Foi

Citations « Foi » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Le concept de foi est le plus souvent rattaché aux religions où il désigne la conviction en la véracité d'un ensemble de croyances. Dans le langage courant, le mot peut aussi désigner, plus simplement, une très forte confiance.

Littérature[modifier]

Poésie[modifier]

Charles Péguy, Le Porche du mystère de la deuxième vertu, 1912[modifier]

La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'espérance.

  • Le Porche du mystère de la deuxième vertu, Charles Péguy, éd. Gallimard, coll. NRF, 1941, p. 15


Roman[modifier]

André Breton, L'Amour fou, 1937[modifier]

J'en suis quitte brusquement avec ces représentations antérieures qui menaçaient tout à l'heure de me réduire, je me sens libérée de ces liens qui me faisaient croire encore à l'impossibilité de me dépouiller, sur le plan affectif, de mon personnage de la veille. Que ce rideau d'ombres s'écarte et que je me laisse conduire sans crainte vers la lumière ! Tourne, sol, et toi, grande nuit, chasse de mon cœur tout ce qui n'est pas la foi en mon étoile nouvelle !


James Joyce, Ulysse, 1922[modifier]

Les enfants veulent toujours jeter des choses dans la mer. Ont la foi. Le pain jeté sur les eaux. Et ceci ? Un bout de bois.


Éric-Emmanuel Schmitt, La Nuit de feu, 2015[modifier]

Lors de la nuit au Sahara, je n'ai rien appris, j'ai cru.
Pour évoquer sa foi, l'homme moderne doit se montrer rigoureux. Si on me demande « Dieu existe-t-il ? », je réponds : « Je ne sais pas » car, philosophiquement, je demeure agnostique, unique parti tenable avec la seule raison. Cependant, j'ajoute : « Je crois que oui. » La croyance se distingue radicalement de la science. Je ne les confondrai pas. Ce que je sais n'est pas ce que je crois. Et ce que je crois n'est pas ce que je sais.


Sociologie et Histoire[modifier]

Quand la foi se fait tolérante pour les autres fois, c'est qu'elle est en perte de vitesse. Un croyant sincère et conséquent ne peut admettre qu'une autre vérité que la sienne puisse être vraie, qu'un autre Dieu puisse coexister au sien. Puisque sa vérité est La Vérité... Un croyant ne peut être qu'intolérant, ou alors il est incohérent... Quiconque n'est pas fanatique ne croit pas vraiment.

  • Coup de sang (1922), François Cavanna, éd. Belfond, 1991, p. 96


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Définition sur Wiktionnaire.

Article sur Wikipedia.