Vladimir Poutine

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vladimir Poutine en 2003

Vladimir Vladimirovitch Poutine (Влади́мир Влади́мирович Пу́тин) est né le 7 octobre 1952 à St-Pétersbourg.

Sur la Tchétchénie[modifier]

Les avions russes bombardent et bombarderont en Tchétchénie uniquement les bases de terroristes. Nous pourchasserons les terroristes partout. S'ils sont à l'aéroport, ça sera à l'aéroport. Cela veut dire, veuillez m'excuser, que si on les attrape dans les toilettes — on les butera dans les chiottes, finalement. C'est une question définitivement close.
  • (ru) Российские самолёты наносят и будут наносить удары в Чечне исключительно по базам террористов, и это будет продолжаться, где бы террористы ни находились. …Мы будем преследовать террористов везде. В аэропорту — в аэропорту. Значит, вы уж меня извините, в туалете поймаем, мы и в сортире их замочим, в конце концов. Всё, вопрос закрыт окончательно.
  • Déclaration faite alors qu'il était premier ministre par intérim.
  • Vladimir Poutine, 24 septembre 1999, à Astana (Kazahstan), dans le documentaire « Attentat contre la Russie » (« Покушение на Россию »), paru en 2000, Jean-Charles Deniau.


Si vous êtes prêt à devenir le plus radical des islamistes, et que vous êtes prêt à vous faire circoncire, je vous invite à Moscou. Je recommanderai qu'on fasse l'opération de telle manière que plus rien ne repousse.
  • En réponse à un journaliste occidental qui l'interrogeait sur les exactions russes en Tchétchénie lors d'une conférence de presse en novembre 2002.
  • Vladimir Poutine, 24 septembre 2011, dans Le Point.


Nous avons inondé de sang tout le Caucase. Nous avons utilisé l'aviation, l'artillerie lourde, les tanks...
  • Dans une interview accordée aux directeurs des trois plus grandes chaînes nationales russes (Pervy Kanal, Rossiïa 1, NTV), le 17 octobre 2011.
  • (ru) « Интервью с председателем правительства РФ Владимиром Путиным (полная версия) », Первый канал, 1tv.ru, 17 octobre 2011 (lire en ligne)


Sur le FSB[modifier]

Chers camarades ! Je tiens à vous informer que le groupe d'agents du FSB que vous avez envoyés en mission pour infiltrer le gouvernement s'en sort bien avec la première étape [de l'opération].
  • En plaisantant devant une assemblée du FSB, à l'occasion du Jour des membres des services de sécurité de Russie, le 20 décembre 1999.
  • (ru) « Старые знакомые из КГБ забрали Россию себе », Мартин Сикссмит, news.bbc.co.uk, 25 février 2008 (lire en ligne)


Sur l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe[modifier]

On tente de banaliser l'OSCE pour en faire un instrument au service d'un groupe de pays au détriment d'un autre. [...] Telle est la tâche poursuivie par l'appareil bureaucratique de l'OSCE, qui n'a absolument aucun lien avec les pays fondateurs, par ce que l'on appelle les organisations non-gouvernementales, formellement indépendantes mais en réalité financées et, par conséquent, contrôlées.
  • Déclaration faite à Munich devant la Conférence sur la sécurité.
  • Vladimir Poutine, le 10 février 2007, à Munich, dans dépêche de l'agence de presse RIA Novosti, paru le 10 février 2007.


Sur le Kosovo[modifier]

La Russie juge inacceptable d'imposer de l'extérieur une solution sur le statut du Kosovo. Une solution rapide à ce problème ne peut être obtenue que si elle est acceptable et pour Belgrade, et pour Pristina.
  • « Il a dit », Vladimir Poutine, Le Bien Public, 22 janvier 2007, p. 15


Nous aurons du mal à expliquer aux petits peuples du Nord-Caucase pourquoi, dans une partie de l'Europe, il fut permis à un peuple d'exercer ce droit, tandis qu'ici, au Caucase, c'est défendu. Par exemple, une partie du peuple ossète vit en Russie, et une autre sur le territoire de la Géorgie et qui se considère comme un État indépendant. Comment expliquer aux Ossètes que l'Europe les voit comme un peuple de seconde zone ? Pourquoi les Albanais peuvent-ils agir ainsi, mais pas les Ossètes ? C'est impossible à expliquer.
  • Dans une interview accordée à la presse avant le sommet du G8 en Allemagne, le 4 juin 2007.
  • (ru) « Путин: Косово – прецедент », Грузия Online, apsny.ge, 4 juin 2007 (lire en ligne)


Sur le conflit russo-géorgien d'août 2008[modifier]

Saakachvili, je vais le faire pendre par les couilles.
  • Le 12 août 2008, au cours d'une rencontre avec le président français Nicolas Sarkozy venu négocier à Moscou un cessez-le-feu en Géorgie, dirigée par le président Mikheïl Saakachvili.
  • « "Pendre Saakachvili" : Poutine persiste et signe », Nouvel Observateur, nouvelobs.com, 4 décembre 2008 (lire en ligne)


Sur l'effondrement moral en Occident[modifier]

Je n'avais pas eu le temps de prendre mon petit déjeuner. J'aurais préféré qu'elles me montrent du saucisson ou du lard au lieu de leurs attributs. Dieu merci, les homosexuels n'ont pas eu l'idée de faire pareil
  • À propos des Femen qui ont manifesté devant lui.


Nous pouvons voir comment beaucoup de pays euro-atlantiques sont en train de rejeter leurs racines, dont les valeurs chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils sont en train de renier les principes moraux et leur identité traditionnelle : nationale, culturelle, religieuse et même sexuelle. Ils mettent en place des politiques qui mettent à égalité des familles nombreuses avec des familles homoparentales ; la foi en Dieu est égale à la foi en Satan. Cet excès de politiquement correct a conduit à ce que des personnes parlent sérieusement d'enregistrer des parties politiques dont l'objectif est de promouvoir la pédophilie.
  • À la 10e édition du Club Valdaï, sur les bords du lac Valdaï, dans l'oblast de Novgorod (nord-ouest de la Russie), le 19 septembre 2013.
  • « Vladimir Poutine : "La plupart des pays Euro-Atlantistes sont en train de renier leurs principes moraux" », Raphaël "Jahraph" Berland, cercledesvolontaires.fr, 6 décembre 2013 (lire en ligne)


On juge Berlusconi parce qu'il vit avec des femmes. S'il était homosexuel, personne n'aurait levé le petit doigt contre lui.
  • Toujours lors de la 10e édition du Club Valdaï, le 19 septembre 2013, devant l'ancien Premier-ministre italien Romano Prodi, en référence aux scandales sexuels impliquant son successeur Silvio Berlusconi.
  • (ru) « Путин: если бы Берлускони был геем, его бы пальцем никто не тронул », Интерфакс, interfax.ru, 19 septembre 2013 (lire en ligne)


On voit de tout, par les temps qui courent. On a inventé six ou cinq sexes : transformers, trans... Je ne comprends même pas ce que c'est. Mais que Dieu les garde tous en bonne santé. [...] Cette partie de la société impose, de manière assez agressive, son point de vue à l'écrasante majorité. Nous devons être plus tolérants les uns envers les autres, plus ouverts et transparents. [...] Il est nécessaire de respecter tout le monde, c'est vrai, mais il est inacceptable d'imposer son point de vue par la force. Or, ces derniers temps, les représentants de la soi-disant idée libérale sont en train d'imposer là-bas une éducation sexuelle particulière dans les écoles. C'est tout juste si on ne met pas en prison les parents récalcitrants à cela !
  • Lors de la conférence de presse à l'issue du G20 d'Osaka, au Japon, le 29 juin 2019.
  • (ru) « Пресс-конференция Путина по итогам G20: агрессия России – "иллюзия", дело Голунова – "произвол", а Элтон Джон зря беспокоится за "трансформеров" », NEWSru.com, newsru.com, 29 juin 2019 (lire en ligne)


Sur la Crimée[modifier]

La Russie, compte tenu de la volonté des peuples de Crimée exprimée lors du référendum du 16 mars , a décidé de reconnaître la République de Crimée comme État souverain et indépendant.
  • « Vladimir Poutine reconnaît la souveraineté de la Crimée », Le Monde, lemonde.fr, 17 mars 2014 (lire en ligne)


Résidents de Crimée et de la municipalité de Sébastopol, la Russie tout entière a admiré votre courage, votre dignité et votre bravoure. (Applaudissements) C'est vous qui avez décidé de l'avenir de la Crimée. Nous étions plus proches que jamais durant ces jours, nous soutenant mutuellement. C'étaient des sentiments sincères de solidarité. C'est lors de tournants historiques tels que ceux-ci qu'une nation démontre sa maturité et sa force d'esprit. Le peuple russe a démontré sa maturité et sa force par son soutien uni en faveur de ses compatriotes. (Applaudissements)
  • « Discours de Vladimir Poutine sur l'intégration de la Crimée à la Fédération de Russie », Vladimir Poutine, E&R, 18 mars 2014 (lire en ligne)


Tout en Crimée évoque notre histoire et notre fierté communes. C'est l'emplacement de l'ancienne Chersonèse Taurique, où le Grand-prince Vladimir Ier a été baptisé. Son exploit spirituel, à savoir l'adoption du christianisme orthodoxe, a prédéterminé la base globale de la culture, de la civilisation et des valeurs humaines qui unissent les peuples de la Russie, de l'Ukraine et de la Biélorussie.
  • « Discours de Vladimir Poutine sur l'intégration de la Crimée à la Fédération de Russie », Vladimir Poutine, E&R, 18 mars 2014 (lire en ligne)


Sur le grand-prince Vladimir Ier et le baptême de la Russie[modifier]

Félicitations pour l'érection du monument au saint prince Vladimir égal-aux-apôtres ! C'est un grand et important événement pour Moscou, pour l'ensemble du pays et pour tous nos compatriotes. Le nouveau monument est un hommage à notre distingué ancêtre, à un saint, à un homme d'État et à un guerrier très vénéré, au fondateur spirituel de l'État russe.
  • Lors de l'inauguration au centre de Moscou d'une statue géante en l'honneur du grand-prince Vladimir († 1015), le 4 novembre 2016, le jour de l'Unité nationale.
  • (ru) « "Дань уважения": в Москве открыли памятник князю Владимиру », НТВ, ntv.ru, 4 novembre 2016 (lire en ligne)


Ce choix [le baptême de la Russie par le prince Vladimir en 988] est devenu la source spirituelle commune des peuples de la Russie, de la Biélorussie et de l'Ukraine et a jeté les bases morales qui déterminent notre vie jusqu'à nos jours. [...] Et aujourd'hui, notre devoir est de résister ensemble aux défis et aux menaces contemporains, en nous appuyant sur des préceptes spirituels, sur de précieuses traditions d'unité et d'entente, pour assurer la continuité de notre histoire millénaire.
  • Toujours lors de l'inauguration de ce monument.
  • (ru) « Путин призвал опираться на духовные заветы и бесценные традиции единства », НТВ, ntv.ru, 4 novembre 2016 (lire en ligne)


Sur la crise russo-turque de 2015[modifier]

Si quelqu'un [au sein du gouvernement turc] voulait lécher les Américains à un endroit, je ne sais pas s'ils ont agi correctement et si les Américains en ont besoin.
  • En commentant l'abattage du bombardier russe Su-24 par l'armée turque, le 24 novembre 2015, près de la frontière syrienne.
  • « Su-24: Poutine n'exclut pas que la Turquie ait voulu "lécher les Américains à un endroit" », Sputnik France, fr.sputniknews.com, 17 décembre 2015 (lire en ligne)


Le problème ne réside pas dans la tragédie à laquelle nous avons été confrontés hier, le problème est beaucoup plus profond. Nous observons – et non seulement nous, je vous assure, le monde entier le voit aussi – que les dirigeants turcs actuels mènent depuis de nombreuses années une politique intérieure axée sur l'islamisation de leur pays.
  • Le lendemain de l'incident du 24 novembre 2015.
  • (ru) « Путин: руководство Турции проводит целенаправленную поддержку исламизации своей страны », ТАСС, tass.ru, 25 novembre 2015 (lire en ligne)


Seul Allah sait pourquoi la Turquie l'a fait. Pour la punir, il a apparemment décidé de priver son gouvernement de la raison.
  • Dans son discours annuel au Parlement russe, le 3 décembre 2015.
  • « Poutine : "Allah a décidé de priver le gouvernement turc de la raison" », RT, francais.rt.com, 3 décembre 2015 (lire en ligne)


Sur les frontières de la Russie[modifier]

Les frontières de la Russie ne se terminent nulle part.
  • Plaisanterie faite à la cérémonie de remise de prix de la Société russe de géographie, au Palais d'État du Kremlin, le 24 novembre 2016.
  • « Poutine : "Les frontières de la Russie ne se terminent nulle part" (VIDEO) », RT France, francais.rt.com, 24 novembre 2016 (lire en ligne)


Sur l'immigration en France et en Europe de l'Ouest[modifier]

Dans 20 ans, la France deviendra la colonie de ses anciennes colonies.
  • Phrase attribuée à Poutine par Marine Le Pen. Selon Anders Breivik, Poutine aurait parlé de l'Europe de l'Ouest en général et non pas seulement de la France : « L'Europe occidentale est en marche vers la situation où elle deviendra la colonie de ses anciennes colonies. »
  • (ru) « Ле Пен: прогнозы Путина о судьбе Франции начинают сбываться », RT, russian.rt.com, 9 juin 2011 (lire en ligne)
  • (ru) « "Чужие-2" », Александр Рогаткин, vesti.ru, 7 octobre 2012 (lire en ligne)


Le libéralisme présuppose que rien ne doit être fait. Les migrants ont le droit de tuer, de piller et de violer en toute impunité parce que leurs droits, en tant que migrants, doivent être protégés. C'est quoi, ces droits ? Tout délit doit être puni. La pensée libérale est dépassée. Elle entre en conflit avec l'intérêt de la majorité écrasante de la population.
  • Dans une interview au Financial Times, le 28 juin 2019, avant l'ouverture du G20 d'Osaka au Japon, en allusion à l'accueil par l'Allemagne de centaines de milliers de réfugiés musulmans en 2015.
  • « Les valeurs libérales sont "obsolètes" selon Poutine », Euronews, fr.euronews.com, 28 juin 2019 (lire en ligne)


Dans certains pays européens, on dit aux parents d'élèves : « Les filles ne doivent pas aller à l'école en jupe pour des raisons de sécurité ». Comment ça ? Elles vivent dans leur propre pays, au milieu de leur culture. Pourquoi laisser la situation en arriver là ?
  • Lors de la conférence de presse à l'issue du G20 d'Osaka, le 29 juin 2019.
  • (ru) « Пресс-конференция Путина по итогам G20: агрессия России – "иллюзия", дело Голунова – "произвол", а Элтон Джон зря беспокоится за "трансформеров" », NEWSru.com, newsru.com, 29 juin 2019 (lire en ligne)


Sur la pérennité menacée de l'Europe chrétienne[modifier]

Regardez ce qui se passe dans le monde. Il y a 1,2 milliards d'habitants en Inde, et en Chine 1,5 milliards. Les États-Unis, eux, reçoivent de plus en plus d'immigrés et, d'après ce que je comprends, leur population chrétienne, blanche, est déjà en infériorité numérique. [...] Cela a changé seulement récemment. La population blanche et chrétienne est devenue une minorité, moins de 50% déjà. Ce que je suis en train de dire, c'est que le monde connaît des changements sérieux et globaux. Je ne dis pas que c'est bien ou mal, c'est juste que des changements globaux se passent. [...] Nous ne devons pas diviser tout en fonction des territorialités ethniques et revenir en arrière, en ressassant la mémoire, mettons, de la guerre entre la France et la Russie de 1812-1814, mais regarder vers l'avenir, réfléchir sur des façons de construire un futur commun et suivre ce chemin. Et alors, nous préserverons ce vaste espace et ces peuples en tant que centre mondial de poids pour nos relations avec les pays asiatiques et le continent américain.
  • Lors du Festival mondial de la jeunesse et des étudiants à Sotchi, en 2017.
  • (ru) « Встреча с участниками XIX Всемирного фестиваля молодежи и студентов », Президент России, kremlin.ru, 15 octobre 2017 (lire en ligne)
  • « Poutine met en garde la jeunesse contre la submersion de l'Europe chrétienne et la disparition de son identité », Emilie Defresne, medias-presse.info, 27 octobre 2017 (lire en ligne)


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :