Cerveau

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le cerveau est le centre du système nerveux de tous les animaux vertébrés et de la plupart des invertébrés. Il traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps et constitue le siège des fonctions cognitives.

Médias[modifier]

Caroline Tourbe, Nous avons un deuxième cerveau !, 2005[modifier]

Il s'agit d'une cascade de réactions biochimiques à l'intérieur des astrocytes qui aboutit à une forte concentration d'ions calcium. Laquelle va se répercuter comme une onde d'astrocyte en astrocyte. Les biologistes parlent de vague calcique : les informations propagées par cette vague circulent très lentement. Elles atteignent au mieux des vitesses de l'ordre de 15 à 30 micromètres par seconde contre 1 mètre par seconde au minimum pour l'influx nerveux. L'utilisation de ces deux réseaux, l'un rapide, l'autre lent, permettrait à notre cerveau de mieux coordonner son activité [...] Notre cerveau n'aurait donc pas une, mais deux façons de faire circuler l'information [...] De fait, sur la voie nerveuse, les informations circulent 100 000 fois plus vite que sur la voie astrocytaire.

  • « Nous avons un deuxième cerveau ! », Caroline Tourbe, Sciences et vie, nº 1058, 2005, p. 72


Philosophie[modifier]

Henri Bergson, L'âme et le corps[modifier]

Si vous me demandiez de l'exprimer dans une formule simple, nécessairement grossière, je dirais que le cerveau est un organe de pantomime, et de pantomime seulement. Son rôle est de mimer la vie de l'esprit, de mimer aussi les situations extérieures auxquelles l'esprit doit s'adapter. L'activité cérébrale est à l'activité mentale ce que les mouvements du chef d'orchestre sont à la symphonie. La symphonie dépasse de tous côtés les mouvements qui la scandent ; la vie de l'esprit déborde de même la vie cérébrale.


Tel est le rôle du cerveau dans l'opération de la mémoire : il ne sert pas à conserver le passé, mais à le masquer d'abord, puis à en laisser transparaître ce qui est pratiquement utile. Et tel est aussi le rôle du cerveau vis-à-vis de l'esprit en général. Dégageant de l'esprit ce qui est extériorisable en mouvement, insérant l'esprit dans ce cadre moteur, il l'amène à limiter le plus souvent sa vision, mais aussi à rendre son action efficace. c'est dire que l'esprit déborde le cerveau de toutes parts, et que l'activité cérébrale ne répond qu'à une infime partie de l'activité mentale.


Psychologie[modifier]

Paul-Claude Racamier, Les Schizophrènes, 1980[modifier]

Schizogrammes

Délirer, c'est prendre son cerveau pour un muscle.


Science[modifier]

Mon oncle d'Amérique (film), 1980[modifier]

Tant qu’on n’aura pas diffusé aux hommes la façon dont fonctionne leur cerveau et dit que jusqu’ici que cela a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chance qu’il y ait quoi que ce soit qui change.


David Ruelle, Hasard et chaos, 2000[modifier]

Notre cerveau a été façonné par la sélection naturelle, non pas en vue de la seule cueillette mathématique, mais surtout pour nous favoriser dans la chasse, la guerre et les relations sociales

  • Hasard et chaos (1991), David Ruelle, éd. Odile Jacob, 2000, p. 12


Hugues Duffau, L'erreur de Broca, 2016[modifier]

Julianne (…) : « Avez-vous trouvé l'équation secrète du cerveau ? » (…) Je lui réponds ceci : « Chère Julianne, si je trouve cette équation, je la brûle aussitôt ! »


Howard Bloom, Le principe de Lucifer : le cerveau global, 2003[modifier]

Un nourrisson de six mois peut entendre et émettre tous les sons utilisés dans la quasi-totalité des langues humaines. Mais au bout des quatre petits mois suivants, près des deux tiers de cette capacité ont disparu.

  • (fr) Le principe de Lucifer : le cerveau global, Howard Bloom (trad. Aude Flouriot et Carole Hennebault), éd. Le jardin des livres, 2003  (ISBN 2-914569-15-7), p. 120


André Gernez, Le scandale du siècle tome 2, 2008[modifier]

Le cannabis multiplie le risque de morbidité schizophrénique par sept. Cette substance est particulièrement dangereuse avant l'âge de 17 ans car le développement du cerveau est incomplet.

  • Le scandale du siècle tome 2, 2007, France, dans DVD interviews des Dr André Gernez, Dr Delahousse et Dr J-P Willem, paru 2008, Jean-Yves Bilien.

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :