Robert Sarah

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cardinal Robert Sarah

Robert Sarah, né le 15 juin 1945 à Ourouss dans le nord de la Guinée, est un cardinal catholique guinéen, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements depuis 2014.

La Force du silence, 2016[modifier]

Le silence est la plus grande liberté de l'homme. Aucune dictature, aucune guerre, aucune barbarie ne peut lui enlever ce trésor divin.

  • La Force du silence, Robert Sarah avec Nicolas Diat, éd. Fayard, 2016  (ISBN 978-2-213-70108-0), p. 50


Dans nos sociétés consuméristes, l'homme ne cesse de parader comme un paon mais il n'apporte aucun soin à son âme. Il exhibe une écorce et des vêtements rutilants qui s'usent et sont bons pour les mites.

  • La Force du silence, Robert Sarah avec Nicolas Diat, éd. Fayard, 2016  (ISBN 978-2-213-70108-0), p. 59


Le dépouillement du silence rend l'homme semblable à un enfant : pur mais fragile, innocent et démuni. Le silence nous façonne comme le forgeron travaille un métal.

  • La Force du silence, Robert Sarah avec Nicolas Diat, éd. Fayard, 2016  (ISBN 978-2-213-70108-0), p. 90


L'ascèse du silence est un médicament nécessaire : un médicament parfois douloureux mais efficace. Par le silence, nous quittons le mal pour le bien. Le bruit n'a aucune mesure, comme un navire sans capitaine sur la mer déchaînée, alors que le silence est un paradis, comme un océan sans limites. Le silence est aussi un grand gouvernail qui peut conduire à bon port. Choisir le silence, c'est choisir l'extraordinaire. L'homme qui aime le silence a la possibilité de conduire sa vie avec sagesse et efficacité.

  • La Force du silence, Robert Sarah avec Nicolas Diat, éd. Fayard, 2016  (ISBN 978-2-213-70108-0), p. 91


Entretiens[modifier]

Les statistiques montrent qu'il y aura dans un avenir très proche un grave déséquilibre culturel, religieux et démographique en Occident. Décadent, sans enfants, sans familles, l’Occident disparaîtra, noyé et éliminé par une population d'origine islamique. L'Occident a renié ses racines chrétiennes. Mais un arbre sans racines meurt.
  • « Cardinal Robert Sarah : “L'Occident a renié ses racines chrétiennes” », propos recueillis par Jean Sévillia, lefigaro.fr, 14 octobre 2016 (lire en ligne)


À propos de Robert Sarah[modifier]

Cette thèse nauséeuse d’extrême droite dite « du grand remplacement » a été popularisée par le théoricien complotiste et raciste Renaud Camus en 2010. On conseillerait volontiers à Robert Sarah de puiser son inspiration dans l’Évangile et non dans les égouts de Malebolge.
Sarah, héraut d’une droite inflexible et féroce, ne recule devant rien pour contrer François et son ouverture jusqu’aux extrémités de la terre, jusqu’en Amazonie, jusqu’à l’ordination d’hommes mariés. Cette droite, elle ose tout, c’est même à cela qu’on la reconnaît.
  • À propos de l'entretien de Robert Sarah paru dans le Figaro le 14 octobre 2016 et de l'opposition du cardinal au mariage des prêtres.
  • « Deux papes ? Deux auteurs ? Cherchez l’intrus… », Bertrand Rivière, Témoignage chrétien, 23 janvier 2020 (lire en ligne)

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :