Aller au contenu

Chasse

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.

La chasse est la traque d'animaux dans le but de les capturer ou de les abattre.

Littérature[modifier]

Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja, XIIIe-XXIe siècles[modifier]

Timour est à la chasse au sanglier, lorsque soudain un magnifique solitaire débouche d'un fourré à quelques pas. Le Tartare aussitôt bande son arc et tire, mais à côté.
— Bravo ! s'exclame Nasr Eddin, qui se tient par-derrière.
— Pourquoi me dis-tu bravo ? demande Timour, perplexe.
— Ce n'est pas à toi que j'ai parlé, seigneur, c'est au sanglier.

  • Plusieurs histoires de Nasr Eddin le montrent au service de Timour Leng, ou Tamerlan, conquérant turco-mongol du XIVe siècle.
  • Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja (XIIIe-XXIe siècles), Collectif, présenté par Jean-Louis Maunoury, éd. Libretto, coll. « Phébus », 2002, chap. Quiproquo, p. 390


André Breton/Philippe Soupault, Les Champs Magnétiques, 1919[modifier]

Faut-il affronter l'horreur des dernières chambres d'hôtel, prendre part à d'autres chasses ! Et seulement alors ! Il y a beaucoup de places dans Paris, surtout sur la rive gauche, et je pense à la petite famille du papier d'Arménie. On l'héberge avec trop de complaisance, je vous assure, d'autant plus que le pavillon donne sur un œil ouvert et que le quai aux Fleurs est désert le soir.


Philosophie[modifier]

Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, 1885[modifier]

à bon chasseur, bonne chasse !

  • Ainsi parlait Zarathoustra (1885), Friedrich Nietzsche (trad. Georges-Arthur Goldschmidt), éd. Le Livre de Poche, coll. « Les Classiques de Poche », 1979  (ISBN 978-2-253-00675-6), partie II, chap. « Du discernement humain », p. 174


Martin Gibert, Voir son steak comme un animal mort (2015)[modifier]

La chasse n'est ni une abstraction, ni un sport. Un sport cherche la symétrie entre les compétiteurs tandis que le chasseur impose ses règle et son objectif (tuer). L'animal, lui, ne joue pas ; il cherche très concrètement à fuir pour sauver sa peau.


Science[modifier]

David Ruelle, Hasard et chaos, 2000[modifier]

Notre cerveau a été façonné par la sélection naturelle, non pas en vue des mathématiques, mais pour nous favoriser dans la chasse et la cueillette, la guerre, les relations sociales...
  • Hasard et chaos (1991), David Ruelle, éd. Odile Jacob, 2000, p. 12


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :