Astérix : Le Domaine des dieux

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Astérix : Le Domaine des dieux est un film d'animation franco-belge réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy, sorti en 2014. Il s'agit de l'adaptation de l'album de bande dessinée d'Astérix Le Domaine des dieux. Dans ce film, Jules César a un nouveau plan pour soumettre le village d'irréductibles Gaulois : construire un quartier résidentiel romain, le Domaine des dieux, dans la forêt environnante afin de séduire les villageois et les forcer à se conformer au mode de vie de Rome.

Citations[modifier]

Jules : L'invincible puissance de Rome, pareille aux serres du faucon, s'est refermée sur toute la Gaule... sauf ici, en Armorique, où une poignée d'invincibles Gaulois continue à rire au bec de l'aigle impérial !

  • Philippe Morier-Genoud, Astérix : Le Domaine des dieux (2014), écrit par Alexandre Astier, Jean-François Rémy, Philip LaZebnick et Louis Clichy d'après l'œuvre Le Domaine des dieux de René Goscinny et Albert Uderzo


Jules : Sénateurs, je vous le dis : ceux qui ont échappé aux griffes du lion seront empoisonnés par le venin du serpent.

  • Philippe Morier-Genoud, Astérix : Le Domaine des dieux (2014), écrit par Alexandre Astier, Jean-François Rémy, Philip LaZebnick et Louis Clichy d'après l'œuvre Le Domaine des dieux de René Goscinny et Albert Uderzo


Jules : Leur chère forêt laissera place à de glorieux immeubles. Encerclés par la civilisation romaine, ils seront condamnés à s'adapter ou à disparaître.

  • Philippe Morier-Genoud, Astérix : Le Domaine des dieux (2014), écrit par Alexandre Astier, Jean-François Rémy, Philip LaZebnick et Louis Clichy d'après l'œuvre Le Domaine des dieux de René Goscinny et Albert Uderzo


Anglaigus : Place à la civilisation ! Leur forêt, on va la déboiser.
Le centurion Oursenplus : Ha ! Il faudrait la dégauloiser, d'abord.

  • Lorànt Deutsch, Astérix : Le Domaine des dieux (2014), écrit par Alexandre Astier, Jean-François Rémy, Philip LaZebnick et Louis Clichy d'après l'œuvre Le Domaine des dieux de René Goscinny et Albert Uderzo


Obélix : J'aime bien les Romains sans armure. Ils font un joli bruit quand ils retombent par terre.

  • Guillaume Briat, Astérix : Le Domaine des dieux (2014), écrit par Alexandre Astier, Jean-François Rémy, Philip LaZebnick et Louis Clichy d'après l'œuvre Le Domaine des dieux de René Goscinny et Albert Uderzo


Astérix (réfléchissant) : Un moyen de se débarrasser des civils... sans taper dessus.


Dialogues[modifier]

Astérix (parlant au nuage de poussière dans lequel tous les autres Gaulois du village se bagarrent) : Ô Abraracourcix, notre chef, il faut qu'on te parle !
Agecanonix (surgissant debout sur le bouclier de cérémonie d'Abraracourcix) : Il est en réunion. Je peux prendre un message ? (Des mains l'agrippent et le font rentrer dans la mêlée.)

  • Roger Carel, Laurent Morteau, Astérix : Le Domaine des dieux (2014), écrit par Alexandre Astier, Jean-François Rémy, Philip LaZebnick et Louis Clichy d'après l'œuvre Le Domaine des dieux de René Goscinny et Albert Uderzo


Le centurion Oursenplus (du haut d'une tour de siège roulante) : CHAAARGEEEZ ! (La légion ne bouge pas.) Hébin ? Qu'est-ce que vous fichez ?
Un légionnaire (soulevant son bouclier pour parler) : On fiche qu'on vient de voter la grève générale !
Un second légionnaire : À l'unanimité !
Le centurion Oursenplus : Quoi ?!
Un troisième légionnaire : Nous estimons que cet assaut est potentiellement dangereux !
Le centurion Oursenplus : Évidemment qu'il est dangereux. C'est un assaut. On va raser le village, quoi.
Un légionnaire : Nous l'avons dit et répété : la guerre, oui, la pénibilité, non !
Le centurion Oursenplus : Bon ! J'ai compris, je descends.

  • Extrait utilisé dans les toutes premières bandes-annonces du film.


Le sénateur Prospectus : De quoi s'agit-il ?
Le centurion Oursenplus : Heu... C'est-à-dire, je leur ai promis de les affranchir, mais comme j'ai pas l'autorité...
Le sénateur Prospectus : Tu as promis aux esclaves de les affranchir ?!
Anglaigus : Et il les a payés ! Et il leur a cédé un logement dans le Domaine des dieux à chacun !
Le centurion Oursenplus : Ah ben... Sans ça, on se battait.
Le sénateur Prospectus (levant les yeux au ciel) : Laisse-moi faire. (Il s'adresse à la foule des esclaves qui ont travaillé sur le chantier.) Esclaves ! Par les pouvoirs qui me sont conférés, par le Sénat, le peuple romain et tout le tintouin, moi, sénateur Caius Sapius Prospectus, hop ! Pif ! Je vous affranchis !
Duplicatha, esclave numide : Alors nous sommes libres !
Le sénateur Prospectus : Mh-mhm ! Voilà.
Duplicatha, esclave numide : Aaah ! Ah ben, hé, ça, je peux vous dire que ça fait plaisir, hein.
Le sénateur Prospectus : Bien. Vous n'oublierez pas de rendre les clés de vos logements.
Duplicatha, esclave numide : Nous avions cru comprendre qu'ils nous avaient été attribués.
Le sénateur Prospectus : Quand vous étiez esclaves ! Parce que là, maintenant, bon, il faut payer 15 sesterces de loyer par semaine.
Duplicatha, esclave numide : Quinze sesterces ?
Le sénateur Prospectus : Mhm.
Duplicatha, esclave numide : Ah oui, quand même.
Le sénateur Prospectus : Mais ! Bonne nouvelle ! Nous avons justement des postes d'ouvriers du bâtiment qui viennent de se libérer ! Le salaire est de... quinze sesterces par semaine. Vous acceptez ?
Duplicatha, esclave numide (réfléchissant) : Ma foi, c'est une proposition...
Le sénateur Prospectus : Parfait ! Vous êtes engagés ! (À Anglaigus.) Heu, Anglaigus, tes ouvriers ne sont pas au travail.
Anglaigus : DU NERF, BANDE DE FAINEANTS ! Qu'est-ce que vous faites encore à vous prélasser, vous croyez qu'on vous paye à quoi, au juste ? Allez hop ! Direction le chantier ! (Sous le fouet, tous les esclaves filent vers le chantier.)
Duplicatha, esclave numide (estomaqué) : Mais... C'est de l'esclavage ! (Il part sous d'autres coups de fouet.)
Le centurion Oursenplus : Ça, il faut admettre... Vous êtes efficace.
Le sénateur Prospectus : Non. Je suis sénateur.


Articles connexes[modifier]

Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :