Magdalena Martullo-Blocher

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Magdalena Martullo-Blocher, née le 13 août 1969 à Männedorf, est une entrepreneuse suisse et politicienne de l'Union démocratique du centre. Elle est présidente-directrice générale et vice-présidente du conseil d'administration de EMS Chemie. Elle est la fille de Christoph Blocher.

Citations[modifier]

Les Suisses ont l'habitude de décider eux-mêmes. Malheureusement, en 2012, le Tribunal fédéral a modifié sa pratique en choisissant d'accorder la primauté aux réglementations internationales. Nous voulons faire machine arrière. De notre point de vue, la Constitution suisse établie par le peuple et les cantons doit retrouver sa suprématie.
  • « Beaucoup de femmes me disent qu'elles me voient comme un modèle », Magdalena Martullo-Blocher, Migros Magazine, nº 45, 5 novembre 2018, p. 27


Les États-Unis et la Chine se disputent l’hégémonie mondiale. Les intérêts sont économiques, mais aussi politiques et militaires. Au moins, avec les États-Unis, il reste encore un pays capable de tenir tête à la Chine – l’Europe, elle, n’est visiblement pas de taille. Comme la Chine est plutôt protectionniste, les arguments de Trump sont compréhensibles. Quant à sa politique douanière plutôt extrême, eh bien… je pense qu’il s’agit d’une tactique d’intimidation pour forcer les négociations. Quoi qu’il en soit, cette posture agite considérablement le commerce mondial, ce qui n’est pas bon.
  • « Beaucoup de femmes me disent qu'elles me voient comme un modèle », Magdalena Martullo-Blocher, Migros Magazine, nº 45, 5 novembre 2018, p. 28


Dans les pays développés tout particulièrement, le nombre de personnes qui doutent des avantages de la mondialisation ne cesse d’augmenter. La pression que l’immigration et les pays à bas salaires exercent sur leurs revenus les effraie, à juste titre. Ils ont le sentiment d’être perdants. Même si la Suisse tire de grands profits de la mondialisation, nous devons prendre ces craintes au sérieux. Chez nous, la libre circulation entraîne un taux de chômage de plus de 10% et une pression salariale pour les travailleurs peu qualifiés. Même des emplois de bureau sont aujourd’hui délocalisés à l’étranger.
  • « Beaucoup de femmes me disent qu'elles me voient comme un modèle », Magdalena Martullo-Blocher, Migros Magazine, nº 45, 5 novembre 2018, p. 28


À l’époque de la votation sur l’adhésion de la Suisse à l’espace économique européen, je faisais mes études à Saint-Gall. Tous les professeurs soutenaient l’adhésion et fustigeaient sans cesse mon père. Mes enfants aussi doivent beaucoup prendre sur eux. Mais ils ont appris à faire avec. Ma fille n’hésite pas à demander à son tour à ceux qui l’interpellent: «Et ton grand-père ou ta mère, qu’est-ce qu’ils ont fait pour la Suisse?» La discussion est rapidement close.
  • « Beaucoup de femmes me disent qu'elles me voient comme un modèle », Magdalena Martullo-Blocher, Migros Magazine, nº 45, 5 novembre 2018, p. 29


De plus, l’UDC compte beaucoup de bons candidats à un siège de conseiller fédéral. Pour moi, en revanche, cela impliquerait de renoncer à mon entreprise. Et cela serait très dur, car au fond de moi, je me sens à 95% cheffe d’entreprise et à 5% politicienne.
  • « Beaucoup de femmes me disent qu'elles me voient comme un modèle », Magdalena Martullo-Blocher, Migros Magazine, nº 45, 5 novembre 2018, p. 29


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :