Union démocratique du centre

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Logo de l'UDC, en allemand SVP

L'Union démocratique du centre (UDC) est un parti politique suisse de droite, moralement conservateur et économiquement libéral.

Citations[modifier]

Le pivot des années à venir, je pense que ce sera l'UDC, avec laquelle la droite non UDC devrait travailler dans un maximum de secteurs possible.


A l'UDC, nous nous en tenons aux bonnes vieilles valeurs suisses. Elles sont intemporelles et nous nous devons de les préserver. En effet, qu'est-ce qui caractérisait les anciens Confédérés? Ils sont restés soudés. Ils se sont prêté main-forte. Contre la perfidie de l'époque. Contre les juges étrangers. Pour la liberté et la responsabilité individuelle. Pour la Suisse!


L'antisémitisme est un élément important de la xénophobie helvétique qui, quant à elle, constitue l'un des plus forts vecteurs politiques des derniers cent cinquante ans de notre histoire. Il est évident que le succès électoral de l'UDC n'a été possible que grâce à l'utilisation des préjugé haineux à l'égard des étrangers, en y incluant plus ou moins tacitement les juifs.
  • Interview de Hans-Ulrich Jost, professeur honoraire d'histoire contemporaine à l'Université de Lausanne, dans Le Courrier du 22 mars 2005
  • Suisse et nazisme, Thierry Féral, éd. L'Harmattan, 2005, p. 168


Parmi les gens qui votent UDC, il y a certes quelques fanatiques exaltés, mais surtout des gens qui ont en marre. Quelqu'un de gauche ou qui n'était pas UDC ne se met pas à voter UDC du jour au lendemain. Il faut qu'il en ait ras la patate. On ne s'occupe pas de ces gens, on n'essaie pas de comprendre ce qu'ils vivent.


On s'est tellement autoflagellé qu'on n'ose presque plus dire son attachement au pays, de peur d'être traité de vieux con, de réac. Et c'est l'UDC qui récupère la mise. Eux jouent le patriotisme à fond.


L'UDC, (...) a pris une avance prodigieuse dans ce domaine. L'idée est la suivante: vous n'allez pas dépenser 100000 francs pour qu'une affiche tombe dans la vide. Vous allez exagérer, créer le scandale. (...) si vous faites un coup, vous avez droit à une minute et demie le soir au téléjournal. Vous allez être critiqués, dénoncés, mais ces excès vont produire des résultats. La politique n'est pas un long fleuve tranquille. Les politiques suisses semblent ne pas l'avoir compris.


Dans la logique de l'UDC, l'individu est roi, tout ce qui dépasse l'individu commence à devenir suspect. La famille, ça va, la commune, c'est bien, le canton ça commence à être suspect, la Confédération, ça on n'aime pas du tout. Et avec Bruxelles, là, c'est la guerre. La guerre contre la bureaucratie, l'institution, tout ce qui bride l'individu, qui est le seul maître. (…) il y a une forme d'anarchisme dans la vision de l'UDC, qui considère que l'Etat n'a rien à faire.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :