Rencontre

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans une rencontre, deux ou plusieurs personnes viennent, se rassemblent, en général pour avoir des discussions, parfois de façon formelle.

Enseignement[modifier]

Cours de littérature européenne[modifier]

Vladimir Nabokov, Littératures, 1941-1958[modifier]

Le grand artiste gravit une pente vierge et, arrivé au sommet, au détour d'une corniche battue par les vents, qui croyez-vous qu'il rencontre ? Le lecteur haletant et heureux. Tous deux tombent spontanément dans les bras l'un de l'autre et demeurent unis à jamais si le livre vit à jamais.

  • Littératures (1980), Vladimir Nabokov (trad. Hélène Pasquier), éd. Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2010, partie Littératures I, Bons lecteurs et bons écrivains, p. 36


Littérature[modifier]

Critique[modifier]

Écrit intime[modifier]

Salvador Dali, Les moustaches radar, 1964[modifier]

J'ai déjà dit, en racontant ma rencontre avec lui, que le crâne de Freud ressemblait à un escargot de Bourgogne. La conséquence est évidente : si on veut manger sa pensée il faut la sortir avec une aiguille. Alors elle sort tout entière.

Manifeste[modifier]

Nouvelle[modifier]

Tonino Benacquista Tout à l'ego, 1999[modifier]

La pétition|

En ce monde, certaines rencontres ne se font jamais. Un priapique ne rencontre pas de nymphomane, un anonyme ne rencontre jamais les sosies dont tout le monde lui parle, un athée ne rencontre pas Dieu dans une guerre de tranchées, un paranoïaque ne rencontre pas la cohorte d'espions qui le traquent, et un bureaucrate mal noté n'aura jamais la chance de rencontrer son patron sortant d'un hôtel borgne.


Poésie[modifier]

Paul Éluard , L'Amour la poésie, 1929[modifier]

Les hommes errants

Les hommes errants plus forts que les nains habituels
Ne se rencontrent pas. L'on raconte
Qu'ils se dévoreraient.

  • Capitale de la douleur suivi de L'amour la poésie (1929), Paul Éluard, éd. Gallimard, coll. « Poésie », 1966  (ISBN 978-2-07-030095-2), partie Défense de savoir, V. Les hommes errants, p. 223


Prose poétique[modifier]

René Char, Fureur et mystère, 1948[modifier]

Partage formel

Un être qu'on ignore est un être infini, susceptible, en intervenant, de changer notre angoisse et notre fardeau en aurore artérielle.

  • Fureur et mystère (1948), René Char, éd. Gallimard, coll. « Poésie », 1962  (ISBN 2-07-030065-X), partie SEULS DEMEURENT (1938-1944), Partage formel, p. 74


André Breton, Poisson soluble, 1924[modifier]

A ma rencontre vinrent plusieurs servantes vêtues d'une combinaison collante de satin couleur du jour.


Roman[modifier]

Psychologie[modifier]

Catherine Azoulay, Processus de la schizophrénie, 2002[modifier]

Certains facteurs peuvent créer les conditions de possibilité d'éclosion psychotique mais l'émergence de la psychose est considérée comme imprévisible et dépendra du destin de ce « kyste » composant la pensée délirante primaire ; « kyste — qui peut réussir à faire éclater sa membrane pour déverser son contenu dans l'espace psychique [...]. » C'est sous l'impact d' effets de rencontre (maladies, mutilations, pouvoir obligeant le sujet à occuper une place de persécuté ou de bourreau, etc.) que le sujet pourra basculer dans la psychose manifeste.

  • Processus de la schizophrénie (2002), Catherine Azoulay/Catherine Chabert/Jean Gortais/Philippe Jeammet, éd. Dunod, coll. « Psycho Sup », 2002  (ISBN 2-10-004780-9), chap. II « Approche psycho-pathologique et clinique de la schizophrénie (Catherine Azoulay) », 1. Formes et caractéristiques de la schizophrénie, p. 97


Rencontre Auteur Lecteur[modifier]

Pascal Quignard, Rhétorique spéculative, 1995[modifier]

Le seul lieu de l'espace où peuvent se rencontrer le lecteur et l'auteur est dans le point final.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :