Zeus

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Zeus brandissant le foudre (statuette archaïque en bronze).

Zeus est le dieu suprême dans la mythologie grecque.

Paroles attribuées à Zeus[modifier]

Homère[modifier]

Zeus. — Ah ! misère !… Écoutez les mortels mettre en cause les dieux ! C'est de nous, disent-ils, que leur viennent les maux, quand eux, en vérité, par leur propre sottise, aggravent les malheurs assignés par le sort.


À propos de Zeus[modifier]

Homère[modifier]

Achille. — […] Deux jarres reposent sur le sol de la maison de Zeus, pleines de tous les dons qu’il veut nous accorder : l’une, de maux et l’autre, de faveurs. Celui à qui Zeus lance-foudre fait don d’un mélange, celui-là rencontre tantôt le malheur et tantôt le bonheur. Mais celui à qui il ne donne que peines, Zeus en fait un maudit ; une faim dévorante le pourchasse à travers la terre divine, et il va çà et là, sans être honoré des dieux ni des mortels.


Eschyle[modifier]

Le chœur. — Zeus !… quel que soit son vrai nom, si celui-ci lui agrée, c’est celui dont je l’appelle.


Le Chœur des Danaïdes. — Entre les dieux, à qui serais-je mieux fondée
à m’adresser ? Qui fait justice mieux que Zeus ?
Il est mon Père et mon Seigneur,
lui-même auteur de mon lignage,
l’Ancien des jours en Sagesse et Grandeur,
mon Créateur, Pôle de Tout-Recours,
Zeus au souffle béni !


Euripide[modifier]

Mélanippe. — Zeus ? Mais qui donc est Zeus ? Ce que je sais de lui n’est que par ouï-dire…
  • « Fragments » (trad. Victor-Henri Debidour), dans Les Tragiques grecs, Eschyle, Sophocle, Euripide et al., éd. Librairie générale française, coll. « Le Livre de poche/La Pochothèque », 1999  (ISBN 978-2-253-13246-2), p. 1839


Aristophane[modifier]

Strepsiade. — Mais Zeus, selon vous, voyons, au nom de la Terre, Zeus l’Olympien n’est pas dieu ?
Socrate. — Qui ça, Zeus ? Trêve de balivernes ; il n’existe même pas, Zeus.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :