Diotime

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait de Jadwiga Łuszczewska (Diotima - Deotymy), tableau de Jozef Simmler, 1855.

Diotime de Mantinée est une prêtresse et une prophétesse qui joue un rôle important dans le Banquet de Platon. Diotime n'est pas présente lors du banquet, mais Socrate rapporte son enseignement lors de son intervention.

Citations[modifier]

Écoutez plutôt le discours sur Eros que j'ai entendu un jour de la bouche d'une femme de Mantinée, Diotime, qui était experte en ce domaine comme en beaucoup d'autres, et qui à un moment donné, dix ans avant la peste, avait amené les Athéniens à offrir des sacrifices qui ont permis de reculer de dix ans la date du fléau. Oui, c'est elle qui m'a instruit des choses concernant l'amour. Je vais essayer de vous rapporter le discours que tenait cette femme, sur la base des conventions adoptées par Agatjon et par moi : c'est-à-dire par mes seuls moyens et comme je le pourrai.
  • Le Banquet, Platon (trad. Luc Brisson), éd. Flammarion, coll. « GF », 2001 (1e édition 1998), 201d, p. 137


Il [Éros] interprète et communique aux dieux ce qui vient des hommes, et aux hommes ce qui vient des dieux.
  • Le Banquet, Platon (trad. Luc Brisson), éd. Flammarion, coll. « GF », 2001 (1e édition 1998), 202e, p. 141


Puis donc qu'il est le fils de Poros (Expédient) et de Pénia (Pauvreté), Éros se trouve dans la condition que voici. D'abord, il est toujours pauvre, et il s'en faut de beaucoup qu'il soit délicat et beau, comme le croient la plupart des gens. Au contraire, il est rude, malpropre, va-nu-pieds et il n'a pas de gîte, couchant toujours par terre et à la dure, dormant à la belle étoile sur le pas des portes et sur le bord des chemins, car, puisqu'il tient de sa mère, c'est l'indigence qu'il a en partage. À l'exemple de son père en revanche, il est à l'affût de ce qui est beau et de ce qui est bon, il est viril, résolu, ardent, c'est un chasseur redoutable ; il ne cesse de tramer des ruses, il est passionné de savoir et fertile en expédients, il passe tout son temps à philosopher, c'est un sorcier redoutable, un magicien et un expert.
  • Le Banquet, Platon (trad. Luc Brisson), éd. Flammarion, coll. « GF », 2001 (1e édition 1998), 203c-203d, p. 142


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :