André Gernez

Citations « André Gernez » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

André Gernez, né le 25 janvier 1923 à Avesnes-les-Aubert (Nord) et mort à Roubaix le 8 janvier 2014, était un docteur en médecine, cancérologue, radiologue, physiologiste et chercheur indépendant.

Citations d'André Gernez[modifier]

Néo-postulats biologiques et pathogéniques (Essai), 1968[modifier]

95% des choses que je vous déclare sont des évidences. L'étonnant et l'intéressant est seulement de rapprocher des évidences de nature différente.

  • Néo-postulats biologiques et pathogéniques, André Gernez, éd. La Vie Claire, Mandres-les-roses (France), 1975, p. 2


L'observation in vivo de cultures actives par microscopie en constate la phase, non mutilante, associée à la cinématographie, aurait pu confirmer la réalité de ce cycle. Actuellement, aucune description d'une telle involution prémitotique d'une cellule très différenciée, fonctionnelle, n'a été rapportée. Si l'on se borne aux faits d'observation, sans à priori interprétatif, il apparait qu'il existe deux types cellulaires : les cellules mitotiques et les cellules filles amitotiques dont la différentiation s'accentue avec la fonction qu'elles assument et dont le devenir est la lyse par desquamation ou la résorption lorsque leur éloignement de la structure neuro-vasculaire ne permet plus leur survie.

  • Néo-postulats biologiques et pathogéniques, André Gernez, éd. Verschave, 1968, p. 17


La colonie cellulaire est constituée de :

  • cellules-mères génératrices, de rôle mitotique, analogues à la reine d'un essaim, sans activité fonctionnelle, gardant d'étroits rapports avec le réseau neuro-vasculaire qui en définit la disposition topographique après en avoir été "l'organisateur". Leur masse est de conditionnement générique, aussi rigoureusement définie que la morphologie de la structure neuro-vasculaire qui la supporte. A maturité, la colonie dispose d'un stock numérique dont toute modification ne peut être que soustractive, appauvrissante, et toute addition tératologique (...)
  • cellules-filles amitotiques, assumant les fonctions spécifiques de la colonie, de nombre variable suivant la rapidité des mitoses des cellules-mères, analogues aux ouvrières de l'essaim et, comme elles, infécondes. Leur différentiation est très poussée et leur destin est celui de s'éloigner par refoulement de l'axe ou du réseau neuro-vasculaire au fur et à mesure des nouvelles mitoses, puis de subir une lyse et finalement de se desquamer, être phagocytées ou s'inclure dans une structure inerte.

(...) Ainsi, la culture confirme et précise la notion évidente de la mort obligatoire de la cellule souche et de l'appauvrissement consécutif des ethnies cellulaires après une période de vie limitée dans le temps. Le potentiel générateur est par le fait même aussi rigoureusement limité. On peut même penser que le nombre possible de mitoses d'une cellule souche est équivalent in vivo et en culture. Le fait fondamental est qu'il est fini, d'une manière absolue.

  • Néo-postulats biologiques et pathogéniques, André Gernez, éd. Verschave, Roubaix., 1968, p. 19


Chaque colonie cellulaire vit, dans des conditions normales, notablement "en dessous de ses moyens". A l'état adulte, elle détient une réserve quiescente de cellule de l'ordre de 40% pour diverses colonies testées. L'hypertrophie compensatrice est la mise en jeu de la réserve quiescente. Les cellules souches accélèrent leurs divisions et augmentent leurs clones de cellules filles fonctionnelles. L'organe augmente de volume mais l'hypertrophie est limitée à une variance approchée de 40% pour la plupart des viscères. Cette variance comparative est plus importante chez la femme, de l'ordre de 7% en faveur du sexe féminin.

  • Néo-postulats biologiques et pathogéniques, André Gernez, éd. La Vie Claire, Mandres-les-roses (France), 1975, p. 25


On trouve chez l'homme, en dépit du caractère de plus en plus artificiel de son biotope, des rythmes annuels encore définis. Le métabolisme basal, qui reflète l'activité fonctionnelle du soma, est à son minimum en hiver (Reimberg, Ghatre), et le pH sanguin arrive à son minimum en avril : 7,37 et à son maximum en été 7,46. Remarquons que l'acidose de la fin de la période hivernale est équivalente à celle d'un jeûne partiel ou de la glycolyse d'un travail musculaire prolongé.

  • Néo-postulats biologiques et pathogéniques, André Gernez, éd. w:La vie claire, Mandres-les-roses (France), 1975, p. 87


Le stock des cellules génératrices est nanti d'un potentiel mitotique qui n'est pas indéfini mais limité ; de 50 à 100 divisions (Bourlière). (Note). La fixation d'hydrogène radio-actif (tritium) sur les composants de l'ADN cellulaire vient d'apporter une confirmation de la fonction exclusivement génératrice ou fonctionnelle de la cellule. Cette méthode d'auto-radiographie démontre "qu'en processus normal, une cellule mère se divise en deux cellules filles dont une seule pourra se diviser par la suite." (R.V. Presse Médicale 12-X-68).

  • Néo-postulats biologiques et pathogéniques, André Gernez, éd. La Vie Claire, Mandres-les-roses (France), 1975, p. 102


Environ un million de cellules meurent et sont remplacées au cours d'une journée. L'homme vivant en moyenne 25.000 jours, on peut connaitre avec une précision relative le nombre de mitoses cellulaires qu'accomplit un organisme au cours de sa vie. Par ailleurs, le taux mutatif est similaire pour toutes les cellules, la traduction en étant évidemment variable avec l'indice caryocinétique. On peut le fixer à 1 pour 1.000, les taux extrêmes étant de 1 pour 100 et 1 pour 10.000. Il s'agit là du taux spontané, naturel, constant. Divers auteurs indiquent que la fréquence des mutations produites augmentent avec l'intensité des radiations. La dose capable de doubler le taux des mutations est comprise entre 30 et 200 rad chez l'animal et probablement chez l'homme (Comité OMS). "Et depuis le bombardement d'Hiroshima jusqu'à ce jour, on estime que les différents essais thermo-nucléaires ont fait accroître cette radio-activité permanente dans laquelle nous baignons d'au moins 1 r" (Roberet). Ce taux moyen est d'ailleurs celui de la tératologie. Quatre enfants sur cent naissances viables présentent une malformation plus ou moins importante. Il convient d'ajouter celles qui ne sont pas évidentes, et celles qui sont léthales (environ 40% des pertes présentent des anomalies du caryotype chez les mammifères).

  • Néo-postulats biologiques et pathogéniques, André Gernez, éd. La Vie Claire, Mandres-les-roses (France), 1975, p. 109


Loi et règles de la cancérisation, 1970[modifier]

L'accumulation inouïe de données d'observations et d'expérimentations s'enrichissent annuellement de 700000 publications... un siècle d'efforts témoigne de l'évidence que la méthode est inadaptée au problème... Descartes: Il vaut mieux renoncer à chercher la vérité que de le tenter sans méthode.

  • Loi et règles de la cancérisation, André Gernez, éd. Verschave, Roubaix (France), 1970, 2ème semestre (ISBN Classé dans les fonds jésuites par la BNF, Dépôt légal 1552), p. 4


L'autoradiographie est une méthode qui a mis en évidence que l'ADN n'est synthétisé que pendant la moitié du temps séparant deux divisions cellulaires. Cela démontre que seulement 3% des cellules se divisent chez l'homme. C'est ainsi qu'au niveau de l'intestin, une grande activité cellulaire règne où la régénération est permanente.

  • Loi et règles de la cancérisation, André Gernez, éd. Verschave, 1970, p. 15


La carcinogénèse est permanente, la cancérisation est exceptionnelle... Les Seuils de masse des cellules cancéreuses, également appelées clones dysplastiques, se développent selon l'exponentielle de Colins. Le temps de doublement est de 100 jours. Il s'écoule 8 ans entre l'éclosion de la première cellule et le dépistage, et 3 ans entre le dépistage et la mort.

  1. fixation à 1000 cellules cancéreuses (10 puissance 3)
  2. irréversibilité à 1.000.000 cellules cancéreuses (10 puissance 6)
  3. détection à 1.000.000.000 cellules cancéreuses (10 puissance 9)
  4. mort à 1.000.000.000.000 cellules cancéreuses (10 puissance 12), soit environ 1 kg
  • Loi et règles de la cancérisation, André Gernez, éd. Verschave, 1970, p. 20-26

Toute dysplasie n'est pas une végétation inéluctable car un seuil massique doit être atteint pour que la néoplasie devienne "invasive". Éradiquer systématiquement toute dysplasie sans tenir compte de ce caractère aboutit à traiter plus de cancers "in situ" que nécessaires. La description de Kouchner est très évocatrice de cette transition incertaine de la cinétique dysplastique du réversible à l'invasif, de l'extinction à la préservation du clone. "On admet qu'aux États-Unis une femme sur 20 présentera un jour ou l'autre cette maladie. Dans de nombreuses villes, le nombre annuel de nouveaux cas de cancer dépasse 70 pour 100.000 et dans les groupes les plus exposés comme les femmes célibataires au-dessus de 75 ans, c'est le chiffre de 400 pour 100.000 qui peut être atteint". Kouchner observe la forte corrélation entre la cancérisation mammaire et l'age de la première grossesse, la fertilité (nombre de naissances) ou le facteur taille-poids. "Au dessus d'une taille de 1,70 m. le risque est deux fois plus grand que pour les femmes de 1,55 m. par exemple. Il en est de même pour les femmes trop lourdes, mais moins nettement."

  • Loi et règles de la cancérisation, André Gernez, éd. Verschave, 1970, p. 29


La cancérisation selon les espèces dépend de deux facteurs :
- Facteur constant
Chez les mammifères, la cellule est identique dans sa morphologie, sa masse, sa dimension (7 à 40 mu) et sa fonction d'assurer une constante homéostasique et homéothermique.
La fréquence du cancer est un phénomène rarissime chez les invertébrés.
- Facteur variable
La masse des colonies cellulaire est variable de 10 grammes pour la souris naine à 1.000.000 de grammes pour l'éléphant.

D'où une loi fondamentale : Plus l'espèce est pondérale, plus abondante est sa réserve en cellules quiescentes.
La longévité d'une espèce est proportionnelle à sa masse cellulaire.
Elle croît régulièrement de la souris (3 ans) à l'éléphant (100 à 120 ans) ; l'homme s'est écarté de son biotope valable au temps du Cro-Magnon.
En effet, la longévité naturelle humaine est de 35-40 dans l'échelle pondérale des mammifères.
Ainsi, la longévité humaine moyenne est passée de 40 ans en 1870 à 75 ans en 1970...
Or, plus le mammifère humain augmente sa longévité, plus s'épuisent les réserves quiescentes des colonies constitutives de son soma ; le potentiel cinétique des clones étant fini et limité à moins de 100 mitoses. Force est d'observer que le cancer chez l'homme jeune (de moins de 40 ans) est plus rapidement mortel que chez le vieillard. Cette rapidité est similaire à celle qui caractérise l'animal.
Cette cinétique cancéreuse s'explique par l'excès de stimuline (hormone de croissance) sécrétée par l'hypophyse.
Pourtant cette stimuline n'est pas indispensable puisque le sujet hypophysiolysé, ayant atteint la maturation adulte ou le vieillard s'en passe.

  • Loi et règles de la cancérisation, André Gernez, éd. Verschave, 1970, p. 61-82


Le déterminisme quantique est que la cellule génératrice dispose d'un nombre de mitoses limité à 50 + 20 (au stade adulte) avant l'épuisement de son potentiel cinétique intrinsèque." Le potentiel cinétique intrinsèque de la cellule génératrice d'un clone est au total de 70 mitoses avant épuisement, pour un épithélium ; 100 pour une colonie conjonctive." La sécrétion de stimuline est limitée au potentiel fonctionnel d'une masse glandulaire active, la préhypophyse, qui est toujours inférieure à 1 gr. C'est pourquoi "les greffons prélevés sur des sujets cancéreux vivent plus longtemps sur le receveur que les greffons pris sur les sujets normaux.

  • Loi et règles de la cancérisation, André Gernez, éd. Verschave, 1970, p. 93-101


Il reste à agir dans le sens quantique. Une minime irradiation thyroïdienne chez le nourrisson provoque une corrélation forte entre irradiation et cancer thyroïdien. Un acte fondamental de prévention générale serait d'abandonner le radio-diagnostic. En effet, il est devenu une routine obstétricale et pédiatrique. Or, la prise de conscience que chaque acte d'irradiation participe à terme à l'augmentation de l'incidence cancéreuse à ces stades d'organogénèse.

  • Loi et règles de la cancérisation, André Gernez, éd. Verschave, 1970, p. 109


Les grands médicaments, 1975[modifier]

La maladie cancéreuse tue en France plus de cent mille personnes par an et représente la première cause de mortalité... La première cellule initiatrice du cancer est une cellule tarée. Ce mutant se divise suivant une progression géométrique qui double à chaque cycle (2, 4, 8, 16, etc). Le processus de sélection naturelle aboutit dans l'immense majorité des cas à l'extinction des cellules tarées. Mais si l'organisme est affaibli, il intègre des mutants pour combler son manque de cellules saines.

  • Les grands médicaments, Henri Pradal et André Gernez, éd. Éditions du Seuil, Paris (France), 1975, p. 245


Vers 40 ans, il est nécessaire de procéder à la purge des micro-cancers en renouvellement annuellement le nettoyage de l'organisme. Ainsi, on détruit les embryons de cancer qui auraient pu naître l'année précédente. Le président de l'Académie de médecine écrivait dès 1969 Il n'y a donc à espérer que la voie du volontariat, quand la diffusion de vos travaux aura montré à assez de gens qu'on est sur la voie de la prévention du cancer... En phase terminale, le but à atteindre est d'empêcher la pullulation cellulaire d'accéder à la masse mortelle de 1 kg (10 puissance 12 cellules cancéreuses) en détruisant plus de cellules cancéreuses qu'il ne s'en crée jusqu'à épuisement de leur potentiel divisionnel. En effet, un cancer qui ne réussit pas à tuer son porteur dans les 5 premières années à partir de la détection voit ses chances d'y parvenir réduites à moins de 10% des cas.

  • Les grands médicaments, Henri Pradal et André Gernez, éd. Éditions du Seuil, Paris (France), 1975, p. 249


La cinécellulaire, 1968-2008[modifier]

Une colonie cellulaire est comparable à une ruche d'abeilles où seules les reines se reproduisent et les ouvrières restent stériles.

  • La ciné cellulaire: extrait des mises au point de la biologie, André Gernez, éd. Union Biologique Internationale, Paris (France), 2008, 2ème semestre (ISBN fonds jésuites), p. 1


Il vaut mieux écraser un gland plutôt qu'un chêne.

  • La cinécellulaire: extrait des mises au point de la biologie, André Gernez, éd. Union Biologique Internationale, Paris (France), 2008, 2ème semestre (ISBN fonds jésuites), p. 1


L'organisme ne tolère que ses propres constituants et ceux du biotope dans lequel il est destiné à vivre. Peter Medawar et Frank Macfarlane Burnet ont prouvé qu'il doit les reconnaître et les mémoriser dès la naissance par la « tolérance immunologique acquise », avant l'extinction de la couverture immunitaire maternelle. L'expérimentation de cette solution biologique est validée chez l'animal et est confirmée chez l'homme [...] La voie américaine intègre propriété intellectuelle, brevets et garanties qui ne me semblent pas devoir intervenir dans la greffe d'organes et la transfusion sanguine universelle : l'appareillage est banal (brumisateur), la matière première sans valeur (sang cordonal mis au rebut dans les maternités), le plagiat souhaité, la paternité conceptuelle totalement indifférente au nouveau-né.

  • La ciné cellulaire: extrait des mises au point de la biologie, André Gernez, éd. Union Biologique Internationale, Paris (France), 2008, 2ème semestre (ISBN fonds jésuites), p. 2


Monsieur André Gernez. Vous avez fait une découverte fondamentale sur la division cellulaire, qui expliquait la stabilité de la masse cellulaire des organes. Vous avez ensuite prouvé que chaque cellule cancéreuse donnait naissance à deux cellules génératrices, éclairant ainsi la classique courbe de prolifération exponentielle du cancer. Puis vous avez démontré la possibilité d'arrêter la cancérisation avant sa traduction clinique, posant ainsi les bases d'une prophylaxie active. Vous avez ensuite proposé une méthode curative, dite systématique post-opérative synchronisée dont l'application a entraîné immédiatement une chute de la mortalité par cancer, dans votre pays en mille neuf cent soixante dix sept, et dans le monde ainsi que le constatait le président du congrès international de Buenos Aires en mille neuf cent soixante dix-huit. Vos méthodes se généralisent actuellement. Il y a cent ans, votre pays nous apportait, avec Pasteur, les fondements de l'élimination des maladies infectieuses. Il nous apporte aujourd'hui, par vous, les fondements de l'élimination des maladies dégénératives.

  • La cinécellulaire: extrait des mises au point de la biologie, Gunther Schwab, éd. Union mondiale pour la protection de la vie, Salzburg (Autriche), 1979 (ISBN fonds jésuites), p. 1


Le scandale du siècle tome 1, 2007[modifier]

Dans les années qui ont précédé la guerre (1937-1938), on a constaté, en Grèce d'abord, que les malades mentaux internés avaient un taux de cancérisation quasi nul. Par contre si vous n'étiez pas internés, vous aviez le risque de la population générale. Dans ces asiles, on utilisait un sédatif, l'hydrate de chloral, sédatif mineur découvert en 1903, premier anti-mitotique découvert, tellement léger et tellement faible qu'il n'a pas été maintenu dans l'arsenal de la lutte anticancéreuse. On avait donc la confirmation expérimentale humaine que dans des ethnies différentes, des conditions climatiques, alimentaires, psychologiques, pathologiques tout à fait différentes, il y avait un taux de morbidité cancéreuse extrêmement faible.

  • L'hydrate de chloral est interdit à la vente aux particuliers en France comme aux États Unis depuis le début des années 2000.
  • Le scandale du siècle tome 1, 2006, France, dans DVD interviews des Dr André Gernez, Dr Delahousse et Dr J-P Willem, paru 2007, Jean-Yves Bilien.


Je m'engage solennellement sur la nature textuelle des propos tenus par le représentant du lobby médical : « C'est entendu, je n'ai rien compris au cancer. Mais les autres non plus. De tout façon, nous ne vous aiderons pas ! »

  • Le scandale du siècle tome 1, 2006, France, dans DVD interviews des Dr André Gernez, Dr Delahousse et Dr J-P Willem, paru 2007, Jean-Yves Bilien.


Le scandale du siècle tome 2, 2008[modifier]

Beaucoup d'êtres naissent aveugles, et ils ne s'en aperçoivent que le jour où une bonne vérité leur crève les yeux.

  • Le scandale du siècle tome 2, 2007, France, dans DVD interviews des Dr André Gernez, Dr Delahousse et Dr J-P Willem, paru 2008, Jean-Yves Bilien.


Pendant des années, il a essayé d'attirer l'attention des autorités par de multiples courriers adressés en fonction de l'actualité, en vain. Le cancer n'est pas seulement une maladie, il est aussi une activité sociale avec des implications multiples auxquelles même des ministres ne peuvent échapper. Les vérités scientifiques finissent toujours par s'imposer parce que la vérité ne triomphe jamais mais ses ennemis finissent par mourir a dit Max Planck. Docteur Gernez, c'est vrai, vous aviez raison mais trop tôt. Aujourd'hui, alors que la mobilisation contre le cancer est devenu un chantier prioritaire et que votre protocole est toujours d'actualité, la Société d'Encouragement au Progrès a pensé qu'il était largement temps de mettre fin à l'ostracisme dont vous faîtes l'objet et de vous faire revenir sur le devant de la scène. Nous sommes particulièrement fiers, honorés et émus de vous décerner cette médaille d'or...

  • Le scandale du siècle tome 2, 17 novembre 2007, Sénat, Paris (France), dans DVD discours de Maître Daniel Bernfeld sur le Docteur André Gernez, paru 2008, Jean-Yves Bilien.


À l'étranger, il est désormais de notoriété publique que le cannabis multiplie le risque de morbidité schizophrénique par 7. Cette substance est particulièrement dangereuse avant l'âge de 17 ans car le développement du cerveau est incomplet.

  • Le scandale du siècle tome 2, 2007, France, dans DVD interviews des Dr André Gernez, Dr Delahousse et Dr J-P Willem, paru 2008, Jean-Yves Bilien.


Le SIDA est une maladie digestive ; le risque d'être infecté est essentiellement lié à la pratique de la sodomie. L'Afrique est particulièrement touchée car la sodomie y est souvent utilisé comme méthode contraceptive.

  • Le scandale du siècle tome 2, 2007, France, dans DVD interviews des Dr André Gernez, Dr Delahousse et Dr J-P Willem, paru 2008, Jean-Yves Bilien.


A l'étranger, on a greffé des cœurs chez des enfants qui venaient de naître... sans aucune médication. On a attendu 10 ans pour avoir le recul... ces gosses jouent au football et n'ont fait aucun rejet. Vous en avez entendu parler en France ? Vous voulez m'expliquer pourquoi ? eh bien, je vous laisserai à vos interrogations.

  • Le scandale du siècle tome 2, 2007, France, dans DVD interviews des Dr André Gernez, Dr Delahousse et Dr J-P Willem, paru 2008, Jean-Yves Bilien.


Il est urgent et important de légaliser la transfusion sanguine universelle par adoption immunitaire.

  • Le scandale du siècle tome 2, 2007, France, dans DVD interviews des Dr André Gernez, Dr Delahousse et Dr J-P Willem, paru 2008, Jean-Yves Bilien.


La maladie d'Alzheimer va devenir un fardeau insupportable pour les familles. Cela va aboutir à de nouveaux débats sur l'euthanasie.

  • Le scandale du siècle tome 2, 2007, France, dans DVD interviews des Dr André Gernez, Dr Delahousse et Dr J-P Willem, paru 2008, Jean-Yves Bilien.


Enquêtes de santé, 2010[modifier]

Pour le cancer du sein par exemple, entre l'apparition de la première cellule cancéreuse et le premier nodule senti par la femme ou son médecin, il se produit 8 ans et 3 mois (...) Le cancer atteint une masse de 1 milliards de cellules (soit un gramme ou 1 cm de diamètre) vers la 8ème année de son évolution ; c'est alors qu'il devient décelable. Mais ce stade de détection est bien trop éloigné du seuil d'irréversibilité (1 million de cellules). Il est possible d'agir bien avant : c'est le principe de la prévention active telle qu'elle est proposée par le Docteur Gernez.

  • Il s'agit d'intervenir AVANT le diagnostic clinique.
  • « La prévention active du cancer », Jean-Yves Bilien, Magazine Enquêtes de santé, nº 1, juin-juillet 2010, p. 20 et 21


Cette hormone de croissance, devenue inutile chez l'adulte, favorise ou conditionne la survenue des principales maladies dégénératives. (...) Cette sécrétion se réduisant de plus en plus depuis la naissance pour se tarir d'elle-même chez l'individu adulte, on ne fait donc en la tarissant, que faire ce que la nature fait spontanément.

  • Tarissement chirurgical ou radio-thérapeutique sans effet pathologique, immédiat ou retardé (Linquette, Schaub, 1979).
  • « Le rôle central de la somathormone », Jean-Yves Bilien, Magazine Enquêtes de santé, nº 1, juin-juillet 2010, p. 22


La courbe de morbidité par cancer fait ressortir que la cure anti-cancer est surtout indispensable aux hommes et femmes âgés de 35-40 ans à 70 ans. Elle dure 40 jours et doit être pratiquée de préférence en mars, au début du printemps :

  1. Période de 25 jours de réduction alimentaire, avec apport de vitamines, magnésium, sélénium et une petite dose d'acétylsalicylique (aspirine : 250 mg par jour). Peuvent être ajoutés : chrome, cobalt, silicium... Et une bonne oxygénation.
  2. période 8 jours avec utilisation de la Colchicine (1mg/jour), assurant le blocage des cellules en phase de division.
  3. Période de 3 jours avec un produit qui relance la division cellulaire (cortisone)
  4. période de 2 à 3 jours avec un antimitotique léger, par exemple : l'hydrate de chloral (500 mg 3 fois par jour).
  • L'hydrate de chloral : découverte du premier anti-cancéreux en Grèce au milieu des années 30 et retiré du marché en France en 2001.
  • « Une véritable cure de... rajeunissement ! », Jean-Yves Bilien, Magazine Enquêtes de santé, nº 1, juin-juillet 2010, p. 26


Enquêtes de santé, 2013[modifier]

Vos traitements préventifs et curatifs ont un gros défaut pour notre société : ils sont peu onéreux.

  • « La prévention active du cancer », Jean-Yves Bilien, Magazine Enquêtes de santé, nº 16, Décembre 2012 et janvier 2013, p. 11

Divers[modifier]

On peut tromper le peuple une partie du temps, tromper une partie du peuple tout le temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.

  • Changement de cap : retour aux fondamentaux (1968 - 1971), André Gernez, éd. Organic Union International, Paris (France), 2009, 2ème semestre (ISBN fonds jésuites), p. 1


Pour l'être théotropique qu'est l'homme, refuser Dieu serait nier le soleil pour une tête de tournesol.

  • Réponse qu'apporte la biologie à l'attente de André Malraux

    On attend de la biologie qu'elle rende intelligible l'aventure de l'espèce.

  • Biologie du phénomène religieux, André Gernez, éd. Organic Union International, 1980, 1er semestre, p. 11


Citations sur André Gernez[modifier]

André Gernez a été le premier à expliquer les maladies neuro-dégénératives ou le cancer à travers une théorie de la mitose et de la différentiation qui remettait en question les idées en place. En effet, il a considéré que seules des populations limitées de cellules étaient capables de se diviser dans le tissu biologique. Il a même comparé ce tissu à "une colonie d'abeilles, dans laquelle seules les reines assurent la reproduction tandis que la plupart des autres abeilles sont des travailleuses stériles".

  • (en) André Gernez was first to explain diseases such as cancer or neurodegenerations through a theory of mitosis and differentiation that challenged prevailing ideas. He indeed considered that in a tissue, only limited populations of cells were able to divide. He even compares a tissue to "a colony of bees, in which, only the Queen ensures reproduction, while most of the other bees are sterile workers".


Le Docteur Gernez n'a-t-il pas montré que le contact d'un nouveau-né avec des poussières de son environnement l'immunise des allergènes provenant de son milieu et le rend réfractaire à diverses pathologies ?


Autres projets: