquitaine , écrit par Alexandre Astier.


Vous croyez quoi ? Que ça s'trouve dans l'cul des poules, le fric ?

  • Axelle Laffont, Kaamelott, Livre III, 16 : Séfriane d'Aquitaine , écrit par Alexandre Astier.


Quand je vais raconter à mon oncle combien vous raquez pour vos béliers pourris, il va bien se marrer !

  • Axelle Laffont, Kaamelott, Livre III, 16 : Séfriane d'Aquitaine , écrit par Alexandre Astier.


Quoi ? Qu'est-ce qu'y a ? On cherche la marave ?

  • Axelle Laffont, Kaamelott, Livre III, 16 : Séfriane d'Aquitaine , écrit par Alexandre Astier.


Séli[modifier]

Voir le recueil de citations : Séli

Spurius Cordius Frontinius[modifier]

Oh allez mon pote ! Fais un effort ! Dans dix minutes t'es pendu et on n'en parle plus.

  • Pascal Demolon, Kaamelott, Livre VI, 5 : Dux Bellorum, écrit par Alexandre Astier.


D'autant que les orchestres en Bretagne franchement, autant se frotter les noyaux avec des orties!

  • Pascal Demolon, Kaamelott, Livre VI, 8 : Lacrimosa , écrit par Alexandre Astier.


Oui ... et tu veux les jeter où tes épluchures ? ... en Germanie ? Balance-moi tes saloperies, et radine sur le champs. PARCE-QUE QUAND je dis TOUT l'MONDE ... ET BEN C'EST TOUT L'MONDE ! ... Tu es gentil.

  • Pascal Demolon, Kaamelott, Livre VI, 8 : Lacrimosa , écrit par Alexandre Astier.


Le tavernier[modifier]

Voir le recueil de citations : Le tavernier

Urgan[modifier]

Voir le recueil de citations : Urgan

Vérinus[modifier]

Ah ouais non mais attends, c'est du joli boulot là, les p'tits sacripants... Oui sacripants oui. C'est un terme un peu craignos. D'ailleurs, bah voilà, même craignos, c'est craignos. Mais c'est parce que je suis choqué ! Qu'est ce que j'entends ? Tu demandes en mariage une personne âgée ? Et la p'tite Iulia alors dans tout ça ? Ah il faut que j'm'en occupe tout seul, c'est ça ? Ah très bien... Merci les p'tits fripons... Tiens ça aussi c'est un peu craignos tu vois ? Mais c'est parce que là ouuuh ! Et bravo général, beau boulot ! Ah les pots cassés, c'est Verinus qui répare les pots cassés tout simplement... Ok d'accord, très bien...

  • Manu Payet, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiæ, écrit par Alexandre Astier.


Y a un truc, quand même, qu'il faut que vous compreniez bien les gars... Si vous voulez, moi, à la base... J'suis une balance... C'est le postulat de départ, on a devant soi, une balance. Donc une personne, si vous voulez, qu'on n'a pas besoin de cogner puisque, elle vient, elle-même, délivrer l'information, sans que vous ayez même à la demander. Parce que non, pourquoi j'vous dis ça ? Puisque... on est quand même à une heure et demie de marrons dans la gueule là... Et si j'vous dis que je ne sais rien, c'est que je pense qu'effectivement... (Procyon le frappe) Pfff... je n'sais rien...

  • Manu Payet, Kaamelott, Livre VI, 8 : Lacrimosa, écrit par Alexandre Astier.


Bah dis donc, j'sais pas c'que c'est "la pire", mes p'tits cousins, mais j'peux vous garantir que, vu d'ici, ça fout les boules hein... Ouuuh... Non, parce que, quand il a dit euh... plusieurs options, j'ai fait toute une série de p'tits pets comme ça, pou, pou, pou...

  • Manu Payet, Kaamelott, Livre VI, 8 : Lacrimosa, écrit par Alexandre Astier.


Ah mais ouais... Ah mais bien sûr les gars... évidemment... nan mais allez-y, c'est mon truc les bateaux moi, je connais à mort... Allez-y hein... J'balance un caillou dans la flotte, y'en à trente qui r'montent.

  • Manu Payet, Kaamelott, Livre VI, 1 : Miles Ignotus, écrit par Alexandre Astier.


Venec[modifier]

Voir le recueil de citations : Venec

Ygerne[modifier]

Du temps de Pendragon, on avait le sens du dramatique : le Lac, Stonehenge, Avalon… Maintenant, dès qu’ils croisent un dragon, ils font un meeting.

  • Josée Drevon, Kaamelott, décembre 2004, promotion de la série, écrit par Alexandre Astier.


(À propos du chateau de Kaamelott) Vulgaire ? Oui... Mais pas seulement.

  • Josée Drevon, Kaamelott, Livre I, 59 : La Visite d'Ygerne, écrit par Lionnel Astier.


[Arthur : Vous mangez à quelle heure vous à Tintagel?] A Tintagel on mange quand on l'a mérité, quand on sait qu'on a accompli ses commandements avec humilité et qu'on a glorifié sa famille [Arthur : Oui, non, nous on mange quand on a faim.]

  • Josée Drevon, Kaamelott, Livre I, 59 : La Visite d'Ygerne, écrit par Lionnel Astier.


(En parlant d'Arthur et en le regardant d'un air narquois) Au cas où il aurait une petite "faim-faim"!?

  • Josée Drevon, Kaamelott, Livre I, 59 : La Visite d'Ygerne, écrit par Lionnel Astier.


Mais je vous empêche pas de faire la guerre, mais vous la ferez guéri !

  • Josée Drevon, Kaamelott, Livre II, 69 : Mater Dixit, écrit par Lionnel Astier.


Allez y! Défilez les petites fourmis. Mettez vous bien en rang. Venez mesurer votre risible destin à celui des Pendragon. Venez constater la navrante insignifiance de vos existences. Vous avez pensé que les dieux allaient enfin reconnaitre en vous le souverain que personne n'avait vu? Vous alliez enfin donner au monde le spectacle de votre avénement. Quel roi suis-je ? Un roi sévère ? un roi conquérant ? Vous n'êtes rien. Rien ! Vous retournerez chez vous comme vous en êtes parti… Anonyme ! Paisiblement, mon fils viendra reprendre ce qui est à lui. Et vous mettrez un genou en terre. Et vous baisserez les yeux. Et vous jurerez fidélité. Car c'est tout ce qu'il vous reste !

  • Josée Drevon, Kaamelott, Livre V, 24 : Le dernier jour, écrit par Lionnel Astier.



Vous êtes des porcs !

  • Josée Drevon, Kaamelott, Livre V, 69 : Anton, écrit par Lionnel Astier.


Yvain[modifier]

Voir le recueil de citations : Yvain

Extraits de dialogues[modifier]

Voir le recueil de citations : Dialogues

Citations des bandes dessinées[modifier]

Voir le recueil de citations : Bandes dessinées

Autres projets: