Charles Pasqua

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles Pasqua (1987).

Charles Pasqua, né le 18 avril 1927 à Grasse (Alpes-Maritimes) et mort le 29 juin 2015 à Suresnes (Hauts-de-Seine), est un homme politique français.

Citations[modifier]

Je ne peux pas accepter de près ni de loin l'attitude qui consiste à ne pas prendre position carrément et farouchement contre l'antisémitisme et contre le fascisme.
  • Réponse à Laurent Delahousse demandant à Charles Pasqua d'expliquer son opposition au Front national et en particulier à Marine Le Pen.
  • (fr) Charles Pasqua, 13h15 le dimanche, Fabien Sarfati, Sophie Broyet et Fabien Lasserre, France 2, 1er mars 2015


Citation sur Charles Pasqua[modifier]

Catholique comme on respire (il savait par cœur sa messe en latin et chantait à tue-tête le Salve Regina), cultivé comme on se devait de l'être jadis quand on osait faire de la politique (quelle passion pour l'histoire et pour ce « roman national » dont il connaissait d'infinis détails), Charles Pasqua est sans doute l'un des derniers qui sût encore le sens des mots qui s'effacent avec lui, la grandeur et l'honneur : en quoi il fut justement un grand homme et un homme d'honneur.
  • « Où la République retrouvait son latin », Paul-Marie Coûteaux, Valeurs Actuelles, nº 4102, du 9 au 15 juillet 2015, p. 103


De l'authenticité, de l'enracinement, de la conviction et du courage, voilà ce qu'attendent les français. Précisément ce dont le microcosme qui vit de la politique est dépourvu. Et aussi de l'intelligence, dont une des formes est le sens de l'Histoire. La politique française a ses fondamentaux, fol qui l'oublie.
  • Extraits de l'ouvrage Petit manuel de survie de la droite
  • « Le testament de Pasqua », Charles Pasqua, Valeurs Actuelles, nº 4113, du 24 au 30 septembre 2015, p. 29


Le vote pour le FN, outre les phénomènes structurels que sont le chômage de masse, l'immigration de masse et l'abandon en masse de la ruralité (et ce sont ces masses qui assomment les Français), a été nourri, amplifié par nos propres faiblesses (et les habiletés politiciennes d'un PS sans foi ni loi, et des médias qui lui ressemblent).
  • Extraits de l'ouvrage Petit manuel de survie de la droite
  • « Le testament de Pasqua », Charles Pasqua, Valeurs Actuelles, nº 4113, du 24 au 30 septembre 2015, p. 29


Ce fossé à la profondeur encore jamais atteinte entre le peuple et les (supposés) élites renforce la difficulté de notre tâche : non seulement tirer la France de l'abîme, mais avec une corde que les Français répugnent désormais à saisir.
  • Extraits de l'ouvrage Petit manuel de survie de la droite
  • « Le testament de Pasqua », Charles Pasqua, Valeurs Actuelles, nº 4113, du 24 au 30 septembre 2015, p. 30


La France n'est pas une page blanche ; elle est un livre épais, touffu, difficile à lire parfois, mais qu'il faut aimer dans cette épaisseur. Notre vision de la Nation digère tout, elle fait de nous à la fois des admirateurs de nos rois, de nos empereurs et de nos Républiques. Nous devons défendre ce patriotisme dans sa globalité. Soyons comme les Français amoureux de toute notre histoire, et veillons à ne pas laisser souiller le culte que nous devons à la Nation.
  • Extraits de l'ouvrage Petit manuel de survie de la droite
  • « Le testament de Pasqua », Charles Pasqua, Valeurs Actuelles, nº 4113, du 24 au 30 septembre 2015, p. 30


La France ne peut courir le marathon de la mondialisation avec une jambe entravée par une sphère publique pléthorique et l'autre jambe par un assistanat généralisé qui anéantit la valeur travail. Un moratoire à l'anglaise sur les prestations sociales au profit des immigrés illégaux (évidence !) devra permettre de mettre fin à l'appel d'air inouï provoqué par la démagogie socialiste au service d'un déracinement programmé (et électoraliste) de la France.
  • Extraits de l'ouvrage Petit manuel de survie de la droite
  • « Le testament de Pasqua », Charles Pasqua, Valeurs Actuelles, nº 4113, du 24 au 30 septembre 2015, p. 30


Citations apocryphes[modifier]

Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien.
  • Théorème présumé de Pasqua.
  • « “Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire…” : Charles Pasqua a-t-il vraiment dit ça ? », Mathieu Dejean, Slate, 17 juillet 2014 (lire en ligne)