Aller au contenu

Vladimir Ryjkov

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Vladimir Ryjkov en décembre 2011.

Vladimir Aleksandrovitch Ryjkov (en russe : Владимир Александрович Рыжков), né le 3 septembre 1966 à Roubtsovsk est un homme politique russe indépendant. Depuis 2006, Ryjkov a été affilié à la coalition de l'opposition russe du groupe L'Autre Russie.

Citations[modifier]

Je vois trois raisons. La première, c'est que Poutine craint terriblement les élections. Sa première expérience en 1996 s'est terminée par l'échec d'Anatoli Sobtchak contre Vladimir Iakovlev. Il sait qu'on peut y perdre beaucoup. Deuxièmement, il craint la révolution orange comme en Ukraine en 2005. La victoire de Vladimir Iouchtchenko a été une surprise complète et un cinglant échec alors que Poutine avait très ouvertement soutenu son adversaire, Viktor Ianoukovitch, jusqu'à le féliciter à deux reprises pour sa «victoire». À ce moment, sa peur des élections s'est transformée en une véritable phobie. La troisième raison, c'est que son régime a des points faibles et pas mal de cadavres dans le placard. La Tchétchénie, Nord-Ost et Beslan, les assassinats d'Alexandre Litvinenko et de la journaliste Anna Politkovskaïa. Je ne dis pas qu'il est personnellement incriminé dans ces affaires. Mais son régime en porte la responsabilité. Enfin, la corruption règne dans le pays, et l'entourage proche du Président contrôle des sociétés privées ou publiques stratégiques pour le pays.
  • Vladimir Ryjkov, leader de l'opposition libérale en Russie, au sujet de la répression des partis d'opposition russes à la veille des élections législatives en 2007.
  • « Russie : «Poutine a une peur bleue de la critique» », Vladimir Ryjkov, cité par Emmanuel Grynszpan, Libération, 1er décembre 2007 (lire en ligne)


Si l'opposition avait les mêmes moyens de s'exprimer que le parti du pouvoir, la popularité de Poutine pourrait s'effondrer. Et il le sait. Potentiellement, nous sommes forts. C'est pourquoi il ne participe à aucun débat. Poutine a une peur bleue de la critique.
  • Vladimir Ryjkov, leader de l'opposition libérale en Russie, au sujet de la répression des partis d'opposition russes à la veille des élections législatives en 2007.
  • « Russie : «Poutine a une peur bleue de la critique» », Vladimir Ryjkov, cité par Emmanuel Grynszpan, Libération, 1er décembre 2007 (lire en ligne)


Nous accusons toujours Poutine de tous nos maux. Mais nous sommes aussi coupables, je dirai fifty-fifty. Nous n'avons jamais été capables de nous unir.
  • Vladimir Ryjkov, leader de l'opposition libérale en Russie, à la veille des élections législatives en 2007.
  • « Russie : «Poutine a une peur bleue de la critique» », Vladimir Ryjkov, cité par Emmanuel Grynszpan, Libération, 1er décembre 2007 (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :