Porco Rosso

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Porco Rosso est un long-métrage d'animation japonais du studio Ghibli réalisé par Hayao Miyazaki et sorti en 1992.

Citations[modifier]

Porco Rosso[modifier]

Ces bandits promettent monts et merveilles. Mais fais gaffe : ils sont aussi grippe-sous qu'ils puent du bec.
  • Porco Rosso s'adressant à Curtis dans l'hôtel Adriano, au sujet des pirates qu'il fréquente.


Il y a des choses qui ne se disent que dans l'intimité.
  • Porco Rosso s'adressant à une belle femme dans l'hôtel Adriano.


Je préfère encore être un cochon décadent qu'un fasciste.
  • Porco Rosso à son ami Fierrali.


Adieu jours de débauche et de libertés entre les îles enchanteresses.
  • Porco Rosso au patron du café lorsqu'il fait le plein de son avion.


Gina : [...] Si tu ne fais pas attention, tu vas finir en rôti de porc. [...]
Porco Rosso : Tu voudrais que j'arrête de voler pour faire du lard ?

  • Discussion entre Porco et Gina.
  • Sophie Deschaumes (vf), Jean Reno (vf), Porco Rosso (1992), écrit par Hayao Miyazaki


Les pirates de l'air[modifier]

Il a amené une nana avec lui ! [...] - Vos gueules ! C'est une femme, et après ? Un homme sur deux est une femme, non ?
  • Les pirates de l'air parlant de Fio.


Feralin, ami de Porco[modifier]

Autant donner de la confiture aux cochons !
  • L'ami de Porco s'adressant à lui.


À propos du film[modifier]

Gilles et Michel Ciment : Pourquoi avez-vous choisi de situer l'action en Europe, et particulièrement en Italie ?
Hayao Miyazaki : C'est essentiellement parce que l'hydro-aviation pendant la Première Guerre mondiale n'a été utilisée que sur l'Adriatique. L'action se déroule sur la côte croate qui faisait partie de l'Empire austro-hongrois. La première fois que j'ai vu un hydravion, à l'âge de onze ans, j'ai été très impressionné. Je le voulais donc pour mon film et il a également l'attrait des choses disparues.

  • (ja) « Portrait d'un cochon volant. Entretien avec Hayao Miyazaki », Hayao Miyazaki (propos recueillis par Gilles Ciment) (trad. Gilles et Michel Ciment), Positif (ISSN 0048-4911), nº 412, Juin 1995 (propos recueillis en 1993) (lire en ligne)


Gilles et Michel Ciment : Pourquoi chante-t-on Le Temps des cerises ?
Hayao Miyazaki : Parce que le socialisme a échoué. Cela reflète mon amertume. Pour moi, la chute de la Commune a été à l'origine du bolchevisme. Elle a donné la leçon d'un grand sacrifice. Quand j'étais jeune, je voulais être communiste et j'aimais beaucoup cette chanson. Je n'ai pas pu sauter le pas car j'étais en désaccord avec les régimes soviétique et chinois. Leur conception du communisme me paraissait fausse. Je me suis rendu compte que l'être humain ne pouvait pas être assez intelligent pour accomplir les idées de Marx. Quand j'ai réalisé Porco Rosso, cela m'a fait beaucoup de peine, c'était très dur pour moi. Quand j'ai eu cette idée de film, je pensais qu'il n'y aurait plus de guerre sur l'Adriatique et j'ai prié pour que tous me spersonnages, Marco, Fio, Gina, vivent dans la paix. Or il y a eu, depuis, les conflits en Yougoslavie. Si Fio avait été dans la guerre civile espagnole, elle serait devenue royaliste, et je me demande ce que Marco en penserait. Je me demande aussi ce qu'il aurait pensé de l'éclatement de la Seconde Guerre mondiale.

  • (ja) « Portrait d'un cochon volant. Entretien avec Hayao Miyazaki », Hayao Miyazaki (propos recueillis par Gilles Ciment) (trad. Gilles et Michel Ciment), Positif (ISSN 0048-4911), nº 412, Juin 1995 (propos recueillis en 1993) (lire en ligne)


A l'origine, cela devait être une entreprise plus légère afin de détendre mon équipe qui avait beaucoup travaillé sur un film très lourd, Only Yesterday, de mon partenaire Isao Takahata. Mais, peu à peu, les événements du monde, en particulier la guerre entre les Serbes, les Croates et les Bosniaques, et la chute du communisme en Europe de l'Est m'ont empêché de m'en tenir à un divertissement léger, et il m'a fallu faire un vrai film de long métrage.
  • (ja) « Portrait d'un cochon volant. Entretien avec Hayao Miyazaki », Hayao Miyazaki (propos recueillis par Gilles Ciment) (trad. Gilles et Michel Ciment), Positif (ISSN 0048-4911), nº 412, Juin 1995 (propos recueillis en 1993) (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :