Adrian Amstutz

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adrian Amstutz

Adrian Amstutz, né le 2 décembre 1953 à Sigriswil, est un homme politique suisse, membre de l’Union démocratique du centre (UDC).

Citations[modifier]

La propriété privée fait partie des droits que l’État doit protéger. Elle est à la base de la prospérité des citoyennes et des citoyens. Or, la protection de la propriété privée n’est plus garantie lorsque que des membres de conseils d’administration ou de directions s’enrichissent aux dépens de la fortune d’une entreprise qui ne leur appartient pas.
  • « Les défis de la législature à venir », Adrian Amstutz, Franc-parler, décembre 2012, p. 6


On parle de rémunérations abusives lorsque des personnes s’enrichissent aux dépens de la fortune de tiers sans que ces derniers ne puissent réagir contre ces agissements. Cette pratique existe aussi bien dans l’économie privée que dans le secteur public. Il peut s’agir de salaires et de bonus exorbitants que s’offrent les dirigeants d’entreprises sans que les actionnaires ne puissent les en empêcher ou d’impôts excessifs imposés par un État accapareur.
  • « Les défis de la législature à venir », Adrian Amstutz, Franc-parler, décembre 2012, p. 6


La Confédération paie au total chaque année près de 5 milliards de francs pour l’asile et l’aide au développement. C’est plus qu’elle ne dépense pour la sécurité des personnes en Suisse et même deux fois plus que ce que coûte l’agriculture de notre pays. A cela s’ajoute encore le deuxième milliard de cohésion pour l’UE, qui doit être suivi par d’autres. En bref, la Suisse paie toujours plus pour l’étranger et l’assistance des migrants sociaux du monde entier. Parallèlement, l’argent fait défaut chez nous pour garantir les rentes AVS de la classe moyenne laborieuse, qui doit payer, via ses impôts et ses déductions salariales, les sommes généreuses versées à l’étranger et pour l’asile. (…) Nous voulons assurer les rentes AVS sans nouveaux impôts ou taxes. C’est la raison pour laquelle l’aide à l’asile et au développement doit être réduite de un milliard de francs au moins par année au profit de l’AVS.
  • « Plus pour la Suisse moins pour l’étranger  », Adrian Amstutz, Franc-parler, janvier 2019, p. 6


Le thème du changement climatique est devenu aujourd’hui particulièrement chaud dans les médias et la politique. Comme l’était la mort des forêts dans les années 1980. Oui, l’UDC reconnaît elle aussi l’importance du changement climatique, elle aussi veut de l’air pur et de l’eau propre. Mais l’UDC lutte également contre le trafic d’indulgences pratiqué par la gauche, qui vise à soutirer encore plus d’argent des poches des employés, des agriculteurs et des artisans suisses. Or, des taxes étatiques plus élevées ne peuvent qu’appauvrir la classe moyenne sans pour autant arrêter le changement climatique.
  • « «Pour atteindre notre objectif, il faut l’engagement de tous les membres du parti.» », Adrian Amstutz, Franc-parler, mars 2019, p. 8


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :