Astérix et Cléopâtre (film d'animation)

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Astérix et Cléopâtre est un film d'animation franco-belge de 1968, co-réalisé par René Goscinny et Albert Uderzo aux Studios Belvision, adapté de la bande dessinée éponyme Astérix et Cléopâtre de Goscinny et Uderzo.

César (sortant d'une dispute avec Cléopâtre) : Elle est mignonne. Mais les épices lui montent facilement au nez, qu'elle a joli, d'ailleurs.
  • L'allusion au nez de Cléopâtre remonte à une pensée de Blaise Pascal : « Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé. »
  • Jean Parédès, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Obélix (montrant Idéfix) : Je vais le dresser à porter des menhirs.
Astérix : En attendant, viens dresser la table !

  • Jacques Morel, Roger Carel, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Numérobis : Je suis, mon cher ami, très heureux de te voir.
Panoramix : C'est un Alexandrin.

  • Jeu de mots sur l'alexandrin (le vers de douze syllabes) et le fait que Numérobis est un habitant d'Alexandrie.
  • Pierre Tornade, Lucien Raimbourg, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Le capitaine des pirates : Alors, les enfants, on s'énerve pas. On les aborde, on les égorge, on les étripe, on les massacre, et on les coule. La routine habituelle, quoi.
  • Pierre Trabaud, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Amonbofis : Tu finiras dans un saurien, vaurien !
  • Bernard Lavalette, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Panoramix : Du haut de ces pyramides, 20 siècles vous contemplent !
  • Allusion à une phrase prononcée par Napoléon Bonaparte dans une allocution à ses soldats devant les puyramides le 23 juillet 1798 : « Soldats, […] songez que du haut de ces monuments quarante siècles vous contemplent. » Au temps d'Astérix, il y avait moins de siècles.
  • Lucien Raimbourg, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Tournevis : Vous ne sortirez jamais d'ici, étrangers ! Ce tombeau sera votre tombeau !
  • Jacques Balutin, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Amonbofis : « Pâtisseries empoisonnées »... beignet mortel...
Tournevis : Oui...
Amonbofis : Macaron foudroyant...
Tournevis : Pas mal...
Amonbofis : Tarte au venin de vipère...
Tournevis : Classique...
Amonbofis : Clafoutis au curare...
Tournevis : Mouof...
Amonbofis : Oh ! Le pudding à l'arsenic !
Tournevis : Oh oui !
(Rires machiavéliques.)

  • Bernard Lavalette, Jacques Balutin, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Un page (annonçant) : Le lion de Cléopâtre !
Un deuxième page (répète en plus solennel) : Le lionnn de Cléopâââtre !
Un troisième page (répète sur un ton familier avec l'accent parisien) : Le lion d'Cléopâtreuh !
L'esclave éthiopien (chante en conduisant le lion) : C'est le lion de Cléopâtre, c'est le roi des animaux. Du courage comme quatre, et de l'esprit... alors ça, zéro...
Cléopâtre (chante) : La-la-la-la-la-la-la la-la-la !
Le lion de Cléopâte (chante aussi avec une grosse voix) : Balabalabalabam badadam !

  • Micheline Dax, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Le goûteur de Cléopâtre (ayant goûté le pudding à l'arsenic) : Houlà ! Houlà ! Houlà ! Houlà ! Houlà ! Houlà ! (etc.)
  • (Voix additionnelle à préciser), Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Cléopâtre (déclame comme une actrice de théâtre classique) : Gaulois venus de loin pour m'accabler de haine,
Je saurai vous montrer comment meurt une reine !
Je saurai vous montrer quel courage est le mien !
Je suis prête, Osiris !
Obélix : Oh, comme elle joue bien.
Astérix : Mais non, calmez-vous. Nous voulons simplement savoir ce que vous nous reprochez, au juste.
Cléopâtre (d'un ton hystérique, en montrant le pudding à l'arsenic) : Ce que je vous reproche ? ÇA !

  • Micheline Dax, Jacques Morel, Roger Carel, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Les mercenaires égyptiens : Avé, César ! Ceux qui vont te servir pour un prix modique te salutant !
  • Pastiche du salut à l'empereur romain souvent prêté aux gladiateurs : Ave Caesar, morituri te salutant (Ave César, ceux qui vont mourir te saluent). Cette phrase, historiquement fausse, dérive d'un passage de la vie de l'empereur Claude par l'historien romain Suétone. Voyez sur Wikipédia l'article Ave César.
  • (Voix additionnelle à préciser), Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Astérix : C'est Idéfix qui portera le message. Et moi, je porterai Idéfix...
  • Roger Carel, Astérix et Cléopâtre (1968), écrit par Jos Marissen et Eddie Lateste avec la collaboration de Pierre Tchernia


Articles connexes[modifier]

Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :