Homosexualité

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'homosexualité désigne l'amour, l'attirance et, le cas échéant, la pratique de relations sexuelles entre deux personnes du même sexe, selon une perspective comportementaliste ou empirique, et, selon une perspective psychologique ou sociologique, une orientation sexuelle. Le mot s'applique indistinctement aux hommes ou aux femmes.

Byron[modifier]

À propos d'Eustathios, jeune amant grec : Nos adieux furent infiniment pathétiques, avec un nombre de baisers qui eut été suffisant pour tout un pensionnat, et des étreintes capables, en Angleterre, de discréditer la population de tout un comté ; sans parler des larmes (pas les miennes) et d'une foule d'expressions de tenerezza (tendresse). Tout cela, outre la canicule, m'a complètement épuisé.

  • Byron, portrait d'un homme libre, Leslie Marchand, éd. Autrement, 1999, p. 113


Quentin Crisp[modifier]

Le restant du monde où je vivais cherchait encore vaguement une arme pour exterminer ce monstre [homosexualité] dont la forme et la taille était encore inconnues ou même soupçonnées. On le croyait grec d'origine, plus petit que le socialisme mais plus mortel, particulièrement aux enfants.

  • (en) The rest of the world in which I lived was still stumbling about in search of a weapon with which to exterminate this monster whose shape and size were not yet known or even guessed at. It was thought to be Greek in origin, smaller than socialism but more deadly, especially to children.
  • The Naked Civil Servant, Quentin Crisp, éd. Penguin, 1968 (1997 ed.), p. 19


Toute liaison entre homosexuels est conduite comme si ça passait entre une fille de cabaret et un évêque. Dans certains cas les deux se prennent pour des évêques.

  • (en) All liaisons between homosexuals are conducted as though they were between a chorus girl and a bishop. In some cases both parties think they are bishops.
  • The Naked Civil Servant, Quentin Crisp, éd. Penguin, 1968 (1997 ed.), p. 97


Roger Peyrefitte[modifier]

L'honneur du parti communiste est d'être une minorité, qui n'est malheureusement pas infime. L'honneur des homosexuels est d'être une minorité, plus importante que vous ne le pensez. L'honneur des juifs est d'être une minorité. L'honneur des gens intelligents et cultivés est d'être une minorité. L'honneur des belles filles et des beaux garçons est d'être une minorité. Quelle ruse sordide que de prétendre s'attaquer aux « minorités » !


Les amours africaines sont faciles, mais médiocres. Il y a une certaine démission de l'homme occidental en quête d'amours homosexuelles, à franchir la Méditerranée.


[...] l'Homophile, mot épouvantable, qui pue la pharmacie. Je n'aime pas plus celui de pédophile, bien qu'il soit authentiquement grec, et je lui préfère le mot plus franc de pédéraste, qui ne l'est pas moins.


Jamais je n’ai pensé (au contraire !) que l’ascendance juive était une tare. Elle est quelque chose de plus, comme l’homosexualité, – elle n’est quelque chose de moins que par rapport au prépuce –, et je crois qu’on ne saurait me soupçonner de vouloir rabaisser quelqu’un en révélant qu’il est homosexuel. Une particularité qui était mienne, m’a aidé à en comprendre une autre qui ne l’était pas.


Gérard Zwang[modifier]

Depuis que l'homosexualité semble prétendre égaler le comportement sexuel normal, depuis que le moindre commentaire qui ne soit pas laudateur paraît relever de l'"homophobie" la plus répréhensible, beaucoup de gens paraissent oublier qu'il s'agit d'une déviation comportementale exemplaire, le plus souvent inoffensive, mais tout à fait démonstrative. Elle repose sur l'inversion du décodage sensoriel guidant vers le-la partenaire d'accouplement.


Médias[modifier]

Télévision[modifier]

L'homosexualité n'est pas un délit mais […] elle constitue une anomalie biologique et sociale.


Radio[modifier]

Militants anonymes homosexuels, L'homosexualité, ce douloureux problème, 1971[modifier]

C'est l'orgasme final !
Couchons-nous et demain
les gouines et les pédales
seront le genre humain.

  • Militants anonymes homosexuels, L'homosexualité, ce douloureux problème, Ménie Grégoire, RTL, 10 mars 1971
  • « Sexualité j'écris ton nom », Charlotte Rotman, Libération (ISSN 0335-1793), 29 février 2008, p. 39


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

Articles connexes[modifier]