Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Logo du traité transatlantique

Le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (PTCI ; TTIP en anglais), également connu sous le nom de traité de libre-échange transatlantique (TAFTA en anglais), est un accord commercial en cours de négociation entre l'Union européenne et les États-Unis prévoyant la création d'une zone de libre-échange transatlantique souvent appelée grand marché transatlantique.

Citations[modifier]

La signature du traité transatlantique par cette Union européenne sans visage et sans rivage achèvera ce que les historiens du futur appelleront — et je pèse mes mots — un suicide civilisationnel : les mondiocrates œuvrent, non seulement à l'émergence de l'entreprise du troisième type — « la firme anationale » — mais aussi à l'éradication de nos langues et de nos cultures traditionnelles, à la domestication des consciences, des loisirs, des pensées intimes.


Des multinationales pourront attaquer en justice un État à chaque fois qu'il y aura une réglementation nationale qui apparaîtrait comme un nouveau type de normes non comprises dans l'accord. [...]
Le passage à une justice arbitrale fait que la loi n'est plus à la base du règlement du conflit mais devient en elle-même l'objet du conflit. [...] Si le traité transatlantique était signé, n'importe quelle multinationale pourrait décider d'attaquer les mesures qu'elle estime contradictoires à l'esprit du traité. C'est l'ultime stade de la disparition de l'État.

  • « Le traité transatlantique, c'est l'ultime stade de la disparition de l'État, entretien avec Jacques Sapir », Anne-Laure Debaecker et Raphaël Stainville, Valeurs Actuelles, nº 4121, 19 au 25 novembre 2015, p. 96


Il est fondamental de considérer que ce traité est un acte politique. C'est donc politiquement qu'il doit être refusé. Ses dimensions techniques complexes nécessitent d'être traitées les unes après les autres et non au sein d'un paquet. Puisque l'on cherche à nous imposer ce traité de manière globale, nous allons le refuser de manière globale, quitte à ce que, branche par branche, secteur par secteur, nous puissions rouvrir des négociations, à nos conditions.

  • « Le traité transatlantique, c'est l'ultime stade de la disparition de l'État, entretien avec Jacques Sapir », Anne-Laure Debaecker et Raphaël Stainville, Valeurs Actuelles, nº 4121, 19 au 25 novembre 2015, p. 97


Et le pire est à venir. Déréguler, aligner, globaliser, aliéner, comptons sur le Traité transatlantique pour prolonger le mécanisme du Minnesota jusqu'en Picardie. Le génie de la malbouffe, c'est de toujours renaître de ses propres sévices puisqu'elle se nourrit de ce qu'elle détruit. Un cercle bien vicié, pour la plus grande joie du lobby agroalimentaire, qui s'enrichit en fabriquant de la maladie, du lobby distributeur, qui s'enrichit en le commercialisant, du lobby pharmaceutique on l'a dit, qui s'enrichit en la soignant, et du lobby bancaire, qui gère les milliards de profits générés par l'effroyable équation.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :