Wikiquote:Citations du jour/décembre 2020

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Cette page permet de répertorier toutes les citations du jour de décembre 2020.
Pour créer une nouvelle citation, cliquez sur le lien rouge ou sur le lien modifier de la date voulue et complétez les champs citation, auteur et article.
[modifier]1 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/1 décembre 2020
[modifier]2 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/2 décembre 2020
[modifier]3 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/3 décembre 2020
[modifier]4 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/4 décembre 2020
[modifier]5 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/5 décembre 2020
[modifier]6 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/6 décembre 2020
[modifier]7 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/7 décembre 2020
[modifier]8 décembre 2020


Aucun de mes livres ne m'a jamais dit que les dragons ronronnaient ! — Kenneth Grahame, Le Dragon récalcitrant

Vous pouvez la trouver sur la page : Kenneth Grahame



[modifier]9 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/9 décembre 2020
[modifier]10 décembre 2020


Tu sais, tu es tout, Sylvia, tout ce qu'un homme peut désirer. Tu es la première femme du premier jour de la Création du monde. Tu es la mère, la soeur, l'amante, tu es le diable et tu es l'ange. Tu es la terre, le foyer... Ah, voilà : tu es le foyer !  — Marcello Rubini (Marcello Mastroianni), dans La dolce vita

Vous pouvez la trouver sur la page : La dolce vita



[modifier]11 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/11 décembre 2020
[modifier]12 décembre 2020


Dans la vie, rien n'est à craindre, tout est à comprendre. — Marie Curie

Vous pouvez la trouver sur la page : Marie Curie



[modifier]13 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/13 décembre 2020
[modifier]14 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/14 décembre 2020
[modifier]15 décembre 2020


Quand vous jouiez à la guerre
Moi je gardais la maison
J'ai usé de mes prières
Les barreaux de vos prisons
Quand vous mourriez sous les bombes
Je vous cherchais en hurlant
Me voilà comme une tombe
Avec tout le malheur dedans

 — Anne Sylvestre, Une sorcière comme les autres

Vous pouvez la trouver sur la page : Anne Sylvestre



[modifier]16 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/16 décembre 2020
[modifier]17 décembre 2020


...Poisson, poisson-pilote, aimé des matelots,
Guide ma tendre amie en route sur les flots...

 — Érinna (traduction de Marguerite Yourcenar)

Vous pouvez la trouver sur la page : Érinna



[modifier]18 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/18 décembre 2020
[modifier]19 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/19 décembre 2020
[modifier]20 décembre 2020


Plus vous resserrerez l'étau impérial et plus vous aurez d'ennemis qui combattront votre dictature. — Princesse Leia (Carrie Fisher), dans Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir

Vous pouvez la trouver sur la page : Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (film)



[modifier]21 décembre 2020


Le silence est la meilleure façon de maintenir en place un ordre lié à l’oppression. Les gens qui n’ont pas accès à la parole sont les opprimés. C’est pour ça que c’est crucial de parler ! — Adèle Haenel

Vous pouvez la trouver sur la page : Adèle Haenel



[modifier]22 décembre 2020


Il faut légiférer pour la volonté générale et non pour les volontés des chefs, hôtes passagers et précaires de l’institution républicaine. — Célestine Zannou

Vous pouvez la trouver sur la page : Célestine Zannou



[modifier]23 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/23 décembre 2020
[modifier]24 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/24 décembre 2020
[modifier]25 décembre 2020


Il existe deux chemins pour franchir la frontière qui sépare le Pays Fantastique du monde des hommes, le bon et le faux. Le faux, c'est celui qu'empruntent les êtres du Pays Fantastique quand ils sont entraînés de l'autre côté de cette horrible manière [en tombant dans le néant]. En revanche, quand les enfants des hommes viennent dans notre monde, c'est par le bon chemin. Tous ceux qui ont séjourné parmi nous ont vécu quelque chose qu'ils ne pouvaient vivre qu'ici et quand ils sont retournés chez eux ils n'étaient plus les mêmes. Ils avaient appris à voir, parce qu'ils nous avaient vus sous notre forme véritable. Si bien qu'ils étaient aussi capables de voir leur propre monde et leurs congénères avec d'autres yeux. Là où ils n'avaient aperçu autrefois que quotidienneté, ils découvraient tout à coup merveille et mystères. — Michael Ende, L'Histoire sans fin

Vous pouvez la trouver sur la page : L'Histoire sans fin (roman)



[modifier]26 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/26 décembre 2020
[modifier]27 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/27 décembre 2020
[modifier]28 décembre 2020


J'ai lancé contre une pierre un bol cette nuit ;
L'acte brutal, j'étais ivre quand je l'ai commis ;
Le bol m'a dit en son langage de bol :
« J'ai été ce que tu es ! tu seras toi aussi ce que je suis ! »

 — Omar Khayyam, Rubayat

Vous pouvez la trouver sur la page : Omar Khayyam



[modifier]29 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/29 décembre 2020
[modifier]30 décembre 2020


Modèle:Citation du jour/30 décembre 2020
[modifier]31 décembre 2020


Éros interprète et communique aux dieux ce qui vient des hommes, et aux hommes ce qui vient des dieux. — Diotime

Vous pouvez la trouver sur la page : Diotime