Tradition

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

La tradition désigne la transmission continue d'un contenu culturel à travers l'histoire depuis un événement fondateur ou un passé immémorial.

Calixthe Beyala[modifier]

Tout le monde connaît la lourdeur de la tradition, ses impostures, son fanatisme, ses superstitions, ses mensonges. Elle se joue des sentiments populaires les plus sacrés, les plus naïfs octroyant des droits à ceux qui n'en ont pas et lésant les autres.
  • Seul le diable le savait, Calixthe Beyala, éd. Le Pré aux Clercs, 1990  (ISBN 2-7144-2476-7), p. 93


Gilbert Keith Chesterton[modifier]

On pourrait définir la tradition comme une extension du droit de vote au passé. Elle consiste à accorder le droit de suffrage à la plus obscure de toutes les classes, celle de nos ancêtres. C'est la démocratie des morts. La tradition refuse de se soumettre à la petite oligarchie arrogante de ceux qui ne font que se trouver par hasard sur terre.


Werner Jaeger[modifier]

Quand une tradition commence à s’éteindre, il ne reste d’autre ressource à l’ouvrier que de saisir ses outils et de consacrer toutes ses forces à sa mission d’éducateur — comme les moines au Moyen Âge.
  • « Présentation », André Devyver (1964), dans Paideia : la formation de l’homme grec, Werner Jaeger, éd. Gallimard, coll. « Tel », 1988  (ISBN 978-2-07-071231-1), t. I, p. V


Ahmadou Kourouma[modifier]

La vénération de la tradition est une bonne chose.


Hayao Miyazaki[modifier]

Nous devons informer [la jeunesse japonaise] de la richesse de nos traditions.
  • Spirited away, Andrew Osmond (trad. Wikiquote), éd. Palgrave Macmillan, 2008, p. 12


Marthe Robert[modifier]

De par son origine archaïque, il [le Surmoi] est le représentant du passé, de la tradition, de l'inactuel.
  • La révolution psychanalytique — La vie et l'œuvre de Freud (1964), Marthe Robert, éd. Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 1989  (ISBN 2-228-88109-0), 25. Éros et la mort, p. 362


Roger Scruton[modifier]

En analysant les traditions, nous n’analysons pas des règles arbitraires et des conventions. Nous analysons les réponses qui ont été élaborées face à des questions durables. Ces réponses sont tacites, partagées, incorporées dans des pratiques sociales et des attentes inarticulées. Ceux qui les adoptent ne sont pas nécessairement capables de les expliquer, encore moins de les justifier. D’où le nom que leur donnait Burke, celui de « préjugés », en les défendant au motif qu’en dépit de l’étroitesse du stock de raison dans chaque individu, il se produit dans la société une accumulation de la raison ; si on la remet en question ou si on la rejette, c’est à notre péril. La raison se donne à voir là où nous ne raisonnons pas, et peut-être ne pouvons pas raisonner – c’est ce que nous voyons dans nos traditions, y compris celles qui ont pour motif principal le sacrifice, telles que l’honneur militaire, l’attachement à la famille, les pratiques et la matière de l’éducation, les institutions caritatives et les bonnes manières.