Kaamelott/Séli

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Citations de Séli dans la série télévisée Kaamelott.

Citations[modifier]

Des bons à rien, j’en ai vu, mais le coup de la Table Ronde, alors là… C’est le rendez-vous des mains dans les poches.
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, janvier 2005, promotion de la série, écrit par Alexandre Astier.


Il y en a marre de se comporter comme des sagouins avec tout le monde, sous prétexte qu’on a des responsabilités !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre I, 2 : Les Tartes aux myrtilles, écrit par Alexandre Astier.


(À Léodagan)
Votre gendre. Eh ben, il a peur du noir !…
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre I, 41 : Arthur et les Ténèbres, écrit par Alexandre Astier.


(À Léodagan) À l'heure qu'il est, dans la chambre de votre fille, il y a un tigre, une bête déchaînée ! Le petit prince est en marche, et qu'est-ce qu'on dit ? Merci mamie !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre I, Potion de fécondité, écrit par Alexandre Astier.


Une fois j’ai craché sur les pompes de l’empereur Justinien, alors je vais pas me gratter pour l’un de ses sous-fifres !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre II, 91 : Le Secret d’Arthur, écrit par Alexandre Astier.


(À Karadoc) Vous vous prenez peut-être pour une statue grecque ?
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre II, 3 : La Chambre, écrit par Alexandre Astier.


(À Mévanwi) : Oh bah c'est normal ça, moi si j'avais foutu un royaume en l'air et qu'la pérennité d'une civilisation tout entière était remise en question à cause de mes p'tites coucheries, moi non plus j'me sentirais pas bien...
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre IV, 33 : L'Art de la Table, écrit par Alexandre Astier.


Admirez-nous un peu après trente ans de souplesse… Trente ans d’éducation laxiste !… Entre la fille princesse qui abandonne le trône pour mettre les bouts dans la forêt avec un jean-foutre et le fils chevalier qui sait pas tenir sa cuillère et qui est pas foutu de se lever avant midi, vous verrez qu’à force d’être souples, on va finir par passer définitivement pour des romanos ! Et ils se sont pas levés !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre IV, 39 : Le Grand Départ, écrit par Alexandre Astier.


Vous vous étonnerez pas si vous ressentez une vive douleur sur le sommet du crâne. C’est sûrement que vous aurez pris le plat à gigot dans la tronche !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre V, 7 : Corvus corone, écrit par Alexandre Astier.


Quand vous vous l'vez pour bouffer, vous me réveillez, vous bougez, vous allumez les bougies, vous toussez, bref ! Vous ignorez mon existence ! [...] Eh ben là, pas un bruit, pas un mouvement, tout dans le furtif. Vous avez glissé du pageot comme un pet sur une plaque de verglas !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 2 : La Cassette II, écrit par Alexandre Astier.


Ou vous m'expliquez pourquoi vous rasez les murs comme un évadé de cachot, ou vous prenez ma main dans le pif !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 2 : La Cassette II, écrit par Alexandre Astier.


Alors, le ratichon ! On a un p'tit creux ?
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 70 : La restriction II, écrit par Alexandre Astier.


Les placards sont fermés ! Vous allez retourner dans votre canfouine, au trot, et si la faim persiste, mangez des moustiques : c'est nourrissant, ça coûte rien, et ça débarrasse !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 70 : La restriction II, écrit par Alexandre Astier.


Des fuites ? Apprenez qu'avec le budget bouffe de Kaamelott, y'a de quoi lever une armée parallèle et envahir la moitié du monde connu.
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 70 : La restriction II, écrit par Alexandre Astier.


(Au Père Blaise) Jouez pas au con ! Dans votre branche, on fait pas vœu de bouffer léger, quelque chose comme ça ?
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 70 : La restriction II, écrit par Alexandre Astier.


(À Arthur, Léodagan et au Père Blaise) Je vais vous la faire à la cantonade dans le genre tragédie grecque, tâchez de vous partager ça au mieux : LA BOUFFE EST INTERDITE EN DEHORS DES HEURES DES REPAS !!!
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 70 : La restriction II, écrit par Alexandre Astier.


Tout le monde le sait, en Carmélide, que vous êtes une patate. Seulement, ça passe parce que les gens savent que c'est moi qui tire les ficelles dans l'arrière boutique.
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre IV, 1 : Tous les matins du monde, écrit par Alexandre Astier.


Je vous préviens, la matinée a eu sa bonne dose de pignoufs, je suis plus que crevée... Alors je préconise un déjeuner dans le calme.
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre V, 36 : Les Fruits d’hiver, écrit par Alexandre Astier.


(À Merlin) Le jour où vous serez à même de comprendre les rouages d'une monarchie, on aura soin de venir vous demander votre avis. En attendant, vous faites ce qu'on vous dit, ET VOUS LA BOUCLEZ !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 67 : La Potion de Fécondité II, écrit par Alexandre Astier.


(À Merlin) Soit vous fabriquez séance tenante une potion de fécondité qui fonctionne mieux que vos flacons de pisse habituels, soit mon mari ici présent se fera un plaisir d'outrepasser la hiérarchie et de vous mettre une trempe maison !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 67 : La Potion de Fécondité II, écrit par Alexandre Astier.


(À Léodagan) PIGNOUUUUF! (Puis à Elias et Merlin) Bon, et nous alors, qu'est-ce qu'on fait ? On traite ou on se fâche ? [Merlin : On se fâche. - Elias (à Merlin) : On traite !]
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 67 : La Potion de Fécondité II, écrit par Alexandre Astier.


(À Ygerne et Cryda) C'est des tartes dans le museau qu'elles cherchent, les sœurs Tape-Dur ?
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre V, 6 : L'épée des rois, écrit par Alexandre Astier.


(À Ygerne et Cryda) C'est qu'elles nous accuseraient de conspiration, les siamoises !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre V, 11 : Hurlements, écrit par Alexandre Astier.


(À Yvain et à Guenièvre) Si les dieux avaient dû être de notre côté, ils nous auraient pas refilé des enfants comme vous.
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre V, 12 : La Roche et le Fer, écrit par Alexandre Astier.


(À Guenièvre) Votre petit train-train quotidien de reine de Bretagne. Quand je pense à toutes les pécores qui se couperaient les mains pour avoir le tiers de vos soucis, ma pauvre !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre V, 24 : Le Dernier Jour, écrit par Alexandre Astier.


(Toujours à Guenièvre) Si vous préférez retourner dans votre cabane de trappeur avec votre dégénéré de Lancelot, libre à vous !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre V, 24 : Le Dernier Jour, écrit par Alexandre Astier.


(Encore à Guenièvre) Nous aussi, on vous aime. A partir du moment où vous gardez vos miches sur le trône et où vous foutez pas l'camp dès qu'un blondinet vous fait d'l'œil.
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre V, 24 : Le Dernier Jour, écrit par Alexandre Astier.


(À Guenièvre) Bohort il a une femme ! Vous pouvez me la refaire sans trembler des genoux celle-là ?
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 55 : Au bonheur des Dames, écrit par Alexandre Astier.


(À Bohort) Ben voyons, mon colon !
[Guenièvre (à Bohort aussi) : Bon, eh bien vous lui transmettrez notre bon souvenir]
(toujours à Bohort, pour se moquer de lui) C'est ça, et pendant que vous y êtes, vous lui ferez un massage de la voûte plantaire.
[Bohort (naïvement) : Je n'y manquerai pas.]
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre III, 52 : Au bonheur des Dames, écrit par Alexandre Astier.


(À Léodagan) Quand on vous propose du pognon, vous prenez. C'est comme ça, c'est tout, c'est la règle, c'est simple. Et si dans un second temps, vous tenez absolument à réfléchir, bah rien ne vous empêche de vous amuser. Mais d'abord, crrrr !
  • Joëlle Sevilla, Kaamelott, Livre VI, 4 : Arturi inquisito, écrit par Alexandre Astier.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :