Périco Légasse

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Périco Légasse

Périco Légasse est un journaliste et critique gastronomique français, né le 21 mars 1959 à Boulogne-Billancourt.

À table citoyen[modifier]

L'excès est devenu le point d'équilibre économique du consumérisme globalisé.

  • À table citoyen, Périco Légasse, éd. Les éditions du CERF, coll. « Le poing sur la table », 2016  (ISBN 978-2-204-11081-5), p. 12


Ainsi donc, plus besoin de divisions blindées ou monétaires, ni de fonds de pensions ou de capitaux enturbannés, pour soumettre un pays aux affres du marché roi. Il suffit d'actionner le mécanisme de la publicité télévisée reliée à une grande surface pour laver les cerveaux à coup de spots, puis les amener en masses dociles à la mangeoire globalisée du rata mercantile.

  • À table citoyen, Périco Légasse, éd. Les éditions du CERF, coll. « Le poing sur la table », 2016  (ISBN 978-2-204-11081-5), p. 18


Ne nous leurrons pas, dans cette civilisation occidentale si avancée que la courbe d'espérance de vie à fini par s'inverser, le cancer et la faillite, c'est-à-dire l'accident de santé et l'accident économique structurels, ont pour cause commune l'abus de mauvais progrès, celui qui ne repose plus sur l'amélioration de la société mais, de façon obsessionnelle, sur le rendement ultra-consommé.

  • À table citoyen, Périco Légasse, éd. Les éditions du CERF, coll. « Le poing sur la table », 2016  (ISBN 978-2-204-11081-5), p. 28, 29


Et le pire est à venir. Déréguler, aligner, globaliser, aliéner, comptons sur le Traité transatlantique pour prolonger le mécanisme du Minnesota jusqu'en Picardie. Le génie de la malbouffe, c'est de toujours renaître de ses propres sévices puisqu'elle se nourrit de ce qu'elle détruit. Un cercle bien vicié, pour la plus grande joie du lobby agroalimentaire, qui s'enrichit en fabriquant de la maladie, du lobby distributeur, qui s'enrichit en le commercialisant, du lobby pharmaceutique on l'a dit, qui s'enrichit en la soignant, et du lobby bancaire, qui gère les milliards de profits générés par l'effroyable équation.

  • À table citoyen, Périco Légasse, éd. Les éditions du CERF, coll. « Le poing sur la table », 2016  (ISBN 978-2-204-11081-5), p. 36


... il faut désormais établir des échelles de valeurs politiques en privilégiant, dans l'ordre, le produit régional au national, le Français à l'Européen, l'Européen au non-Européen et le continental au planétaire, san rejet de rien, ni de personne, et sans repli sur soi.

  • À table citoyen, Périco Légasse, éd. Les éditions du CERF, coll. « Le poing sur la table », 2016  (ISBN 978-2-204-11081-5), p. 47


Le patriotisme alimentaire n'est plus un affreux réflexe cocardier suscité par le rejet de l'étranger, ou une quelconque forme de xénophobie culinaire, mais un moyen efficace de préserver un patrimoine économique et social qui nous soigne et nous donne de surcroît un peu de plaisir à table tout en valorisant le travail de nos agriculteurs.

  • À table citoyen, Périco Légasse, éd. Les éditions du CERF, coll. « Le poing sur la table », 2016  (ISBN 978-2-204-11081-5), p. 62, 63


L'acte alimentaire est devenu un acte politique. Dès lors que l'on choisit telle ou telle forme d'alimentation, tel ou tel de produit, on sait ce que cela implique comme conséquence sur une multitude de phénomènes. Celui-ci va aider nos agriculteurs à survivre, celui-là au contraire va aggraver leur marasme. Voter en mangeant c'est guérir en partie, mais sûrement, les plaies qui font que nos paysans se suicident, que nos artisans mettent la clé sous la porte sans successeur...

  • À table citoyen, Périco Légasse, éd. Les éditions du CERF, coll. « Le poing sur la table », 2016  (ISBN 978-2-204-11081-5), p. 72


Lorsqu'un paysan français en arrive à un tel point de désespoir qu'il finit par se pendre dans sa grange, alors qu'il devrait être l'homme le plus heureux du monde, on est en droit de considérer que ceux qui dirigent l'agriculture française depuis 40 ans sont de grands incompétents, des gros nuls, voire des salauds, éventuellement des criminels inconscients.

  • À table citoyen, Périco Légasse, éd. Les éditions du CERF, coll. « Le poing sur la table », 2016  (ISBN 978-2-204-11081-5), p. 75


Une seule certitude scientifique : ceux qui ne boivent jamais de vin se portent moins bien que ceux qui en boivent un peu. Telle est donc la devise inaliénable du salut de l'humanité et la clé d'un monde meilleur : rien de trop.

  • À table citoyen, Périco Légasse, éd. Les éditions du CERF, coll. « Le poing sur la table », 2016  (ISBN 978-2-204-11081-5), p. 94


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :