Hayao Miyazaki

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hayao Miyazaki en juillet 2009.

Hayao Miyazaki (宮崎 駿, Miyazaki Hayao), né le à Tokyo, est un dessinateur, réalisateur et producteur de films d'animation japonais, cofondateur du Studio Ghibli avec Isao Takahata. Animateur de formation, auteur d'un manga, Nausicaä de la vallée du vent, il réalise une douzaine de longs-métrages d'animation, autant de courts-métrages et trois séries animées. Il se fait connaître en Occident avec la sortie internationale de Princesse Mononoké en 1999, à partir de laquelle ses films rencontrent un grand succès partout dans le monde. Au Japon, certains ont battu des records d’affluence.

Films[modifier]

Nausicaä de la vallée du vent (film), 1984[modifier]

Voir le recueil de citations : Nausicaä de la vallée du vent (film d'animation)

Le Château dans le ciel, 1986[modifier]

Voir le recueil de citations : Le Château dans le ciel

Mon voisin Totoro, 1988[modifier]

Voir le recueil de citations : Mon voisin Totoro

Kiki la petite sorcière, 1989[modifier]

Voir le recueil de citations : Kiki la petite sorcière

Porco Rosso, 1992[modifier]

Voir le recueil de citations : Porco Rosso

Princesse Mononoké, 1997[modifier]

Voir le recueil de citations : Princesse Mononoké

Le Voyage de Chihiro, 2001[modifier]

Voir le recueil de citations : Le Voyage de Chihiro

Le Château ambulant, 2004[modifier]

Voir le recueil de citations : Le Château ambulant

Ponyo sur la falaise, 2008[modifier]

Voir le recueil de citations : Ponyo sur la falaise

Le vent se lève, 2013[modifier]

Voir le recueil de citations : Le vent se lève (film, 2013)

Ouvrages et interviews[modifier]

Je dois d'abord dire que je n'ai fait de bandes dessinées qu'accidentellement. Les "mangas" - la bande dessinée japonaise - et les films d'animation sont considérés comme frères, alors qu'ils sont profondément différents. Pour moi, faire du cinéma, c'est créer l'espace et le temps. J'ai fait une bande dessinée de "Nausicaä de la vallée du vent" parce que je n'avais pas de travail au cinéma ! Et ensuite on m'a proposé de réaliser des films d'animation.
  • (ja) « Portrait d'un cochon volant. Entretien avec Hayao Miyazaki », Hayao Miyazaki (propos recueillis par Gilles Ciment) (trad. Gilles et Michel Ciment), Positif (ISSN 0048-4911), nº 412, Juin 1995 (propos recueillis en 1993) (lire en ligne)


J'étais un très mauvais étudiant en économie car je consacrais tout mon temps au dessin depuis l'âge de dix-huit ans.
  • (ja) « Portrait d'un cochon volant. Entretien avec Hayao Miyazaki », Hayao Miyazaki (propos recueillis par Gilles Ciment) (trad. Gilles et Michel Ciment), Positif (ISSN 0048-4911), nº 412, Juin 1995 (propos recueillis en 1993) (lire en ligne)


Je ne voulais pas aller à l'école des Beaux-Arts pour apprendre la technique car je n'aimais pas étudier. En revanche j'ai choisi la faculté d'économie parce que c'était le seul département de l'université où l'on n'avait pas besoin de beaucoup travailler ! Cela me permettait d'avoir quatre ans de liberté avec un minimum d'études, et beaucoup de temps pour la création.
  • (ja) « Portrait d'un cochon volant. Entretien avec Hayao Miyazaki », Hayao Miyazaki (propos recueillis par Gilles Ciment) (trad. Gilles et Michel Ciment), Positif (ISSN 0048-4911), nº 412, Juin 1995 (propos recueillis en 1993) (lire en ligne)


Enfant, je détestais l'idée que la famille de mon père aille gagner de l'argent pour faire la guerre. L'usine de "Porco Rosso" n'a rien à voir avec l'usine de mon père, sauf qu'elle est artisanale comme elle, alors qu'aujourd'hui tout est conçu par ordinateur.
  • À propos de son père qui travaillait dans l'industrie aéronautique militaire.
  • (ja) « Portrait d'un cochon volant. Entretien avec Hayao Miyazaki », Hayao Miyazaki (propos recueillis par Gilles Ciment) (trad. Gilles et Michel Ciment), Positif (ISSN 0048-4911), nº 412, Juin 1995 (propos recueillis en 1993) (lire en ligne)


Avec les techniques dont nous disposons aujourd'hui, il est possible de tout faire. En tant qu'auteur de films d'animation, j'admire beaucoup des gens comme Youri Norstein ou Frédéric Back, mais je ne peux pas adopter la même conduite qu'eux car, commercialement, cela serait impossible. Je suis condamné au succès : je dois compter sur mes seules ressources, et je n'ai pas comme eux, l'aide du gouvernement. Par ailleurs, j'aime créer l'espace, et celui qui me plaît le plus, c'est l'espace réel. D'où mon style réaliste. Je dis toujours à mon équipe de bien observer la réalité qui les entoure, le climat, les saisons.
  • (ja) « Portrait d'un cochon volant. Entretien avec Hayao Miyazaki », Hayao Miyazaki (propos recueillis par Gilles Ciment) (trad. Gilles et Michel Ciment), Positif (ISSN 0048-4911), nº 412, Juin 1995 (propos recueillis en 1993) (lire en ligne)


D'abord, j'observe les êtres humains car je les aime bien. J'enregistre dans ma tête tout ce que j'ai remarqué, et ensuite, avec les souvenirs de ce que j'ai vu, je dessine.
  • (ja) « Portrait d'un cochon volant. Entretien avec Hayao Miyazaki », Hayao Miyazaki (propos recueillis par Gilles Ciment) (trad. Gilles et Michel Ciment), Positif (ISSN 0048-4911), nº 412, Juin 1995 (propos recueillis en 1993) (lire en ligne)


Je représente mon idéal d'être humain, celui que j'aurais voulu devenir, celui que j'aurais voulu rencontrer, celui que j'aurais voulu voir sur la terre.
  • (ja) Hayao Miyazaki (trad. Rédaction de France 3), 19/20 (journal télévisé), Rédaction de France 3, France 3, 1992


Nous devons informer [la jeunesse japonaise] de la richesse de nos traditions.
  • Spirited away, Andrew Osmond (trad. Wikiquote), éd. Palgrave Macmillan, 2008, p. 12


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :