Hermès

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Hermès (à gauche), avec son pétase (chapeau) et son caducée (bâton orné de serpents), en compagnie d'un guerrier. Cratère en cloche à figures rouges, vers 380-370 av. J.-C. Musée du Louvre (Paris), G515.

Dans la religion grecque antique, Hermès (Ἑρμῆς / Hermễs en grec dans la plupart des dialectes, Ἑρμᾶς / Hermãs en dialecte dorien) est une des divinités de l'Olympe. Il est le messager des dieux, principalement de Zeus. Il est le donneur de la chance, l'inventeur des poids et des mesures,le gardien des routes et carrefours, le dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs et des orateurs. Il conduit les âmes aux Enfers. Il tient une place importante dans la mythologie grecque. Son équivalent latin est Mercure.

Dans la littérature grecque antique[modifier]

Hymnes homériques, VIIe-IVe siècles av. J.-C.[modifier]

Muse, chante un hymne pour Hermès, fils de Zeus et de Maïa,
seigneur du Cyllène et de l'Arcadie aux moutos,
bienfaisant messager des dieux (...)

  • (grc)
  • Hymne 4 "Pour Hermès". Premiers vers de l'hymne.
  • (grc) Théogonie et autres poèmes, suivi des Hymnes homériques, Hésiode (trad. Jean-Louis Backès), éd. Gallimard, coll. « Folio classiques », 2001, Hymne IV, 1-3, p. 242


Elle mit au monde un enfant plein de ruses et de séduction.
C'est un brigand, il vole le bétail, il amène les rêves,
il est aux aguets la nuit, il veille aux portes. Bientôt
il ferait voir des merveilles parmi les dieux qui ne meurent pas.
Il est né à l'aurore ; dès midi il jouait de la cithare ;
quand vint le soir il vola les vaches d'Apollon l'Archer.

  • (grc)
  • Hymne 4 "Pour Hermès". Naissance d'Hermès.
  • (grc) Théogonie et autres poèmes, suivi des Hymnes homériques, Hésiode (trad. Jean-Louis Backès), éd. Gallimard, coll. « Folio classiques », 2001, Hymne IV, 13-18, p. 243


Comme une pensée aiguë traverse soudain le coeur
d'un homme que les soucis ne laissent pas en paix
ou comme on voit des éclairs passer dans un regard,
ainsi Hermès le magnifique vit soudain quoi dire et quoi faire.

  • (grc)
  • Hymne 4 "Pour Hermès". Naissance d'Hermès.
  • (grc) Théogonie et autres poèmes, suivi des Hymnes homériques, Hésiode (trad. Jean-Louis Backès), éd. Gallimard, coll. « Folio classiques », 2001, Hymne IV, 43-46, p. 244-245


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :