Bienvenue chez les Ch'tis

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bienvenue chez les Ch'tis est un film français réalisé par Dany Boon, sorti le 20 février 2008 dans le Nord-Pas-de-Calais et dans quelques salles de la Somme, le 27 février 2008 dans le reste de la France, en Belgique et en Suisse, un jour après au Luxembourg, et le 25 juillet 2008 au Canada.

Ce film a dépassé les 20 millions d'entrées dans les salles de cinéma en France devenant alors le film français le plus vue en salle.

Citations[modifier]

Le grand-oncle : Et la langue, aussi, c'est du Cheutemi, ils font des o à la place des a. Des ke à la place des che. Et les che, ils les font, ils les font, ils les font, mais à la place des se. C'est des fadas, c'est des fadas. Et quand tu crois tout comprendre, tu apprends que serpillière ça se dit wassingue, alors…


Julie Abrams : Le département du Nord fait pression pour que la météo rajoute des degrés, et sinon personne n'irait là-haut !
  • En parlant de la météo.
  • Zoé Félix, Bienvenue chez les Ch'tis (2008), écrit par Dany Boon, Alexandre Charlot, Franck Magnier


Dialogues[modifier]

Jean : J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle !
Philippe : Je suis suspendu, c’est ça ?
Jean : Pire !
Philippe : Viré !
Jean : Pire encore !
Philippe : Pire que viré, c’est quoi ?
Jean : T’es muté dans le Nord !
Philippe : Le Nord ? Non, à Lyon ?
Jean : Ah non, pas à Lyon ! Dans le Nord, Nord !
Philippe : Ah non, pas à Paris. Ne me dis pas qu’ils m’envoient à Paris !
Jean : Pas à Paris, plus au nord.
Philippe : En Belgique.
Jean : Ben non, non, avant la Belgique, le Nord-Pas-de-Calais ! Voilà, tu es muté du côté de Lille !
Philippe : L’Île ? L’Île de quoi ?
Jean : Pas sur une île. Lille, la ville de Lille !

  • Stéphane Freiss, Kad Merad, Bienvenue chez les Ch'tis (2008), écrit par Dany Boon, Alexandre Charlot, Franck Magnier


Philippe : Il fait très froid ?
Le grand-oncle : oofff… En été ça va, parce que tu as zéro, zéro-un. Mais l'hiver, ça descend, ça descend, ça descend : moins dix, mois vingt. Moins vingt, moins trente. tu dis : je reste couché, ils te foutent du moins quarante. Tu vois ?
Philippe : Moins quarante ?
Le grand-oncle : C'est le Nooord !


Le gendarme : Vous avez été contrôlé à 50 km/h.
Philippe : 150 ?
Le gendarme : Non, 50, deux fois 25.
Philippe : 50, C'est possible, ça ?
Le gendarme : C'est dangereux de rouler trop lentement sur l’autoroute monsieur... euh... Abrams ! Je dois vous verbaliser !
Philippe : J’suis muté dans le Nord-Pas-de-Calais. J’ai pas envie d’y arriver trop tôt, c’est tout !
Le gendarme : Dans le Nord-Pas-de-Calais ?
Philippe : Ouais, dans le Nord-Pas-de-Calais !
Le Gendarme : Allez-y !
Philippe : Merci !
Le gendarme : Et appuyez un peu sur le champignon quand même ! Courage, va !


Philippe : Pourquoi il est parti avec les meubles ?
Antoine : Parche ch’est p’t-être les chiens.
Philippe : Quels chiens ?
Antoine : Les meubles !
Philippe : Tiens, j’comprends pas là !
Antoine : Les meubles, ch’est les chiens !
Philippe : Mais les meubles, c’est les chiens, qu’est-ce les chiens foutent avec les meubles ! Mais pourquoi donner des meubles à des chiens ?
Antoine : Mais non, Les chiens, pas les kiens ! Il les a pas donnés à des kiens ches meubles, il est parti avec !
Philippe : Pourquoi vous dites qu’il les a donnés ?
Antoine : Mais j’ai jamais dit cha !
Philippe : Pourquoi les chats ? Vous avez dit des chiens !
Antoine : Ah non !
Philippe : Mais si, les meubles sont chez les chiens !
Antoine : Ah d’accord ! Ah non ! J’ai dit : les meubles ch’est les chiens !
Philippe : Ben oui, c’est ce que je vous dit !
Antoine : Les chiens à lui !
Philippe : Ah, les siens, pas les chiens, les siens !
Antoine : Ouais, les chiens, ch’est cha !
Philippe : Les chiens, les chats, putain, tout le monde parle comme vous ici ?


Philippe : Bonsoir Biloute, HEIN ! Mi avec euch'l'équipe de l'poste, on voudrait...
Antoine : ...On voudro ! On voudro !
Philippe : On voudro, on voudro arcominder eul' même cose. Ch'il vous plait, HEIN !
Le serveur : Excusez moi je suis pas ch'timi, je suis de la région parisienne et j'ai rien compris.


Citations à propos du film[modifier]

Mais on se doit de tenir compte du nombre d'entrées inédit affiché par le précédent film de Dany Boon, Bienvenue chez les Ch'tis (20 479 826 pour être précis), qui lui a valu de battre le record détenu par La Grande Vadrouille de Gérard Oury, la reconnaissance éternelle des beaufs et de l'office du tourisme régional du Nord, la Légion d'honneur des doigts fins de Sarkozy, la bise de Line Renaud et l'affection éternelle, elle, du public français.

  • « Rien à déclarer : le nouvel opus indigeste de Danny Boon », Jean-Baptiste Morain, Les Inrockuptibles, 1er février 2011 (lire en ligne)


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :