Kaamelott/Venec

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.

Citations de Venec dans la série télévisée Kaamelott.

Citations[modifier]

Sinon, pour rester sur le thème du pied, il y a ça: vous serrez la vis jusqu'à ce que vous entendiez le bruit de l'os.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre I, 13 : Arthur et la Question, écrit par Alexandre Astier.


(Au sujet des instruments de torture)

[Arthur : Mais qui c'est qui invente ces trucs, vous les connaissez les mecs vous ?] [Léodagan : ça ça a toujours plus ou moins existé]

De temps en temps on tombe sur un farfelu qui croit qu'il a inventé l'eau chaude mais le plus souvent c'est l'adaptation d'un modèle existant
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre I, 13 : Arthur et la Question, écrit par Alexandre Astier.


Si vous aimez ; j'ai ça, c'est pour arracher les noix [Bohort : Les noix... Les fruits ?] Ah, non, les noix... les noix.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre I, 13 : Arthur et la Question, écrit par Alexandre Astier.


Viens voir biquette ! tortille un peu du fion pour le roi Arthur !
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre I, 16 : Le banquet des chefs, écrit par Alexandre Astier.


C'est un pote pirate qui me les ramène des îles d'Irlande, par contre c'est des cagaude hein faut pas leurs demander de compter jusqu'à dix
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre I, 16 : Le banquet des chefs, écrit par Alexandre Astier.


(Parlant des chefs de clans) Si on les invite et qu’y a pas d’femmes, vous allez fédérer mes couilles...
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre I, 16 : Le banquet des chefs, écrit par Alexandre Astier.


(Au sujet d'une cathédrale) Ben, tout ce qui est niveau de prestations, finitions, déco... Ben ouais, si vous voulez que ça ait de la gueule, faut définir un style, une ambiance... Bon, par exemple, on peut faire genre sobre, avec des teintes unies, pierres apparentes... Ou alors, on donne dans le plus chaud, tentures colorées, statues de gonzesses à poil... Ben quoi ?
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre II, 18 : Plus près de Toi, écrit par Nicolas Gabion.


Je vous ai déjà dit que je prête du pognon à des taux vraiment pas dégueulasses ?
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre II, 18 : Plus près de Toi, écrit par Nicolas Gabion.


Des bandits ? Nooon... Des gars futés !
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre II, 16 : Les Tuteurs , écrit par Alexandre Astier.


(a propos de Yvain et Gauvain) Si ils sont de sang royal, le bon coup pour se faire un gros paquet de blé, ce serait de les vendre
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre II, 16 : Les Tuteurs , écrit par Alexandre Astier.


[Arthur: Nan, mais ici elles sont pas punies les femmes qui trompent leur mari.] Ah ouais, ben si vous faites n’importe quoi la justice, on s’en sortira pas, c’est sûr.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre II, 19 : L'absolution , écrit par Alexandre Astier.


Mais j’fais toujours esclaves ! J’ai un dépôt-vente sur la côte ! Mais c’est complémentaire avec la cathédrale. Si j’ai un coup de bourre sur l’chantier, j’renforce mon équipe avec du chinetoque ou du bouquaque, selon ce que j’ai en stock sur le moment, comme ça je suis jamais pris de court !
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre II, 22 : Plus près de toi , écrit par Alexandre Astier.


Ah. Ah ben ça, ça vous pendait au nez. C’est un vrai fromage à trous, là, votre baraque : y’a pas une porte qui ferme, les gardes sont toujours en train de roupiller…
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre II, 38 : Le larcin, écrit par Alexandre Astier.


Moi, officiellement, j’suis censé vendre du miel ! Comme ça, en cas de contrôle, tac ! Trois étalages de miel en-dessous de la boutique, et les esclaves, j’les accuse de vol à la tire. Ni vu, ni connu !
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre II, 88 : Les esclaves, écrit par Alexandre Astier.


(À propos d'une ancienne vente d'esclave) Attendez, ça on en a déjà parlé ! Celui de l'autre fois, il m'avait pas dit qu'il était unijambiste!
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre II, 88 : Les esclaves, écrit par Alexandre Astier.


Pourquoi vous faites ça ? A quoi est-ce que ça vous sert de libérer des galériens ? En plus c'est que de la racaille tout ça !
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre III, 38 : Les affranchis, écrit par Alexandre Astier.


(a propos du travail des esclave) J'ai fait double journée au début, mais il y en a six qui sont morts. Ça va ! Je vais pas vous dévaliser non plus.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre III, 38 : Les affranchis, écrit par Alexandre Astier.


ça le pognon ça reste à la pogne, c'est la règle.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre III, 53 : Les paris II, écrit par Alexandre Astier.


Non, mais c'est entre amis, il parait que c'est toléré entre amis.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre III, 53 : Les paris II, écrit par Alexandre Astier.


Truqué ! Ben tout de suite les grands mots ! Non, mon chien, il est entraîné, eux ils ont pas de chien, alors je leur en prête un que j'ai là, alors évidemment, il est à moitié crevé le machin il fait pas des miracles.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre III, 53 : Les paris II, écrit par Alexandre Astier.


( à Arthur à propos de la vente d'esclave)Attendez, je vous pète les prix, vous continuez à râler.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre III, 69 : Le tourment III, écrit par Alexandre Astier.


(au sujet de l'anonymat de son espion) Alexandre le Grand tout le monde sait qui c’est, bon c’est pas pour ça que je saurais le reconnaître si je le croisais à la taverne !
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre IV, 20 : Au service de sa majesté, écrit par Alexandre Astier.


Tenez lui aussi il le dit qu'il est votre espion ! [Arthur: Quoi ?] Non mais enfin il va pas le crier sur les marchés mais quand il peut placer discret qu'il espionne pour le roi Arthur... C'est important aujourd'hui les curriculums.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre IV, 32 : Le rapport, écrit par Alexandre Astier.


Non mais sans vous grouiller, heu, vous serez gentil de pas lambiner ! Parce que moi de l’autre côté, j’ai tous mes supporters qui ont payé double. Et puis, comme c’est quand même des très très gros cons, je voudrais pas qu’ils me volent dans les plumes, sous prétexte que je livre pas ce que j’ai dit.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre IV, 66 : L'habitué, écrit par Alexandre Astier.


Les petits pères, les affaires reprennent. Parce que la couronne, là, j’aime autant vous dire qu’elle date pas d’hier. Là, y a de la relique ou je m’appelle pas Venec. […] Qu’est-ce vous en dites ? Bon, hein, imaginez que j’ai mon froc, ça me donne du style ou pas ?
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre V, 1 : Les Repentants, écrit par Alexandre Astier.


Je suis pas son associé, je suis pas son associé, si je lui donnais trente pour cent il serait peut-être moins catégorique, si ?
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre V, : L'élu, écrit par Alexandre Astier.


(Parlant à ses compères du roi Arthur) Donc là, pour le voyageur isolé y'a deux solutions : soit il dépose ses armes, ses objets, sa bouffe et ses fringues par terre, et il s'en va d'où il est venu à poil dans la neige, soit il décide de se battre... À un contre dix.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre V, 42 : Le Destitué, écrit par Alexandre Astier.


Ben p't'être... n'empêche que moi, j'préfère quand même quand c'est vous l'roi !
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre V, réplique souvent répétée, écrit par Alexandre Astier.


C'que j'vous explique depuis trois quart d'heure. J'en ai rien a foutre de devenir chevalier. Ce qui m'intéresse, si y a un nouveau roi qui chapeaute tout l'système, c'est d'être en affaires avec.

(Maître d'armes : Nan mais vous avez quand même écouté notre topo sur la fédération ?)

J'vous ai pas coupés en plein milieu parce que bon... Mais effectivement ça m'concerne pas votre bordel. Qu'vous vous réunissiez pour faire des fédérations, même jouer aux cartes... c'qui compte c'est qu'ce soit moi qui vous fournisse en putes.
  • Loïc Varraut, Kaamelott, Livre VI, 7 : Arturus Rex, écrit par Alexandre Astier.


Au moins vous serez en sécurité ! [Arthur: Non mais attendez je vais probablement crever pendant le voyage alors...] Vous crèverez en essayant de faire quelque chose, allez, accrochez-vous.
  • Loïc Varrault, Kaamelott, Livre VI, Dies Irae, écrit par Alexandre Astier.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :