Wikiquote:Citations du jour/juillet 2010

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cette page permet de répertorier toutes les citations du jour de juillet 2010.
Pour créer une nouvelle citation, cliquez sur le lien rouge ou sur le lien modifier de la date voulue et complétez les champs citation, auteur et article.
[modifier]1 juillet 2010



La mort propre est irreprésentable […] dans l’inconscient, chacun de nous est convaincu de son immortalité — Sigmund Freud

Vous pouvez la trouver sur la page : Sigmund Freud


[modifier]2 juillet 2010



Il est extrêmement difficile d'être objectif et contemporain – et tout aussi difficile de s'expliquer sans s'impliquer. — Nicolas Schöffer

Vous pouvez la trouver sur la page : Nicolas Schöffer


[modifier]3 juillet 2010



Le LSD, c'est horriblement dangereux : c'est comme si on prenait un aller simple pour la folie ; on n'est jamais certain de revenir du voyage, quoi qu'il arrive. — Francis Curtet

Vous pouvez la trouver sur la page : LSD


[modifier]4 juillet 2010



Faivre : Vous venez de la PJ ?
Valentin : Oui, Monsieur !
Faivre : Vous croyez peut-être que c'est une référence ? Vous vous fourrez le doigt dans l'œil, jusqu'au coude ! Zéro multiplié par zéro, voilà ce que je pense de vous et de vos pareils !

 — Claude Desailly

Vous pouvez la trouver sur la page : Les Brigades du Tigre


[modifier]5 juillet 2010



Ce qui importe n'est pas que nous vivions mais qu'il redevienne possible de mener dans le monde une vie de grand style et selon de grands critères. On y contribue en aiguisant ses propres exigences. — Ernst Jünger

Vous pouvez la trouver sur la page : Ernst Jünger


[modifier]6 juillet 2010



Je me suis longtemps méfiée de l'engagement politique, en particulier des beaux parleurs qui ne sont pas toujours là pour assumer. — Rama Yade

Vous pouvez la trouver sur la page : Rama Yade


[modifier]7 juillet 2010



La discipline n'est qu'un instrument pour conduire une communauté dans une direction, pas pour l'éduquer dans une voie unique. — Otto Strasser

Vous pouvez la trouver sur la page : Otto Strasser


[modifier]8 juillet 2010



Un conducteur : Va donc eh, barbare !
Un autre conducteur : Tu te prends pour Ben Hur ?

 — René Goscinny

Vous pouvez la trouver sur la page : Astérix


[modifier]9 juillet 2010



Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser. — Isaac Asimov

Vous pouvez la trouver sur la page : Fondation


[modifier]10 juillet 2010



Il faut se méfier des mots et des faits : les mots trahissent les faits et les faits, comme les mots, ne sont pas les mêmes pour tous. — Henri Jeanson

Vous pouvez la trouver sur la page : Les Bonnes causes


[modifier]11 juillet 2010



Chaque jour se répéter : « Je ne serai plus jamais aussi jeune qu'aujourd'hui ». — Roland Topor

Vous pouvez la trouver sur la page : Roland Topor


[modifier]12 juillet 2010



Dans un monde fantastique, le fantastique devient tout à fait banal. — Edmund Cooper

Vous pouvez la trouver sur la page : Edmund Cooper


[modifier]13 juillet 2010



Le vrai bien doit être accompli sans qu'on le sache, quotidiennement, confidentiellement. — Pier Giorgio Frassati

Vous pouvez la trouver sur la page : Pier Giorgio Frassati


[modifier]14 juillet 2010



Un mathématicien n'a l'air de rien du tout, c'est à dire qu'il a l'air si généralement intelligent que cela n'a plus aucun ses précis ! A l'exception des membres de l'Église catholique romaine, plus personne aujourd'hui n'a l'aspect qu'il devrait avoir, parce que nous faisons de notre tête un usage aussi impersonnel que de nos mains ; mais le mathématicien c'est le comble de tout : un mathématicien sait presque aussi peu de choses sur lui même que les gens n'en sauront sur les prairies, les poules, les jeunes veaux, quand les pilules vitaminées auront remplacé pain et viande ! — Robert Musil

Vous pouvez la trouver sur la page : Robert Musil


[modifier]15 juillet 2010



L'Allemagne était là où on luttait pour elle ; elle se montrait là où des ennemis en armes voulaient s'emparer de ses biens, elle brillait d'un éclat radieux là où ceux qui étaient pénétrés de son esprit risquaient pour elle le dernier enjeu. — Ernst von Salomon

Vous pouvez la trouver sur la page : Allemagne


[modifier]16 juillet 2010



qu'ils viennent qu'ils osent les Chinois, ils iront pas plus loin que Cognac ! il finira tout saoul heureux dans les caves, le fameux péril jaune ! encore Cognac est bien loin… milliards par milliards ils auront déjà eu leur compte en passant par où vous savez… Reims… Épernay… de ces profondeurs pétillantes que plus rien existe… — Louis-Ferdinand Céline

Vous pouvez la trouver sur la page : Rigodon


[modifier]17 juillet 2010



Dans la circulation automobile, les gens et les choses s'accumulent, se mêlent sans se rencontrer. C'est un cas surprenant de simultanéité sans échange, chaque élément restant dans sa boîte, chacun bien clos dans sa carapace. Ce qui contribue aussi à dégrader la vie urbaine et à créer la "psychologie" ou plutôt la psychose du conducteur. — Henri Lefebvre

Vous pouvez la trouver sur la page : Henri Lefebvre


[modifier]18 juillet 2010



En France, le vin est à peu près aussi nécessaire que le pain. — Achille Larive

Vous pouvez la trouver sur la page : Vins de France


[modifier]19 juillet 2010



L'origine même de cet univers est d'ordre mathématique : en dessous du monde physique, il y a une brume de nombres (...) L'origine du monde est enfouie dans tous objets qui nous entourent : c'est la longueur de Planck. — Igor et Grichka Bogdanoff

Vous pouvez la trouver sur la page : Igor et Grichka Bogdanoff


[modifier]20 juillet 2010



Employée du zoo : Êtes vous sûr de bien connaître les animaux ?
Rollo Lee : Oui, oui, j'en mange régulièrement.

 — Fred Schepisi, Robert Young, John Cleese

Vous pouvez la trouver sur la page : Créatures féroces


[modifier]21 juillet 2010



Aujourd'hui, l'histoire a donné une réponse. Avec la quasi-faillite d'UBS, une situation de catastrophe est survenue de manière tout à fait inattendue. La BNS a dû utiliser une grande partie de ses réserves pour sauver la banque. Hildebrand a déclaré lui-même que la faillite d'une des deux grandes banques dépasserait les possibilités financières d'un petit Etat. Les réserves d'or stratégiques sont là pour les catastrophes. — Werner Wüthrich

Vous pouvez la trouver sur la page : Banque nationale suisse


[modifier]22 juillet 2010



Les croisades, les grandes guerres extérieures de la chrétienté, prêchées pour la délivrance de la Terre Sainte, sont en fait la contre-attaque européenne contre la poussée asiatique. — Jean-Paul Roux

Vous pouvez la trouver sur la page : Jean-Paul Roux


[modifier]23 juillet 2010



Mikhaïl Gorbatchev : Est-ce que vous fumez président ?
Giulio Andreotti : Je n'ai pas de petits vices.

 — Paolo Sorrentino

Vous pouvez la trouver sur la page : Il Divo


[modifier]24 juillet 2010



Vous voulez donc que j'installe des puces sous ma chemise ? — Nikita Khrouchtchev

Vous pouvez la trouver sur la page : Nikita Khrouchtchev


[modifier]25 juillet 2010



Mais en 1997, les choses changèrent lorsque le président de la Confédération, Arnold Koller, en accord avec le président de la BNS, fit savoir au peuple que la moitié de ces réserves était superflue, qu'elle pouvait être vendue et que le produit de la vente pouvait être utilisé à d'autres fins. Il omit toutefois de demander aux citoyens s'ils étaient d'accord. Comment Arnold Koller en est-il venu à agir ainsi ? Qui lui avait suggéré cette idée ? — Arnold Koller

Vous pouvez la trouver sur la page : Arnold Koller


[modifier]26 juillet 2010



À l'impossible, seuls les imbéciles sont tenus ! — Lao Tseu

Vous pouvez la trouver sur la page : Lao Tseu


[modifier]27 juillet 2010



De telle sorte qu'il n'y a pas un seul mouvement dit populaire, de 1787 à 1795, celui de la Vendée excepté, qui l'ai été réellement; que tous ont été décidés, organisés, déterminés dans tous leur détails par les chefs d'une organisation secrète, agissant partout en même temps et de la même manière, faisant exécuter partout le même mot d'ordre. — Augustin Cochin

Vous pouvez la trouver sur la page : Augustin Cochin


[modifier]28 juillet 2010



Mon père chevauchait un chameau, je conduis une voiture. Mon fils vole en jet. Son fils chevauchera un chameau. — Chems Eddine Chitou

Vous pouvez la trouver sur la page : Arabie saoudite


[modifier]29 juillet 2010



Noz vies et nos biens sont à nos roys, l'âme est à Dieu et l'honneur à nous ; car sur mon honneur mon roy ne peut rien. — Blaise de Monluc

Vous pouvez la trouver sur la page : Blaise de Monluc


[modifier]30 juillet 2010



C’était Farès ? C’est effarant ! — Gérard Oury

Vous pouvez la trouver sur la page : Les Aventures de Rabbi Jacob


[modifier]31 juillet 2010



Or la révolution actuelle, telle qu'elle est voulue, décidée à divers échelons, est une révolution mondialiste. C'est la construction d'un gouvernement mondial. Et conséquemment, comme l'a dit Rockefeller, c'est la fin des nations. Les nations c'est l'ennemi. C'est une des raisons pour lesquelles je suis, si vous le voulez, farouchement nationaliste. — Jean-Marie Le Pen

Vous pouvez la trouver sur la page : Gouvernement mondial