Esther Friedli

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Esther Friedli, née en 1977, est une personnalité politique suisse, conseillère nationale, membre de l'Union démocratique du centre (UDC) pour le Canton de Saint-Gall.

Citations[modifier]

Mais je ne me réjouis pas de la présence de davantage de femmes de gauche. Je partage moins de points communs avec elles qu'avec des conseillers nationaux bourgeois.
  • « Je ne me réjouis pas de siéger avec davantage de femmes de gauche », Esther Friedli, Le Matin, , p. 23


Mais je peux dire que c'est avoir une fausse image de l'UDC que de penser que le parti défend une vision conservatrice de la famille. Je connais tellement de femmes UDC qui travaillent et qui s'engagent sans relâche. Chaque famille choisit cependant le modèle qui lui convient. J'ai beaucoup de respect pour les femmes qui décident de s'occuper du foyer.
  • « Je ne me réjouis pas de siéger avec davantage de femmes de gauche », Esther Friedli, Le Matin, , p. 23


Pendant huit ans, je suis restée sans parti, avant de prendre ma carte de membre UDC en 2016. En huit ans, mes opinions ont glissé à droite en raison notamment de mon expérience d'entrepreneur. Les tracasseries administratives, les nouvelles lois, les taxes, tout cela m'a convaincu de m'engager contre l'interventionnisme étatique. L'UDC est le parti qui représente le mieux mes idées.
  • « Je ne me réjouis pas de siéger avec davantage de femmes de gauche », Esther Friedli, Le Matin, , p. 23


. On peut en conclure que des entreprises licencient des travailleurs et les remplacent par des travailleurs européens moins chers et plus jeunes! Les coûts des allocations de chômage et de l’aide sociale seront alors supportés par la collectivité, et le Conseil fédéral veut utiliser la rente-pont prévue pour inciter encore plus les entreprises à exclure les travailleurs âgés.
  • « La libre circulation des personnes est utilisée pour attirer une main-d’œuvre bon marché », Esther Friedli, Franc-parler, février 2020, p. 7


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :