Roger Scruton

Citations « Roger Scruton » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Roger Scruton

Roger Scruton est un philosophe anglais né le 27 février 1944 à Buslingthorpe au Royaume-Uni.

Citations de Roger Scruton[modifier]

Il n'y avait aucun sens pour mon père, dans le combat pour la justice sociale si les ouvriers obtenaient pour finir un appartement fonctionnel dans une tour en béton surplombant le bruit des autoroutes. Ils avaient droit à leur part d'enchantement, et cela ne pouvait arriver que si la beauté et l'ordre étaient activement conservés.

  • L'urgence d'être conservateur, éditions du Toucan, 2016
  • « Roger Scruton : Le conservatisme est la philosophie de l'attachement », propos recueillis par Eugénie Bastié, Revue Limite, nº 5, Janvier 2017, p. 20


Malgré mon rejet de l'idéologie libre-échangiste, mon conservatisme est d'abord venu d'un dégout du socialisme, en particulier du socialisme français et notamment l'explosion de mai 68, que j'identifiais comme une forme de nihilisme et de narcissisme incarnés notamment par les figures de Sartre et Foucault. J'ai alors pris conscience que la seule alternative à la déconstruction intellectuelle était la promotion d'une civilisation charnelle et héritée.

  • « Roger Scruton : Le conservatisme est la philosophie de l'attachement », propos recueillis par Eugénie Bastié, Revue Limite, nº 5, Janvier 2017, p. 21


L'erreur des Lumières a été de tout fonder sur la liberté individuelle, sans reconnaître que l'individu existe par des institutions. Or, pour le conservateur, ce sont les institutions qui créent la liberté. Le conservatisme ne s’accommode pas de la religion des droits de l'homme, qui mine l'autorité de la coutume et promeut l'idée que les hommes peuvent vivre en dehors de tout ordre. En Grande-Bretagne nous avons un système merveilleux, le Bill of Rights mais c'est un legs historique, pas un cadeau métaphysique et universel. Vous les Français avez créé de toutes pièces une doctrine universelle des droits de l'homme, mis en haut de votre Constitution. Ça a fait 500 000 morts en deux ans.

  • « Roger Scruton : Le conservatisme est la philosophie de l'attachement », propos recueillis par Eugénie Bastié, Revue Limite, nº 5, Janvier 2017, p. 23


Le Progrès est une superstition perverse. Il n'y a pas eu de « progrès » de la poésie depuis Homère : c'est déjà parfait. Il n'y a pas de progrès de la musique depuis Bach. Cela se reproduira peut-être, ça n'est pas figé. Mais la perfection a déjà eu lieu. L'idée que la société a une direction est une erreur hégélienne. L'histoire n'a pas de direction, c'est une succession d'erreurs corrigées. Le conservatisme est la science qui apprend de ses erreurs.

  • « Roger Scruton : Le conservatisme est la philosophie de l'attachement », propos recueillis par Eugénie Bastié, Revue Limite, nº 5, Janvier 2017, p. 23


Non seulement le conservatisme est totalement compatible avec la défense de l'environnement, mais la protection de l'environnement est évidemment la vocation du conservatisme, qui n'est rien d'autre que la défense du foyer. Une oikophilie. L'idée selon laquelle le monde ne nous appartient pas, il appartient à nos parents, à nos besoins. Il s'agit de revenir au fondement de notre civilisation : le texte fondateur de notre civilisation n'est pas la Bible, c'est l'Odyssée. C'est l'histoire d'un homme, Ulysse, qui essaie de revenir à la compagne de sa vie, Pénélope, qui voyage pour retrouver son foyer.

  • « Roger Scruton : Le conservatisme est la philosophie de l'attachement », propos recueillis par Eugénie Bastié, Revue Limite, nº 5, Janvier 2017, p. 24


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :