International Business Machines Corporation

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

IBM est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques.

Citations d'IBM[modifier]

Au service d'un monde meilleur, 2011[modifier]

En juillet 2003, le brainstorming ValueJam demandé aux 300000 employés d'IBM par Samuel J. Palmisano a fait ressortir les trois valeurs suivantes pour l'entreprise :
Se mobiliser pour le succès de chacun de nos clients ;
Innover pour que l'entreprise progresse, et le monde avec elle ;
Fonder toutes les relations sur la confiance et la responsabilisation.
  • La seule valeur d'IBM aujourd'hui est le cours de son action écrivait l'un des participants.
  • Au service d'un monde meilleur, Kevin Maney, Steve Hamm et Jeffrey M. O'Brien, éd. IBM press - Pearson plc, 2011, p. 162


Depuis 18 ans d'affilée, les instances américaines délivrent à IBM le plus grand nombre de brevets. Ces derniers constituent une véritable manne financière en termes de propriété intellectuelle, IBM tirant un revenu d'environ un milliard de dollars chaque année de ce secteur.
  • Au service d'un monde meilleur, Kevin Maney, Steve Hamm et Jeffrey M. O'Brien, éd. IBM press - Pearson plc, 2011, p. 180


Avec son actif de plus de 10 millions d'articles disponibles en 273 langues, Wikipédia pourrait être perçu comme un simple référentiel de contenus. Mais cet inventaire en ligne de pôles d'expertise organisés incarne en fait l'un des plans participatif les plus réussis jamais conçus, représentant davantage que la simple somme des données qui y sont saisies.
  • Au service d'un monde meilleur, Kevin Maney, Steve Hamm et Jeffrey M. O'Brien, éd. IBM press - Pearson plc, 2011, p. 274


Une nouvelle intelligence pour une planète plus intelligente, 2009[modifier]

On dénombre plus d'un milliard de transistors par être humain. On estime à 2 milliards le nombre de gens à être prochainement connectés à Internet. Parallèlement, nous approchons du trillion d'objets connectés, constituant "l'Internet des choses". Le nombre d'abonnements de téléphonie mobile dans le monde a dépassé les 3.3 milliards : une personne sur deux possède un téléphone portable sur notre planète. Et plus de 30 milliards de balises RFID...
  • (fr) Une nouvelle intelligence pour une planète plus intelligente (2009), Pat Bates, Mike Biere, Rex Wiederanders, Alan Meyer, Bill Wong, éd. MC Press Online, 2009  (ISBN 978-158347-086-2), p. 1 et 2


Les défis d'une entreprise :
  • Volume : chaque jour, 15 pétaoctets de nouvelles informations sont générées. On estime que le volume des informations codifiées dans le monde double actuellement toutes les 11 heures.
  • Variété : 80% de la croissance de ces nouvelles données concerne un contenu non structuré, généré en grande partie par email, et constitué de plus en plus de documents, images, fichiers audio et vidéo.
  • Rapidité : une entreprise de 1000 salariés dépense 5,3 millions de dollars par an pour trouver les informations stockées sur ses serveurs...
  • (fr) Une nouvelle intelligence pour une planète plus intelligente (2009), Pat Bates, Mike Biere, Rex Wiederanders, Alan Meyer, Bill Wong, éd. MC Press Online, 2009  (ISBN 978-158347-086-2), p. 10

  • Le test d'évolutivité qu'IBM a mené auprès de 90000 utilisateurs confirme que Cognos 8 BI for Linux on System z évolue linéairement pour prendre en charge de grands groupes d'utilisateurs. IBM exploite la suite Cognos, qui permet à ses quelques 47 000 utilisateurs de communiquer des résultats BI/gestion de la performance à tous ses clients à l'international au moyen d'un simple jeu de services applicatifs.
    • (fr) Une nouvelle intelligence pour une planète plus intelligente (2009), Pat Bates, Mike Biere, Rex Wiederanders, Alan Meyer, Bill Wong, éd. MC Press Online, 2009  (ISBN 978-158347-086-2), p. 80


    L'intuition et l'instinct, la plupart du temps, fruits de l'expérience personnelle, ne suffisent plus à une prise de décision pertinente. (...) Les dirigeants doivent revoir la portée traditionnelle de leurs activités afin que celles-ci intègrent désormais les changements intervenus sur la définition des concepts suivants : information, distance, vitesse, collaboration, contrôle et accès. Pour exister dans un monde intelligent, ils doivent inventer des centres de données décloisonnés, être prêts à gérer de nouvelles sources d'informations inconnues, identifier les points d'entrée des composants intelligents et réfléchir à l'image qu'ils diffusent de leur entreprise en termes de performance et d'attitude citoyenne.
    • (fr) Une nouvelle intelligence pour une planète plus intelligente (2009), Pat Bates, Mike Biere, Rex Wiederanders, Alan Meyer, Bill Wong, éd. MC Press Online, 2009  (ISBN 978-158347-086-2), p. 117


    Citations rapportées d'IBM[modifier]

    Les blogs, wikis et autres formes de discours en ligne constituent des interactions individuelles et non des communications de l'entreprise. Les salarié d'IBM sont personnellement responsables de leurs propos.
    • Collaboration in the cloud, Van Ommeren, Duivestein, Devadoss, Reijnen & Gunvaldson, éd. VINT, 2009  (ISBN 978-90-75414-27-1), p. 183


    De nombreuses organisations calculent simplement le coût d'un événement risqué en le multipliant par la probabilité de sa réalisation. Par exemple, si un événement risque d'avoir un impact de €10 000 000 mais n'a seulement qu'un pour cent de chance d'arriver, de nombreux analystes comptabiliseront une perte attendue de €100 000, une somme qui peut être gérable sans action subsidiaire. Mais, en réalité, l'impact de l'événement risqué sera aussi bien 0 ou €10 000 000 ; c'est pourquoi l'organisation doit décider si la perte de €10 000 000 est acceptable, une question largement différente que celle de se questionner sur une perte attendue de seulement €100 000.
    • (en) Many companies simply calculate the cost (i.e., impact) of the risk event and multiply that by the likehood of it happening. For example, if a risk event is estimated to have an impact of $10 000 000 but is only 1 percent likely to occur, many risk analysts would record an excepted loss of $100 000, an amount that may be manageable and acceptable without further action. But, in reality, the impact of the risk event will be either $0 or $10 000 000 ; therefore the organization must decide if a loss of $10 000 000 is acceptable, a vastly different question from assessing an excepted loss of only $100 000.


    Même en cas d'alignement parfait des messages, des objectifs et des priorités, plus de 30% de la population ne fera pas attention aux choix offerts et continuera passivement à suivre le comportement auquel elle est accoutumée.
    • (en) Even if perfect alignement of messages, choices and priorities, over 30% of the population who will not pay atttention to the choice offered and passively continue the behavior patterns to which they are accustomed.
    • Ce nombre de 30% est reconnu comme classique dans toutes les industries de distribution.
    • « Knowledge is power : driving smarter energy usage through consumer education », Michael Valocchi & John Juliano (trad. Wikiquote), IBM Institute for Business Value, Janvier 2012, p. 9


    La majorité des consommateurs d'énergie préfèrent trouver de l'information dans des sources sur lesquels les fournisseurs ne contrôlent pas les messages (55% en 2011 contre 45% en 2009).
    • (en) On line video content was cited by respondents under 25 years old as a primary source of information nine times more than for those over 35 (6 times more for online social networking).
    • Les vidéos en ligne sont neuf fois plus citées par les personnes de moins de 25 ans comme source primaire d'information que les plus de 35 ans (et six fois plus pour les réseaux sociaux en ligne).
    • « Knowledge is power : driving smarter energy usage through consumer education », Michael Valocchi & John Juliano (trad. Wikiquote), IBM Institute for Business Value, Janvier 2012, p. 7


    Dans les communautés de praticiens, notre expérience suggère qu'au moins 20 à 30 participants actifs sont nécessaires pour avoir suffisamment d'interactions et maintenir l'engagement de groupe.
    • (en) In communities of practice, our experience suggests that at least 20 to 30 active participants are necessary to have enough interactions to maintain the group engagement.
    • « Collective Intelligence », Eric Lesser, Bob Pulver, David Ransom & Rawn Shah (trad. Wikiquote), IBM Institute for Business Value, January 2012, p. 8
    85% des données issues des médias sociaux sont détenues par des entreprises comme Facebook, Google et Twitter qui changent chaque jour leurs règles d'accès (légales ou financières). Le défi technologique est donc de savoir comment récupérer en temps réel certaines données issues de ces médias sociaux [...] Selon IBM, 90% des données de l'entreprise seraient inexploitables par les technologies actuelles. Avec l'explosion des données, l'enjeu économique consiste à mettre en place une logistique de l'information : comment transmettre la bonne information aux bonnes personnes, au bon format, au bon moment, pour engager des actions orientées "social business" dans le monde réel via l'Internet.
    • « Big Data et données clients : la clé du social CRM est d'aller à la Smart Data (good and small) ? », Cédric Deniaud, AFRC mag, nº 5, Avril 2013, p. 48


    Citations sur IBM[modifier]

    Actuellement, IBM embrasse pleinement le modèle de production open source avec, pour principe directeur, l'autodétermination et la motivation intrinsèque. Cette culture open source permet d'augmenter la productivité d'une entreprise d'au moins un tiers.
    • (fr) Open for business (2007), Jaap Bloem & Menno van Doorn (trad. Audrey Vuillermier), éd. VINT, 2007  (ISBN 978-90-75414-20-2), p. 23


    IBM a également délivré cinq cents brevets à la communauté open source, début 2005. John Kelly a appelé cela "le début d'une nouvelle ère pour la gestion de la propriété intellectuelle d'IBM."
    • (fr) Open for business (2007), Jaap Bloem & Menno van Doorn (trad. Audrey Vuillermier), éd. VINT, 2007  (ISBN 978-90-75414-20-2), p. 38


    En juillet 2009, Craig Gentry, un chercheur d'IBM, a proposé une solution pour traiter les données cryptées sans avoir besoin de la clé de déchiffrement. C'est-à-dire ajouter des fichiers, les multiplier, les soustraire... sans que l'ordinateur ne découvre leurs valeurs. L'application visée appartient au champ de "l'informatique en nuage".
    • « Le nouveau défi des codes secrets : traiter des données sans les décoder », David Larousserie, Sciences et Avenir, nº 759, mai 2010, p. 55


    Le Blue Gene de Lausanne, gros comme quatre réfrigérateurs, avec ses 8000 processeurs, effectue 22800 milliards d'opérations par seconde (22,8 téraflops)... la puissance de calcul de la prochaine génération de supercalculateurs atteindra un million de milliards d'opérations par seconde sur 450m2.
    • Le cerveau n'occupe que 0,01 m2 et ne consomme pas plus d'énergie qu'une ampoule !
    • « Henry Markram, l'homme qui veut modéliser notre cerveau », Marine Corniou, Sciences et vie, nº 1086, 2008, p. 107


    Une étude récente des chercheurs scientifiques d'IBM suggérait que l'une des solutions possibles pour Wikipédia serait de devenir "moins anarchique et davantage guidée par des politiques et des principes".
    • Wikipédia, média de la connaissance démocratique ? Quand le citoyen lambda devient encyclopédiste, Marc Foglia, éd. FYP Éditions, 2008  (ISBN 978-2-916571-06-5), p. 142


    Votre entreprise utilise peut être déjà des logiciels sous forme de service si des produits comme LotusLive Collaboration Service, Salesforce.com ou QuickBook Online, tous développés par IBM, ont été installés.
    • (fr) Le travail collaboratif pour les nuls : édition spéciale IBM, Laurie McCabe, Judith Hurwitz, Marcia Kaufman (trad. Bernard Jolivalt), éd. John Wiley & Sons, 2009  (ISBN 978-0-470-58702-7), p. 56


    Nous avons identifié l'utilisation des templates comme étant l'un des facteurs technologiques conduisant au succès du processus des articles de qualité (...) la qualité de ces articles étant assurée par l'utilisation des mécanismes de production pair à pair.
    • (en) We identify Wikipedians’ use of templates as being one of the driving technological factors of the success of the FA process (...) FAs ensure quality using peer-production mechanisms.
    • « L'ordre caché de Wikipédia (The hidden order of Wikipedia) », Fernanda Viégas, Martin Wattenberg et Matthew McKeon, Visual Communication Lab, IBM Research, nº 07-12, 1 février 2007, p. 10


    Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :