Alexandre Grothendieck

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.
Alexander Grothendieck, 1970.

Alexandre (ou Alexander) Grothendieck (prononcé en allemand : [ˈɡroːtn̩diːk]) est un mathématicien français, né le 28 mars 1928 à Berlin et mort le 13 novembre 2014 à Saint-Lizier, près de Saint-Girons (Ariège).

Citations[modifier]

Récoltes et Semailles[modifier]

Autres citations[modifier]

Citations rapportées[modifier]

La rumeur dit que je passe mon temps à garder des moutons et à forer des puits. La vérité est qu’à part beaucoup d’autres occupations, j’allais bravement, comme tout le monde, faire mes cours à la Fac (c’était là mon peu original gagne-pain, et ça l’est encore aujourd’hui). Il m’arrivait même ici et là, pendant quelques jours, voire quelques semaines ou quelques mois, de refaire des maths à brin de zinc - j’ai des cartons pleins avec mes gribouillis, que je dois être le seul à pouvoir déchiffrer.
  • « Découvrir et transmettre : la dimension collective des mathématiques dans Récoltes et Semailles d’Alexandre Grothendieck », Alain Herreman, Texto !, vol. XV nº 4, 2010, p. 3 (lire en ligne)


Conjointement au désir de comprendre, à la curiosité donc qui anime et porte en avant tout vrai travail de découverte, c’est cette humble connaissance (maintes fois oubliée en chemin et refaisant surface malgré tout, là où on s’y attendait le moins...) qui a préservé mon témoignage de jamais virer (je crois) à la récrimination stérile sur l’ingratitude du monde, voire au “règlement de comptes” avec certains de ceux qui avaient été mes élèves ou des amis (ou les deux).
  • « Découvrir et transmettre : la dimension collective des mathématiques dans Récoltes et Semailles d’Alexandre Grothendieck », Alain Herreman, Texto !, vol. XV nº 4, 2010, p. 2 (lire en ligne)


Quand les choses elles-mêmes nous soufflent quelle est leur nature cachée et par quels moyens nous pouvons le plus délicatement et le plus fidèlement l’exprimer, alors que pourtant beaucoup de faits essentiels semblent hors de la portée immédiate d’une démonstration, le simple instinct nous dit d’écrire simplement noir sur blanc ce que les choses nous soufflent avec insistance, et d’autant plus clairement que nous prenons la peine d’écrire sous leur dictée!
  • « Découvrir et transmettre : la dimension collective des mathématiques dans Récoltes et Semailles d’Alexandre Grothendieck », Alain Herreman, Texto !, vol. XV nº 4, 2010, p. 18 (lire en ligne)


S’il m’est arrivé de découvrir des choses que je considère utiles et importantes, c’est toujours dans les moments où j’ai su ne pas écouter ce qui se présente comme la voix de la “raison”, voire de la “décence”, et suivre cette envie indécente en moi d’aller voir même ce qui est censé être “sans intérêt” ou de piètre apparence, voire même foireux ou indécent. Je ne me rappelle pas d’une seule fois dans ma vie où j’aie eu à regretter d’avoir regardé quelque chose d’un peu plus près, à l’encontre de réflexes invétérés qui m’en voudraient empêcher”. L’écoute étant fugace, l’écriture permet de la saisir sur le vif et de la fixer sur le papier, “noir sur blanc”.
  • « Découvrir et transmettre : la dimension collective des mathématiques dans Récoltes et Semailles d’Alexandre Grothendieck », Alain Herreman, Texto !, vol. XV nº 4, 2010, p. 18 (lire en ligne)


Je me rappelle encore de cette impression saisissante (toute subjective, certes), comme si je quittais des steppes arides et revêches, pour me retrouver soudain dans une sorte de « pays promis » aux richesses luxuriantes, se multipliant à l’infini partout où il plait à la main de se poser, pour cueillir ou pour fouiller…
  • Les déchiffreurs : voyage en mathématiques, Jean-François Dars, Annick Lesne et Anne Papillault, éd. Belin, 2008  (ISBN 978-2-7011-4737-6), p. 15


Citations sur[modifier]

Sa grande passion à lui, c’était de regarder un problème jusqu’à ce que sa solution devienne évidente. Sa grande passion, dit-il, c’est de découvrir des choses évidentes.


Voir aussi[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :