Marine Le Pen

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Le Pen. Disambig.svg

Marine Le Pen en 2014.

Marine Le Pen, née le 5 août 1968 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est une avocate et femme politique française, présidente du Front national depuis 2011.

Citations[modifier]

Élection présidentielle française de 2017[modifier]

De toute façon la France sera dirigée par une femme : ce sera, ou moi, ou Madame Merkel.

  • Marine Le Pen, 2017, Le Débat, Tristan Carné, TF1, France 2, La Chaîne parlementaire, BFM TV, CNews, LCI, France Info, France 24, TV5Monde, RTL, France Info, France Inter, Europe 1, RFI, YouTube, Dailymotion, Facebook, Twitter, 3 mai 2017


Monsieur Macron, vous êtes l’héritier de François Hollande.

  • Marine Le Pen, 2017, Le Débat, Tristan Carné, TF1, France 2, La Chaîne parlementaire, BFM TV, CNews, LCI, France Info, France 24, TV5Monde, RTL, France Info, France Inter, Europe 1, RFI, YouTube, Dailymotion, Facebook, Twitter, 3 mai 2017


Je rends leur argent aux Français. C’est leur argent. […] Ce n’est pas vous qui le créez, cet argent, ce n’est pas le gouvernement auquel vous avez participé. […] On leur rend, et c’est tout à fait légitime.

  • Marine Le Pen, 2017, Le Débat, Tristan Carné, TF1, France 2, La Chaîne parlementaire, BFM TV, CNews, LCI, France Info, France 24, TV5Monde, RTL, France Info, France Inter, Europe 1, RFI, YouTube, Dailymotion, Facebook, Twitter, 3 mai 2017


Les Français ne les voulaient plus, ils n’en voulaient plus aucun, eh bien ils les auront tous ! Tous ensemble !

  • Marine Le Pen, Journal de 20 heures, Daniela Suteu, Philippe Miramon, Fabien Sarfati, Damien Pirolli et Jean-Jacques Amsellem, France 2, 24 avril 2017


Je pense que la France n’est pas responsable du Vél’d’Hiv'. Je pense que, de manière générale, plus généralement, d’ailleurs, s’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas LA France. La France a été malmenée dans les esprits depuis des années. En réalité, on a appris à nos enfants qu’ils avaient toutes les raisons de la critiquer, de n’en voir que peut-être les aspects historiques les plus sombres. Donc je veux qu’ils soient à nouveau fiers d’être Français.

  • Marine Le Pen, Le Grand Jury RTL-LeFigaro-LCI, Michèle Cotta et André Laurens, RTL, LCI, 9 avril 2017


La France est une université des djihadistes.

  • Marine Le Pen, Élysée 2017 : Le Grand Débat, Jérôme Revon, BFM TV, CNews, 4 avril 2017


Vous savez quoi, Monsieur Macron ? Vous avez un talent fou : vous arrivez à parler sept minutes, je suis incapable de résumer votre pensée ! vous n'avez rien dit ! Rien dit ! C'est le vide absolu, sidéral ! J'attire l'attention des Français : je voudrais quand même qu'ils s'attachent à vérifier que, à chaque fois que vous prenez la parole, vous dites un petit peu de ceci, un petit peu de cela et jamais vous ne tranchez ! On ne sait pas ce que vous voulez […], et honnêtement je trouve ça très inquiétant. Très inquiétant.

  • Marine Le Pen, Présidentielle : Le Grand Débat, Tristan Carné, TF1, 20 mars 2017


Je veux dire publiquement, ici, aux fonctionnaires, à qui un personnel politique aux abois demande d’utiliser les pouvoirs d’État pour surveiller les opposants ou organiser à leur encontre des persécutions, des coups tordus ou des cabales d’État, de se garder de participer à de telles dérives. Dans quelques semaines, ce pouvoir politique qui n'a plus rien à perdre ni de comptes à rendre aura été balayé par l’élection. Mais ces fonctionnaires, eux, devront assumer le poids de ces méthodes illégales car elles sont totalement illégales et ils mettent en jeu leur propre responsabilité. L’État que nous voulons sera patriote.

  • Marine Le Pen, 26 février 2017, Grand meeting de Nantes, dans frontnational.com, paru le 27 février 2017, Front national.


Le véritable contre-pouvoir, ce n’est plus la presse. Ce n’est pas la presse possédée par M. Drahi, grand ami de M. Macron, ce n’est pas la presse possédée par M. Bergé, autre grand ami de M. Macron, ce n’est pas cela. Le véritable contre-pouvoir aujourd’hui, c’est Internet, ce sont les réseaux sociaux, c’est vous en somme, vous qui pouvez librement vous exprimer, trouver toutes les informations, même celles qui dérangent le système. C’est là que vous trouverez le véritable contre-pouvoir, la véritable indépendance. Les médias ne se comportent plus comme un contre-pouvoir mais comme les petits fayots du système.

  • Marine Le Pen, 24 février 2017, Réunion publique à Pierrelatte, dans frontnational.com, paru le 25 février 2017, Front national.


Contre la droite du fric et la gauche du fric, je suis la candidate de la France du peuple !

  • Marine Le Pen, 5 février 2017, Assises présidentielles de Lyon, dans frontnational.com, paru le 5 février 2017, Front national.


Islam[modifier]

Il y a quinze ans, on a eu le voile, il y avait de plus en plus de voiles. Puis il y a eu la burqa, il y a eu de plus en plus de burqas. Et puis il y a eu des prières sur la voie publique […]. Maintenant il y a dix ou quinze endroits où, de manière régulière, un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires. Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde Guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça, c'est une occupation du territoire. C'est une occupation de pans du territoire, des quartiers dans lesquels la loi religieuse s'applique, c'est une occupation. Certes il n'y a pas de blindés, il n'y a pas de soldats, mais c'est une occupation tout de même et elle pèse sur les habitants.

  • Marine Le Pen, 10 décembre 2010, Lyon, dans lefigaro.fr, paru 11 décembre 2012, Agence France Presse.


Le problème c'est qu'en France le Qatar ne s'intéresse pas qu'au PSG: il a créé un fonds d'investissement de 50 millions d'euros pour aider les jeunes entrepreneurs des "quartiers". Mais, à travers le business et l'action sociale, les Qataris s'efforcent de diffusier parmi les jeunes Français d'origine musulmane la religion-idéologie wahhabite - la tendance la plus obscurantise, la plus proche du salafisme, de l'islam, dont l'autre bastion est l'Arabie séoudite.

  • « Drames de Montauban et de Toulouse: islamisme + laxisme! », Marine Le Pen, L'esprit de la France, nº 6, avril/mai 2012, p. 3


Quand on s'inquiète ou prétend s'inquiéter de la montée en puissance, notamment en France, du fondamentalisme le plus anti-occidental, il ne faut pas avoir peur de déterminer les responsabilités, et donc de dénoncer le rôle d'un émirat islamiste prosélyte, d'autant plus dangereux qu'il est riche à milliards, le Qatar. Un nain géographique, mais un géant géopolitique grâce à ses pétro-dollars, qu'il déverse sans compter chez nous aux deux extrémités du spectre social: la classe politique et les banlieues défavorisées.

  • « Drames de Montauban et de Toulouse: islamisme + laxisme! », Marine Le Pen, L'esprit de la France, nº 6, avril/mai 2012, p. 3


Est-ce que l'Islam est compatible avec la République ? […] Moi, je crois que, oui ! Un Islam, tel que nous l'avons connu, laïcisé par les Lumières comme les autres religions, d'ailleurs, en France, oui.

  • Marine Le Pen, Vie politique, Gilles Bouleau, TF1, 11 septembre 2016


Front national[modifier]

Les grands principes du Front National ont toujours été les mêmes : rétablir l'autorité de l'État ou rétablir la souveraineté nationale, et assurer la pérennité de la civilisation. Voilà les grands principes qui sont les nôtres.

  • Marine Le Pen, Le Grand Journal, Canal +, 22 mars 2011


Démocratie[modifier]

Mais le déni de démocratie, et tous ceux qui me suivent le savent bien, ne se situe pas qu'au niveau de l'élection présidentielle: à l'Assemblée nationale, 15 à 20% d'électeurs français - les nôtres - sont privés chroniquement de représentation, sans que cela pose plus de problèmes que ça aux représentants des autres partis, si sourcilleux, en paroles, avec les grands principes démocratiques. Mais ce refus de prendre en compte les aspirations d'une grosse minorité ou d'une nette majorité […] du peuple français, va bien au-delà de la simple représentation de notre courant: les Français, en effet, ne sont pas consultés sur les grandes questions les concernant, de l'immigration à la souveraineté, précisément parce que les élites mondialisées qui nous gouvernent ne veulent plus entendre parler d'identité et de souverainetés nationales.

  • « La Démocratie c'est nous! », Marine Le Pen, L'esprit de la France, nº 5, mars/avril 2012, p. 3


UMP, Les Républicains[modifier]

L'UMP va exploser. Ce parti n'est même pas capable de définir sa ligne politique pour les présentes élections. Ce sont ses dirigeants que nous visons, car l'immense majorité des militants UMP partage nos opinions. Ses responsables, en revanche, sont totalement soumis à l'idéologie socialiste.

  • « "Présidente en 2017? C'est possible!" », Marine Le Pen, propos recueillis par Jean-Noël Cuénod, Tribune de Genève (ISSN 1010-2248), 2-3 juin 2012, p. 7


Nicolas Sarkozy, c’est Barbapapa : il peut se transformer en patriote, en centriste, en immigrationniste ou en opposant à l’immigration. N’ayant pas de colonne vertébrale, il fait fi de toute sincérité ou conviction, il s’adapte.

  • « Marine Le Pen: «Il serait sain que je me retrouve face à Alain Juppé au second tour» », Marine Le Pen, L'Opinion, 7 juin 2016 (lire en ligne)


Mondialisation[modifier]

[La mondialisation] consiste à faire fabriquer par des esclaves pour vendre à des chômeurs


Mélenchon[modifier]

Mélenchon prétend défendre les ouvriers, c'est faux. Moi, je les protège en m'opposant à l'immigration qui fait baisser les salaires des travailleurs français. Jadis, le communiste Georges Marchais ne disait pas autre chose que ce que j'affirme aujourd'hui.

  • « "Présidente en 2017 ? C'est possible!" », Marine Le Pen, propos recueillis par Jean-Noël Cuénod, Tribune de Genève (ISSN 1010-2248), 2-3 juin 2012, p. 7


Populisme[modifier]

[…] les ressorts profonds de cette crise sont dans la relation qu’entretient l’élite au pouvoir avec le peuple et la nation. Le peuple français a des réserves immenses de patriotisme, et sait intuitivement que la nation est le cadre indépassable des solidarités, des fraternités et des réussites collectives. L’élite dans sa majorité a, en revanche, tourné le dos à la nation, ne croit plus en la France, lui voit un passé mais pas d’avenir. C’est de cette discordance majeure que naît la crise : le peuple réclame au politique de faire de la politique pour résoudre ses problèmes et lui offrir de nouvelles perspectives, quand le politique donne en catimini les clés à d’autres et compense par une communication devenue envahissante.

  • « Nous sommes en pleine “crise de France” », Marine Le Pen, Boulevard Voltaire, 20 novembre 2013 (lire en ligne)


Tueries de mars 2012 à Toulouse et Montauban[modifier]

Voir le recueil de citations : Mohammed Merah

Citations sur Marine Le Pen[modifier]

Marine Le Pen n'est pas libre, elle est tenue par ces gens [Frédéric Chatillon, Axel Loustau et Philippe Péninque. Des amis de longue date qui se sont illustrés dans leurs jeunes années par leurs actions violentes au sein du GUD (Groupe union défense), un groupuscule d’extrême droite connu pour ses positions anticommunistes et ultra-nationalistes]. Si elle arrive au pouvoir, ces gens seront le pouvoir . Il n'y a aucune raison que ce groupe disparaisse. C'est le groupe qui aura amené Marine Le Pen au pouvoir. C'est l'économie du Front national. Ce sont les secrets de Marine Le Pen.

  • Dans un documentaire diffusé par Envoyé spécial le 16 mars 2017, l'ex-conseiller de Marine Le Pen s'exprime pour la première fois sur les "hommes de l'ombre" qui entourent la présidente du FN..
  • Aymeric Chauprade, Envoyé Spécial, présenté par Élise Lucet, France 2, 16 mars 2017


Je ne peux pas accepter de près ni de loin l'attitude qui consiste à ne pas prendre position carrément et farouchement contre l'antisémitisme et contre le fascisme.

  • Réponse à Laurent Delahousse demandant à Charles Pasqua d'expliquer son opposition au Front national et en particulier à Marine Le Pen.
  • Charles Pasqua, 13h15 le dimanche, Fabien Sarfati, Sophie Broyet et Fabien Lasserre, France 2, 1er mars 2015


Marine Le Pen a le droit de se présenter, donc elle est compatible avec la République.


Lorsqu'au congrès de Nice, une quinzaine de journalistes m'ont dit que Marine Le Pen était "adoubée" (sic!) par les médias, je leur ai manifesté mon étonnement devant cette exhumation d'un terme de chevalerie. Cet "adoubement" là est justement celui dont je me méfie, celui que je refuse. Je ne crois guère en effet à la « chevalerie médiatique »!

  • « Entretien Bernard Antony - La priorité doit aller à la jeunesse française », Bernard Antony, propos recueillis par la rédaction, Jeune Résistance (ISSN 1279 - 4759), nº 32, automne 2003, p. 19


Articles connexes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :