Daniel Arasse

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.

Daniel Arasse, né en 1944 et mort en 2003, est un historien de l’art français.

Citations[modifier]

La guillotine et l'imaginaire de la terreur[modifier]

Mais, ultime effet inattendu, en isolant ainsi la tête du guillotiné pour la mettre sous les yeux du spectateur, la machine à décapiter devient aussi une redoutable portraitiste, une véritable « machine à tirer le portrait ».
  • La guillotine et l’imaginaire de la terreur (1987), Daniel Arasse, éd. Flammarion, 2010  (ISBN 978-2-0812-4691-1), chap. IV. Guillotine et portrait, p. 213


Le détail : pour une histoire rapprochée de la peinture[modifier]

En 1938, à Londres, l’historien de l’art britannique Kenneth Clark publiait un ouvrage intitulé Cent Détails provenant des peintures de la National Gallery […], un second volume paraît en 1941 : Quelques Détails de plus. L’idée de Kenneth Clark était aussi simple qu’efficace : […] ses livres sont conçus pour le plaisir de l’œil. Les détails sont choisis pour leur beauté intrinsèque et ils reflètent le goût de celui qui les a sélectionnés. Les notes historiques qui accompagnent chaque détail représentent « le genre de conversation que deux amateurs de peinture pourraient avoir » en parcourant le musée.
  • Le détail : pour une histoire rapprochée de la peinture (1992), Daniel Arasse, éd. Flammarion, 2008  (ISBN 9782081217409), chap. Préface, questions, p. 7


Léonard de Vinci : le rythme du monde[modifier]

Dieu mis à part, Léonard de Vinci est sans doute l’artiste sur lequel on a le plus écrit. […] Il a inspiré les fantasmes les plus légitimes et les déductions les plus saugrenues.
  • Léonard de Vinci : le rythme du monde (1997), Daniel Arasse, éd. Hazan, 2019  (ISBN 978-2-7541-1071-6), p. 7


Incontestablement, pour reprendre la formule de Paul Klee (dont les textes et les préoccupations font si souvent écho à ceux de Léonard), un aspect essentiel de l’art de Léonard tient à ce qu’il veut, en accord avec ce qu’il perçoit du monde, y faire sentir « la formation sous la forme ».
  • Léonard de Vinci : le rythme du monde (1997), Daniel Arasse, éd. Hazan, 2019  (ISBN 978-2-7541-1071-6), p. 17-18


Histoires de peintures[modifier]

La Joconde.
La Joconde c’est la grâce, la grâce d’un sourire. Or, le sourire c’est éphémère, ça ne dure qu’un instant. Et c’est ce sourire de la grâce qui fait l’union du chaos du paysage qui est derrière, c’est-à-dire que du chaos on passe à la grâce et de la grâce on repassera au chaos. Il s’agit donc d’une méditation sur une double temporalité, et nous sommes là au cœur du problème du portrait, puisque le portrait est inévitablement une méditation sur le temps qui passe.
  • Histoires de peintures, Daniel Arasse, éd. France culture, Denoël, 2004  (ISBN 2-207-25481-X), chap. La Joconde, p. 29-30
  • Les plus beaux textes de l’histoire de l’art, Pierre Sterckx, éd. Beaux Arts, 2009  (ISBN 978-2-84278-651-9), chap. Daniel Arasse et la Joconde de Léonard de Vinci, p. 50


À propos de cette interrogation sur la présence d’un pont, (Carlo Pedretti) dit une chose très simple à laquelle je n’avais pas pensé, à savoir que c’est le symbole du temps qui passe; s’il y a un pont, il y a une rivière, qui est le symbole banale par excellence du temps qui passe. […] Le thème du tableau c’est le temps.
  • Histoires de peintures, Daniel Arasse, éd. France culture, Denoël, 2004  (ISBN 2-207-25481-X), chap. La Joconde, p. 30
  • Les plus beaux textes de l’histoire de l’art, Pierre Sterckx, éd. Beaux Arts, 2009  (ISBN 978-2-84278-651-9), chap. Daniel Arasse et la Joconde de Léonard de Vinci, p. 50


Autres citations[modifier]

Citations rapportées[modifier]

Dieu mis à part, Léonard de Vinci est sans doute l’artiste sur lequel on a le plus écrit.
  • « Daniel Arasse, Léonard de Vinci : un Léonard profondément génial et humain », Fabien Simode, Le journal des arts, mars 2012 (lire en ligne)
  • « Léonard de Vinci, une poétique de l'inachevé (1452-1519) », Émission Une vie, une œuvre, France Culture, 20 avril 2019 (lire en ligne)
  • « Léonard de Vinci, l'insaisissable », Catherine Golliau, Le Point, octobre 2019 (lire en ligne)


Citations sur[modifier]

Pour lui, le travail de l'historien d'art consistait à s'efforcer d'en voir assez pour être pris par l'envie d'en savoir un peu plus, mais surtout d'y regarder plus avant, de plus près, en s'aidant des photographies qu'il multipliait comme autant d'aide-mémoire.


Voir aussi[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :