Thierry Le Luron

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thierry Le Luron
Thierry Le Luron

Thierry Le Luron est un imitateur, humoriste et chanteur français né le 2 avril 1952 et mort le 13 novembre 1986.

Grande personnalité médiatisée, il est connu pour ses nombreuses imitations de personnalités du show-biz que ce soit les chanteurs ou la politique. Mais au delà de l'imitation, il va comprendre, suite à la découverte de Lenny Bruce, que l'imitation ne suffit plus, il s'agit de faire rire. Il se lança dans la satire de la politique et des personnes qu'il imite.

Valéry Giscard d'Estaing[modifier]

Président de la république de 1974 à 1981, ce fut l'une des cibles favorites de Le Luron, imitant le ton de voix, utilisant fréquemment des bruits buccaux et les protocoles du marketing politique.

Bonsoir madame, bonsoir mademoiselle, bonsoir monsieur, je suis venu comme à chaque rendez vous télévisé vous rassurez. Vous rassurez sur le franc qui est fort qui est stable, qui est tenace, le franc qui ne cesse de grimper, je parlais du franc Suisse évidemment, le franc Fourcade, tel qui l'a laissé, c'est un petit peu différent.


Enfin l'un dans l'autre économiquement parlant la France arrive, maintenant on peut le dire, nettement avant le Groenland.


Desproges : On dit qu'en 1978, l'étalement des vacances ne sera plus un vain mot et je voudrais savoir qu'est ce que t'en pince mon seigneur ?
VGE : Hé bien vous savez que je suis pour l'étalonnement et j'en montre particulièrement l'exemple. La majorité me suit. Voyez d'ailleurs comme nous nous sommes étalés lors des municipales.
Desproges : Mais oui mais enfin quand on vient s'étaler, on peut toujours se ramasser.
VGE : C'est vrai, d'ailleurs, nous comptons nous ramasser aussi aux législatives.

  • Thierry Le Luron, Les rendez-vous du dimanche, Rémy Grumbach, TF1, 1er janvier 1978


VGE : En conséquence j'ai plutôt le sentiment que la majorité vaincra, dans les tous prochains mois, une fois le plan Barre atteint.
Desproges : Oui, c'est à dire très prochainement.

  • Thierry Le Luron, Les rendez-vous du dimanche, Rémy Grumbach, TF1, 1er janvier 1978


François Mitterrand[modifier]

L'adversaire politique puis président socialiste eu également droit à ses imitations, Le Luron reproduisant ses mimiques.

[…] Mes bien chers frères, en ce troisième dimanche après la pentecôte je pense que le seigneur doit, mais qu'est ce que je raconte moi ? Excusez moi je suis complètement obnubilé par la main tendue aux catholiques par monseigneur Marchais, j'ai peur qu'il ait commis là un PC mortel.

  • Thierry Le Luron, Numéro un, TF1, 18 septembre 1976


Françaises, français, camarades, mes frères, ma sœur, mes chers cousins, cousines, neveux, nièces, beaux-frères, belles-soeurs, [il regarde attentivement son texte] Dalida. Le jour de gloire de la famille et des amis est arrivé. Ce soir (...) la France est dans le ruisseau, comptez sur moi pour la sortir de là et la mettre sur le trottoir ! J'ai fait un certain nombre de promesses, ces promesses je continuerai à les faire. Choses promises, chomdu.

  • Thierry Le Luron, Destin Brisé, Guy Job, TF1, 1994


[…] J'ai été élu le 10 mai, démocratiquement, comme vous le savez, de par Dieu et devers les Français. Auparavant, je n'avais jamais perdu mon temps comme qui s'ignorait acteur, à l'époque. Vous voyez la tournure que ça va prendre. […] Que fais-je ici ? Certains disent que les César, enfin la Nuit des César bien sûr n'est fréquentée que par des gens riches et célèbres. Bah y en aura bientôt plus. C'est une espèce en voie de disparition, chassée par Laurent Fabius, le célèbre héros de prends l'oseille et tire-toi. Depuis le coup de torchon du 10 mai, j'ai mis les uns et les autres en garde à vue, et croyez-moi, il n'y aura pas de grand pardon, ni pour les aventuriers de l'arche perdue de l'UDF, ni pour les têtes à claques du RPR qui prétendent que mes réformes vont coûter mille milliards de dollars. […]

J'aime le cinéma, je me suis d'ailleurs entouré d'acteurs célèbres, qui tournent, ont tourné dans les plus grands films, enfin, vous vous en souvenez vraisemblablement hein : Claude Cheysson : Tais-toi quand tu parles, Fais gaffe à la gaffe. Gaston Defferre, un vieux classique : Main basse sur la ville et Quand passent les six cognes. Michel Rocard : Nous nous sommes tant aimés. Charles Fiterman : Espion, lève-toi. Édith Cresson : La chèvre. Charles Hernu : Les bidasses dans la mélasse. Michel Jobert [faisant mine de chercher au ras du sol] : Little Big Man. Yvette Roudy : Les hommes préfèrent les grosses. Et le premier de mes ministres, Pierre Mauroy : Un éléphant ça trompe énormément. Et bien, je vais maintenant vous Latche les baskets et laisser place à la cérémonie de remise des César, de toutes façons, nous voilà dans le même bateau, à la fin de mon septennat vous ne serez peut-être plus tout feu, tout flamme mais croyez-moi, ces réformes, ces changements seront digérés, c'est une péripétie de l'histoire qui dira, un peu plus tard : autant en emporte le vent.


Radioscopie

Dans ce sketch extrait de son spectacle de 1979, Le Luron apparaît sur scène et imite Mitterrand. Le présentateur Jacques Chancel réagit en voix-off.

Chancel : Quel est votre écrivain favori ?
Mitterrand : Hé bien Guy de Maupassant
Chancel : Ha tient, comme le président de la république !
Mitterrand : Mouis, mouis encore que VGE n'aura retenu, comme à l'accoutumé, de Guy de Maupassant que la particule. [hésitation, rires du public] Alors que, moi j'ai été très frappé, par mes parents d'abord et Maupassant ensuite, c'est un homme qui a fait de tant de petites gens des héros : L'Assommoir, Madame Bovary, Les Trois Mousquetaires

  • Thierry Le Luron, Thierry le Luron au Théâtre Marigny, TF1, 1979


Chancel : Je me demande ce qui vous sépare de Valéry Giscard d'Estaing.
Mitterrand : 20 ans de pouvoirs !

  • Thierry Le Luron, Thierry le Luron au Théâtre Marigny, TF1, 1979


Chancel : Il est bien évidemment question de dieu.
Mitterrand : [il prend l'air consterné] Écoutez l'existence de Michel Rocard me pose assez de problèmes comme ça hein !

  • Thierry Le Luron, Thierry le Luron au Théâtre Marigny, TF1, 1979


Mitterrand : Je ne voudrais pas d'ailleurs que nos amis s'imaginent que je connaisse à l'avance les questions, je ne connais que les réponses.

  • Thierry Le Luron, Thierry le Luron au Théâtre Marigny, TF1, 1979


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :