Courage

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Le courage (étymologiquement l'action du cœur) est un trait de caractère qui désigne la capacité à surmonter la peur pour faire face à un danger. Le terme peut aussi être employé pour exprimer l'endurance, notamment à l'égard de la douleur.

Citations[modifier]

« {{{1}}} »


« {{{1}}} »


« {{{1}}} »


Littérature[modifier]

Roman[modifier]

Marie d'Agoult, Nélida, 1866[modifier]

« {{{1}}} »


« {{{1}}} »


« {{{1}}} »


Marguerite Yourcenar, Alexis ou le Traité du Vain Combat, 1929[modifier]

« Le courage consiste à donner raison aux choses quand nous ne pouvons les changer. »


Colette, Chambre d'hôtel, 1940[modifier]

« {{{1}}} »


Jean-François Deniau, Histoires de courage, 2000[modifier]

« {{{1}}} »


« {{{1}}} »


« {{{1}}} »


Amélie Nothomb, Les Catilinaires, 1995[modifier]

« {{{1}}} »


Alexandre Najjar, Kadicha, 2011[modifier]

« {{{1}}} »

  • Kadicha, Alexandre Najjar, éd. Plon, 2011, p. 177


Essai[modifier]

Gilbert Keith Chesterton, Le monde comme il ne va pas, 1910[modifier]

« {{{1}}} »

  • Le monde comme il ne va pas, 1910 (1910), G. K. Chesterton (trad. Marie-Odile Fortier-Masek), éd. L'Age D'Homme, 1994  (ISBN 2-8251-0482-5), p. 30


Gilbert Keith Chesterton, Orthodoxie, 1908[modifier]

« Le courage est presque une contradiction dans les termes. C'est un puissant désir de vivre qui prend la forme d'un empressement à mourir. « Celui qui perdra sa vie la sauvera » n'est pas une sentence mystique à l'usage des saints et des héros. C'est le conseil quotidien aux marins et aux montagnards. On pourrait l'imprimer dans un guide des Alpes ou dans un manuel de manœuvres maritimes. Ce paradoxe est tout le principe du courage, même du courage tout à fait terrestre ou tout a fait brutal. »


Hélie de Saint Marc, Que dire à un jeune de vingt ans[modifier]

« Enfin, je lui dirai
que de toutes les vertus,
la plus importante, parce qu'elle est motrice de toutes les autres
et qu'elle est nécessaire à l'exercice des autres,
de toutes les vertus,
la plus importante me paraît être le courage, les courages,
et surtout celui dont on ne parle pas
et qui consiste à être fidèle à ses rêves de jeunesse.
Et pratiquer ce courage, ces courages,
c'est peut-être cela
« L'Honneur de Vivre »
»


Alexandre Soljenitsyne, Le déclin du courage, 1978[modifier]

« {{{1}}} »

  • Le déclin du courage (1978), Alexandre Soljenitsyne, éd. Fayard, coll. « Les Belles Lettres », 2015  (ISBN 978-2-251-20046-0), p. 22


Biographie[modifier]

Jerzy Popiełuszko, Le chemin de ma croix, 1984[modifier]

« {{{1}}} »

  • Le chemin de ma croix, Jerzy Popieluszko (trad. Michel de Wieyzka), éd. cana, 1984, p. 180


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :