Wikiquote:Citations du jour/janvier 2012

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cette page permet de répertorier toutes les citations du jour de janvier 2012.
Pour créer une nouvelle citation, cliquez sur le lien rouge ou sur le lien modifier de la date voulue et complétez les champs citation, auteur et article.
[modifier]1 janvier 2012



Le Président de la République française : Alors, qu’est ce que je dis aux Français ?
Le conseiller du Président : Eh bien, que c’est foutu, Monsieur le Président.
Le président de la République française : Oui bon d’accord, mais comment je leur dis ?
Le conseiller du Président : Comme d’habitude : "Mes chers compatriotes, ce sont des temps difficiles mais…"

 — Gérard Sire

Vous pouvez la trouver sur la page : Les Chinois à Paris


[modifier]2 janvier 2012



Les planètes tonnantes dans le ciel effrayent les cailles amoureuses des plantes étonnantes aux feuilles d'écaille cultivées par Rrose Sélavy. — Robert Desnos

Vous pouvez la trouver sur la page : Robert Desnos


[modifier]3 janvier 2012



Les calculs par ordinateur confirment que, tant que le taux de croissance est modéré, avec une valeur comprise entre 1 et 3, la population reste stable. Mais lorsque le taux de croissance dépasse la valeur 3 (correspondant au triplement de la population chaque année), l'équilibre est rompu et la population se met à osciller entre deux valeurs distinctes d'une année sur l'autre. Si le taux de croissance est encore plus élevé, les dédoublements se produisent (4, 8, 16, 32, 64, etc.) et les cycles s'allongent de plus en plus. Cette régularité disparaît lorsque le taux de croissance dépasse 3,57. Le Chaos prend alors le dessus : la périodicité laisse place à l'aléatoire. — Trinh Xuan Thuan

Vous pouvez la trouver sur la page : Trinh Xuan Thuan


[modifier]4 janvier 2012



Il n'y a pas deux arts, il n'y en a qu'un: c'est celui qui a pour fondement le beau éternel et naturel. Ceux qui cherchent ailleurs se trompent, et de la manière la plus fatale. — Jean-Auguste-Dominique Ingres

Vous pouvez la trouver sur la page : Jean-Auguste-Dominique Ingres


[modifier]5 janvier 2012



Pour commencer, se dire que les choses sont des discours pliés. Ou les plis d'anciens propos évanouis. Ou les résidus solides de chaînes de mots effacés. — Roger-Pol Droit

Vous pouvez la trouver sur la page : Dernières nouvelles des choses


[modifier]6 janvier 2012



Ce n'est que peu avant la votation, que les citoyens et citoyennes qui ne sont pas contentés des informations officielles émises par le Conseil fédéral mais qui voulaient aussi connaître les arguments des opposants à Armée XXI, ont appris que la Suisse était depuis plusieurs années déjà membre du Partenariat pour la paix (PPP) et donc déjà intégrée dans l'OTAN. Malgré notre démocratie directe, le peuple n'a jamais été consulté pour savoir s'il souhaitait adhérer à cette organisation de l'OTAN nommée PPP. — Marianne Wüthrich

Vous pouvez la trouver sur la page : Partenariat pour la Paix


[modifier]7 janvier 2012



La mauvaise Fortune ne brise que celui que la bonne Fortune a aveuglé. — Sénèque

Vous pouvez la trouver sur la page : Sénèque


[modifier]8 janvier 2012



Tu te trompes, si tu crois l'emporter sur nous et sur l'œil vigilant qui nous sert de guide. Tu n'es pas au terme de tes humiliations. Ce n'est point assez que nous t'ayons ôté la parole, il faut aussi que nous t'ôtions ton déguisement, car ne crois pas nous en imposer par ta forme d'homme et par ta pompeuse parure; nous savons ce qui est renfermé sous cette apparence: nous avons le pouvoir de te mettre à découvert; et pour te le prouver, il est aussi-vrai que ta forme trompeuse va t'être ôtée, qu'il est vrai que notre main fermée va s'ouvrir devant toi. — Louis-Claude de Saint-Martin

Vous pouvez la trouver sur la page : Louis-Claude de Saint-Martin


[modifier]9 janvier 2012



Il y a 160 kilomètres d'ici à Chicago, nous avons un réservoir plein d'essence, un demi paquet de cigarettes, il fait noir et nous portons des lunettes noires. En route. — Dan Aykroyd

Vous pouvez la trouver sur la page : The Blues Brothers


[modifier]10 janvier 2012



La putain est indissociable des choses de la mer. Je ne conteste pas qu'elle vérole un peu le matelot, mais, elle enjolive la conversation ! — Michel Audiard

Vous pouvez la trouver sur la page : La Grande sauterelle


[modifier]11 janvier 2012



Nous, les jolies femmes, nous sommes obligées d'avoir l'air bêtes pour ne pas inquiéter les hommes. — Marilyn Monroe

Vous pouvez la trouver sur la page : Marilyn Monroe


[modifier]12 janvier 2012



S'il y eut en Occident tous ces mouvements abolitionnistes pour mettre fin à la traite transatlantique et plus tard contre le crime transsaharien et oriental, on ne trouve nulle trace d'initiatives équivalentes dans le monde arabo-musulman, ni aucune repentance jusqu'à ce jour. — Tidiane N'Diaye

Vous pouvez la trouver sur la page : Traite arabe


[modifier]13 janvier 2012



L’État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. — Frédéric Bastiat

Vous pouvez la trouver sur la page : Fiction


[modifier]14 janvier 2012



C'est une chose aussi triste que bizarre qu'il faille, pour se faire mieux voir des gens, leur jeter de la poudre aux yeux. — Edmond Thiaudière

Vous pouvez la trouver sur la page : Edmond Thiaudière


[modifier]15 janvier 2012



La science consiste à faire ce qu'on fait en sachant et en disant que c'est tout ce qu'on peut faire, en énonçant les limites de la validité de ce qu'on fait. — Pierre Bourdieu

Vous pouvez la trouver sur la page : Pierre Bourdieu


[modifier]16 janvier 2012



Les religions, les cultures juive et chrétienne se trouvaient en Afrique du Nord bien avant les arabo-musulmans, eux aussi colonisateurs, aujourd’hui hégémonistes. Avec les Pieds-Noirs et le dynamisme - je dis bien les Pieds-Noirs et non les Français - l’Algérie serait aujourd’hui une grande puissance africaine, méditerranéenne. Hélas ! Je reconnais que nous avons commis des erreurs politiques, stratégiques. Il y a eu envers les Pieds-Noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens. — Hocine Aït Ahmed

Vous pouvez la trouver sur la page : Guerre d'Algérie


[modifier]17 janvier 2012



La « vie inimitable », Antoine et Cléopâtre donnèrent ce nom à l'association qu'ils formèrent à Alexandrie pour profiter au maximum des plaisirs de l'existence. Ce ne sont pourtant pas les fêtes de nuit sur le Nil, les banquets somptueux, ou les représentations à grand spectacle qui constituèrent l'essentiel de la « vie inimitable » de ce couple d'amants terribles. Pour retenir son amant, la reine l'initie à des plaisirs nouveaux : on commence par se déguiser et l'on emprunte aux plus humbles des serviteurs leurs habits. Et puis, toute la nuit, on vagabonde dans les ruelles populeuses du quartier de Rhacotis. On commet quelques déprédations, on se bagarre dans les cabarets. — Catherine Salles

Vous pouvez la trouver sur la page : Cléopâtre VII


[modifier]18 janvier 2012



Lorsque Staline avait terminé un discours, tout le monde surveillait ses voisins du coin de l'œil pour ne pas être le premier à cesser d'applaudir — Soljenitsyne

Vous pouvez la trouver sur la page : Joseph Staline


[modifier]19 janvier 2012


C’était cela l’amour, pensait-il : s’évanouir comme un souffle dans la chaleur d’une peau plus douce que la sienne, s’oublier et renaître. — Jean Barbe

Vous pouvez la trouver sur la page : Jean Barbe, Amour


[modifier]20 janvier 2012



Une pensée peut s'allumer comme un bandage et sauter comme une certaine couleur verte que j'ai composée une fois avec le sang du colibri, le caoutchouc des bicyclettes à califourchon sur un fil télégraphique. — Tristan Tzara

Vous pouvez la trouver sur la page : Tristan Tzara


[modifier]21 janvier 2012



Le surréalisme n'est pas une forme poétique. Il est un cri de l'esprit qui retourne vers lui-même et est bien décidé à broyer désespérément ses entraves, et au besoin par des marteaux matériels. — Jean-Luc Rispail

Vous pouvez la trouver sur la page : Cri


[modifier]22 janvier 2012



Patrice de Mac Mahon : Que d'eau ! Que d'eau !
Préfet : Et encore, monsieur le Maréchal, vous ne voyez que le dessus.

 — Gabriel de Broglie

Vous pouvez la trouver sur la page : Patrice de Mac Mahon


[modifier]23 janvier 2012



Être libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. — Nelson Mandela

Vous pouvez la trouver sur la page : Nelson Mandela


[modifier]24 janvier 2012



Même au sein d'un couple, chacun se vit comme un être autonome, aspirant à son espace de respiration personnel. — Jean-Claude Kaufmann

Vous pouvez la trouver sur la page : Jean-Claude Kaufmann


[modifier]25 janvier 2012



Ce sera comme les fleurs des arbres : quelle merveille que le pommier fleuri, lorsque tous ses boutons rosés viennent d'éclore. L'arbre s'enorgueillit et se rengorge, et à le voir, on s'attend en effet à des splendeurs infinies ; puis vient le soleil, les fleurs s'ouvrent bien gentiment, mais déjà se cache en elle la méchante graine qui va bousculer et disperser leur parure colorée ; anxieuse, elle ne peut arrêter sa croissance, il lui faut, à l'automne, devenir fruit. Sans doute la pomme est-elle belle et agréable à voir, mais qu'est-ce auprès de la fleur printanière ? Il en va ainsi de nous autres humains [...] — Ludwig Tieck

Vous pouvez la trouver sur la page : Ludwig Tieck


[modifier]26 janvier 2012



C'est chez ceux qu'on appelle les artistes que l'art se rencontre le plus rarement alors que les artisans se révèlent bien plus souvent artistes. Alors pourquoi ne point faire faire des choses artistiques par des artisans ou plutôt recruter des artistes dans les milieux qui n'en donnent pas mais seulement des artisans. — Gaston Chaissac

Vous pouvez la trouver sur la page : Gaston Chaissac


[modifier]27 janvier 2012



Regarde, en effet, quand la lumière du soleil fait pénétrer un faisceau de rayons dans l'obscurité de nos maisons : tu verras une multitude de corpuscules s'entremêler de mille façons à travers le vide dans le faisceau lumineux et, comme soldats d'une guerre éternelle, se livrer combats et batailles, guerroyer par escadrons, sans trêve, et ne cessant fiévreusement de se joindre et de se séparer : tu peux te figurer par là ce qu'est l'agitation sans fin des atomes dans le grand vide, autant toutefois qu'une petite chose peut en représenter une grande et nous guider sur la trace de sa connaissance.
Une autre raison d'observer attentivement les corpuscules qui s'agitent en désordre dans un rayon de soleil, c'est qu'une telle agitation nous révèle les mouvements invisibles auxquels sont entraînés les éléments de la matière. Car souvent tu verras beaucoup de ces poussières, sous l'impulsion sans doute de chocs imperceptibles, changer de direction, rebrousser chemin, tantôt à droite, tantôt à gauche et dans tous les sens. Or, leur mobilité tient évidemment à celle de leurs principes.

Les atomes, en effet, se meuvent les premiers par eux-mêmes ; c'est ensuite au tour des plus petits corps composés : les plus proches des atomes par leur force ; sous leurs chocs invisibles ils s'ébranlent, se mettent en marche et eux-mêmes en viennent à déplacer des corps plus importants. C'est ainsi que part des atomes le mouvement, qui s'élève toujours et parvient peu à peu à nos sens, pour parvenir enfin à la poussière que nous apercevons dans les rayons du soleil, alors même que les chocs qui la mettent en mouvement nous demeurent invisibles. — Lucrèce

Vous pouvez la trouver sur la page : Lucrèce


[modifier]28 janvier 2012


Modèle:Citation du jour/28 janvier 2012
[modifier]29 janvier 2012



L'écrivain qui signe la rubrique de la mode, aux environs de la forêt susdite, parle un langage fort obscur dans lequel je crois, pourtant, pouvoir démêler que le déshabillé de la jeune mariée se commandera cette saison à la Compagnie des Perdrix, nouveau grand magasin qui vient de s'ouvrir dans le quartier de la Glacière. — André Breton

Vous pouvez la trouver sur la page : Mode


[modifier]30 janvier 2012



Le grand-oncle : Et la langue, aussi, c'est du Cheutemi, ils font des o à la place des a. Des ke à la place des che. Et les che, ils les font, ils les font, ils les font, mais à la place des se. C'est des fadas, c'est des fadas. Et quand tu crois tout comprendre, tu apprends que serpillière ça se dit wassingue, alors… — Dany Boon, Alexandre Charlot, Franck Magnier

Vous pouvez la trouver sur la page : Bienvenue chez les Ch'tis


[modifier]31 janvier 2012



Nous sommes convaincus par nos calculs que l'espace-temps est clos, que l'univers est comme une sphère à trois dimensions. — Igor et Grichka Bogdanoff

Vous pouvez la trouver sur la page : Igor et Grichka Bogdanoff