Philippe Taquet

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Philippe Taquet en 2013.

Philippe Taquet (né le 25 avril 1940 à Saint-Quentin) est un paléontologue français, découvreur de plusieurs nouvelles espèces de dinosaures. Il est directeur du Muséum national d'histoire naturelle de 1985 à 1990 et membre de l'Académie des sciences depuis 2004.

Citations[modifier]

L'Empreinte des dinosaures, 1994[modifier]

Il existe sur terre un endroit où vous risquez, au volant de votre automobile, de vous trouver soudainement nez à nez avec un dinosaure. Avec un dinosaure couché dans le désert et dont la colonne vertébrale, dégagée par le vent de sable du grès friable dans lequel elle se trouvait enfouie depuis cent dix millions d'années, se détache avec netteté sur l'horizon entre ciel et terre. À Gadoufaoua, dans le sud du désert du Ténéré, sur trois cents kilomètres carrés, des millions d'ossements, des dizaines de squelettes de dinosaures constituent par leur diversité et par la qualité de leur fossilisation un gisement paléontologique exceptionnel, le plus grand gisement de dinosaures d'Afrique.
  • L'Empreinte des dinosaures. Carnets de recherche d'un chercheur d'os., Philippe Taquet, éd. Odile Jacob, 1994, chap. 1, p. 15


Le grand historien anglais, Edward Gibbon, écrivait au XVIIIe siècle cette judicieuse réflexion : « Au lieu de nous demander pourquoi l'Empire romain disparut, nous ferions mieux de nous étonner qu'il ait si longtemps subsisté.» Il en va des dinosaures comme des Romains, cent cinquante années après l'entrée des dinosaures dans le langage des hommes, jamais les articles traitant de leur extinction n'ont été aussi nombreux.
  • L'Empreinte des dinosaures. Carnets de recherche d'un chercheur d'os., Philippe Taquet, éd. Odile Jacob, 1994, chap. 9, p. 309


Propos publics[modifier]

L'idée de départ de Michael Crichton est excellente. Il imagine qu'un moustique a piqué un dinosaure il y a 80 millions d'années et que, donc, dans le sang de ce moustique, on peut retrouver les briques, les gènes, les chromosomes du dinosaure en question. Et toute l'astuce du livre, c'est de montrer qu'en extrayant l'ADN de ce sang de dinosaure, on peut reconstituer un dinosaure, un vrai, en faisant couver dans des œufs le stock chromosomique reconstitué.
Question : C'est une idée théorique, mais est-ce que, dans la pratique, on peut la réaliser ?
Philippe Taquet : Alors, dans la pratique, il existe réellement de l'ambre, il existe réellement des insectes qui ont été fossilisés dans l'ambre - je rappelle que l'ambre, c'est de la résine fossile - et des insectes ont été englués à l'intérieur. Mais, évidemment, il faut trouver un insecte qui date du Crétacé, ce qui est déjà beaucoup plus difficile, et un insecte qui a piqué un dinosaure, ce qui est vraiment, alors là, très peu probable. Et ensuite, il faut pouvoir reconstituer le stock des chromosomes d'un dinosaure, ce qui est encore plus aléatoire.

  • (fr) Philippe Taquet, Journal télévisé de 13h sur France 2, Patrick Hesters, France 2, 19 octobre 1993


C'est marrant de trouver un nouveau dinosaure au pays de Giono !
  • Au sujet de la découverte de Genusaurus sisteronis en 1995 près de Sisteron, dans les Alpes de Haute-Provence.
  • « Et un lézard terrible de plus », Philippe Taquet (propos recueillis par Laure Schalchli), Libération, 28 février 1995 (lire en ligne)


Notre vue des dinosaures est loin d'être parfaite. Il faut se méfier du reflet qu'on a de leur population: les archives de la terre sont trompeuses.
  • Au sujet des lacunes de notre connaissance des dinosaures, qui peut être biaisée par la forte proportion de fossiles perdus ou pas encore retrouvés dans le sol.
  • « Et un lézard terrible de plus », Philippe Taquet (propos recueillis par Laure Schalchli), Libération, 28 février 1995 (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :