Genre

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le genre est un concept utilisés en sciences sociales pour désigner les différences non biologiques entre les femmes et les hommes.

Alors que le sexe fait référence aux différences biologiques entre femmes et hommes, le genre réfère aux différences sociales, psychologiques, mentales, économiques, démographiques, politiques, etc.

Citations[modifier]

Judith Butler[modifier]

[N]os notions de ce qu'est un être humain dépend de manière problématique sur le fait qu'il y ait deux genres cohérents. Et si quelqu'un ne correspond pas à la norme masculine ou à la norme féminine, alors son humanité même est remise en question.
  • (en) « Judith Butler interviewed by Jill Stauffer », Judith Butler (trad. Wikiquote), The Believer, vol. 1 nº 2, mai 2003 (lire en ligne)


Simone de Beauvoir[modifier]

On ne nait pas femmes, on le devient.


Anne Bourrel[modifier]

Les genres sont comme les frontières, il faut prendre plaisir à les traverser. Les genres sont comme les frontières, on pourrait les supprimer qu’on ne s’en porterait pas plus mal.
  • (fr) « Entretien recueilli par Christophe Dupuis », Anne Bourrel, Milieu Hostile, 27 octobre 2016 (lire en ligne)


Alain Finkiekraut[modifier]

À la date où il écrit, Lévinas ne peut rien deviner de la percée théorique qu'allaient opérer les études de genre qui triomphent aujourd'hui dans toutes les universités du monde occidental. Il ignore, le malheureux, que la différence des sexes est une pure construction sociale, et qu'une fois les vieux stéréotypes réduits en poussière par le patient travail de la déconstruction, chacun pourra décider souverainement de son identité. Il n'est pas outillé mentalement pour penser comme il faut. Nous souffrons alors de la même infirmité. Nous partageons, toutes proportions gardées, sa façon de voir et de ressentir. Pour nous aussi, gros bêtas que nous sommes, l'homme et la femme, cela fait deux. Non qu'il y ait, dans notre esprit, un premier et un deuxième sexe : cette hiérarchisation n'est pas la nôtre. Loin de nous rengorger de notre masculinité, nous en révélons la caractère dérisoire. Dans le sillage de Fourier, nous jugeons le progrès d'une civilisation à la place faite aux femmes, mais nous défendons avec la même fermeté l'idée que personne ne sera jamais en mesure de vivre à lui seul le tout de l'expérience humaine.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :