République française

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Depuis le 21 septembre 1792, date de la proclamation de l'abolition de la royauté, la France a connu cinq républiques :

Citations[modifier]

Convention nationale[modifier]

La Convention nationale décrète que la royauté est abolie en France.
  • Recueil complet des débats législatifs & politiques des chambres françaises, imprimé par ordre du Sénat et de la Chambre des députés, éd. Jérôme Mavidal, 1897, t. 52, partie Procès-verbal de la proclamation de l’abolition de la royauté, p. 73–74 (texte intégral sur Wikisource)


François Hollande[modifier]

Si l’on croit dans la République, il faut passer par la franc-maçonnerie !
  • « Extrait de : "Franc-Maçonnerie : Allégeances Présidentielles 2012" », François Hollande, Grand Orient de France, janvier 2012 (lire en ligne)


Victor Hugo[modifier]

Ô République universelle

Tu n'es encor que l'étincelle,

Demain tu seras le soleil.
  • Les châtiments, Victor Hugo, éd. Henri Samuel et Cie, 1853, p. 52


Charles Maurras[modifier]

Non seulement il ne vaut pas la peine de désirer une pareille République, mais il importe de la haïr comme le plus dangereux des pièges tendus à la France par nos ennemis du dehors et du dedans. Son rêve peut flatter l’imagination par un air résigné et conciliateur. Mais ce n’est rien qu’un rêve, médiocre en lui-même et, par ses conséquences, fou. Personne n’a le droit d’exposer la patrie pour un conte bleu. Il faut que les Français puissent s’en rendre compte. Disons-le leur, et rudement, pour qu’on ne les voie plus s’asseoir ni hésiter à ce carrefour de l’action.


Charles Péguy[modifier]

On prouve, on démontre aujourd'hui la République. Quand elle était vivante, on ne la prouvait pas.
  • Pensées, Charles Péguy, éd. Gallimard, coll. « nrf », 1934, p. 41
  • Charles Péguy, 17 juillet 1910, dans notre jeunesse, XI-12, Charles Péguy.


Qu'importe, nous disent les politiciens, professionnels... Nous avons désappris la république, mais nous avons appris de gouverner... Le gouvernement fait les élections, les élections font le gouvernement... Les populations regardent, le pays est prié de payer.
  • Pensées, Charles Péguy, éd. Gallimard, coll. « nrf », 1934, p. 41
  • Charles Péguy, 17 juillet 1910, dans notre jeunesse, XI-12, Charles Péguy.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :