Anarchisme

Citations « Anarchisme » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

L'anarchisme est une conception politique qui a pour but de développer une société sans domination, où les individus coopèrent librement.

Ni Dieu, ni maître.

  • Slogan des anarchistes

Noam Chomsky[modifier]

L'anarchisme, du moins tel que je le comprends, est un mouvement de la pensée et de l'action humaines qui cherche à identifier les structures d'autorité et de domination, à leur demander de se justifier et, dès qu'elles en sont incapables, ce qui arrive fréquemment, à tenter de les dépasser.

  • « Le lavage de cerveaux en liberté », Noam Chomsky (propos recueillis par Daniel Mermet), Le Monde diplomatique (ISSN 0026-9395), nº 641, août 2007, p. 9


Pour autant que je le sache, c'est [l'anarchisme] juste le point de vue selon lequel les gens ont le droit d'être libres et selon lequel les contraintes à cette liberté doivent tout simplement être justifiées.

  • Comprendre le pouvoir, deuxième mouvement, Noam Chomsky (propos mis en livre par Peter R. Mitchell et John Schoeffel) (trad. Hélène Hiessler), éd. éditions Aden, 2006, p. 177


George Orwell[modifier]

En résumé, une société hiérarchisée n'était possible que sur la base de la pauvreté et de l'ignorance.


Théodore Roosevelt[modifier]

L'anarchisme est un crime contre l'humanité entière et toute l'humanité doit se dresser contre lui.

  • (en) Anarchy is a crime against the whole human race; and all mankind should band against the anarchist.


David DeLeon[modifier]

La plupart des usines sont comme des dictatures militaires. Ceux à la base sont les soldats, les superviseurs les sergents, et ainsi de suite suivant la hiérarchie. L'organisation peut décider de tout, de notre habillement et notre coiffure à comment nous vivons, dans une large mesure, au travail. Elle peut contraindre à faire des heures supplémentaires ; elle peut nous contraindre à consulter un médecin du travail si nous avons un problème médical ; elle peut nous empêcher de s'engager dans une activité politique pendant notre temps libre ; elle peut supprimer la liberté d'expression, de la presse et d'association — elle peut utiliser les cartes d'identités ou armer des agents de sécurité, avec un circuit de vidéo-caméras pour nous surveiller ; elle peut punir les insoumis par des "licenciements disciplinaires" (comme les appellent les Ressources humaines), ou elle peut nous licencier. Nous sommes forcés, par les circonstances, d'accepter la plupart de ces choses ou de rejoindre les millions de chômeurs [...] Dans presque chaque travail, nous avons seulement le "droit" de partir. Les décisions majeures sont faites au sommet et on attend de nous d'y obéir, que nous travaillions dans une tour d'ivoire ou au fond d'un puits de mine.

  • (en) Most factories are like military dictatorships. Those at the bottom are privates, the supervisors are sergeants, and on up through the hierarchy. The organisation can dictate everything from our clothing and hair style to how we spend a large portion of our lives, during work. It can compel overtime; it can require us to see a company doctor if we have a medical complaint; it can forbid us free time to engage in political activity; it can suppress freedom of speech, press and assembly -- it can use ID cards and armed security police, along with closed-circuit TVs to watch us; it can punish dissenters with 'disciplinary layoffs' (as GM calls them), or it can fire us. We are forced, by circumstances, to accept much of this, or join the millions of unemployed. . . In almost every job, we have only the 'right' to quit. Major decisions are made at the top and we are expected to obey, whether we work in an ivory tower or a mine shaft.
  • Reinventing Anarchy, Again, Howard J. Ehrlich (trad. Wikiquote), éd. AK Press, 1979, For Democracy Where We Work: A rationale for social self-management, p. 193-194


Autres projets: