Michael Atiyah

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.
Michael Atiyah, 2007.

Michael Atiyah, né en 1929 à Londres et mort en 2019 à Edinburgh, est un mathématicien britannique.

Citations[modifier]

Lorsqu’il fait grand jour, les mathématiciens vérifient leurs équations et leurs preuves, retournant chaque pierre dans leur quête de rigueur. Mais quand vient la nuit que baigne la pleine lune, ils rêvent, flottant parmi les étoiles et s’émerveillent au miracle des cieux. C’est là qu’ils sont inspirés. Il n’y a sans le rêve ni art, ni mathématiques, ni vie
  • Rêves
  • Les déchiffreurs : voyage en mathématiques, Jean-François Dars, Annick Lesne et Anne Papillault, éd. Belin, 2008  (ISBN 978-2-7011-4737-6), p. 7
  • « De la beauté », Valerio Vassallo, Images des mathématiques, 2010 (lire en ligne)


Il y a environ soixante ans un débat fameux et approfondi a opposé Niels Bohr et Albert Einstein à propos des fondements de la mécanique quantique. Einstein refusait de voir dans la mécanique quantique une théorie achevée; il la trouvait philosophiquement inadéquate et il a mené un combat acharné contre l'interprétation orthodoxe de l'École de Copenhague représentée par Bohr. D'un certain point de vue, le débat entre Penrose et Hawking est la continuation de ce premier affrontement, Penrose reprenant le rôle d'Einstein et Hawking celui de Bohr.
  • Michel Atiyah, Préface.


Citations rapportées[modifier]

Citations sur[modifier]

Voir aussi[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :