De cape et de crocs

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

De cape et de crocs est une série de bande dessinée d'aventure, créée par Alain Ayroles et Jean-Luc Masboux. Dans la veine des romans de cape et d'épée, son univers comprend de nombreux éléments de fantasy. La série se caractérise par de nombreuses références aux classiques de la littérature, allant de l'allusion à la parodie en passant par le pastiche.

Le Secret du janissaire[modifier]

Armand de Maupertuis : Personne dans la cabine !
Don Lope : Il doit être enchaîné à fond de cale avec les autres galériens.
Armand : Hé là ! Une minute…
Don Lope : Hola Amigos ! Je suis chrétien comme vous. Nous allons vous délivrer de la chiourme barbaresque !
Armand : Encore une fois, Don Lope, ceci est une chébèque. Une chébèque est un voilier…
Don Lope : Donc ces gens dans la cale ne sont pas des esclaves galériens ?
Armand : Non !
Don Lope : Mais des marins turcs ?
Les Marins : Oui !

  • Le Secret du janissaire, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1995, p. 11


Don Lope : Pourquoi partir si vite ? Pour un peu, je leur refaisais la bataille de Lépante !
Armand : Écoutez, nous avons dérangé ces gens pour rien, en pleine nuit. La moindre des politesses est de se retirer sur la pointe des pieds. Vous avez vu l'heure qu'il est ?

  • Le Secret du janissaire, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1995, p. 14


Cénile Spilorcio : Ils voulaient ma ruine ! Poignarder dans le dos la poitrine d'un homme à genoux !
  • Le Secret du janissaire, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1995, p. 17


Séléné : Prenez ce collier, Renard mon ami. Il me suit depuis la naissance… Puisse-t-il vous rappeller, à travers ces épreuves, que je suis à vos côtés… de toute mon âme !
Armand : Ah Madame ! Madame !
Don Lope : Merveilleux ! On n'a plus qu'à scier les barreaux avec !

  • Le Secret du janissaire, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1995, p. 30


Galérien 1 : En avant les amis ! Cap au Sud !
Galérien 2 : Ah non ! Demi-tour ! Vers la Sardaigne !
Galérien 3 : Au levant ! Je suis de Mycènes !
Galérien 4 : Pas question ! Vous me déposez d'abord !
Galérien 5 : Nan !
Galérien 4 : En mer Égée !
Galérien 5 : Qué Mérégée ? On va à Marseille !
Galérien 6 : À Tunis !
Galérien 7 : À Nicosie !
Galérien 6 : À Napoli !
Galérien 7 : À Tripoli !
Galérien 6 : Ta gueule !
Galérien 7 : Malpoli !

  • Le Secret du janissaire, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1995, p. 47


Pavillon noir ![modifier]

Soldat : Capitan ! Capitan ! On a aperçu le Loup ! Il a pris d'assaut une chaise à porteurs, à l'aide d'un cul-de-jatte et d'un lapin !
  • Pavillon noir !, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1997, p. 18


Pirate : Ca… Captain ! La cam… La cambuse !
Capitaine Boney Boone : Quoi, la cambuse ? Qu'est-ce qu'elle a, la cambuse ?
Pirate : Je suis descendu chercher le rhum, comme vous l'aviez demandé… Mais c'était fermé ! Un groupe de gens déterminés s'est barricadé dans la cambuse ! Ils exigent que nous déposions les armes et leur confions le commandement du navire, sinon… Ils mangent tout !
Capitaine Boney Boone : Ils… Que ? Beuh ? QUOI ?!

  • Pavillon noir !, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1997, p. 27


Capitaine Boney Boone : Vous bluffez !
Le groupe de gens déterminés : Miam ! Glorp ! Bâfr ! BURP !
Capitaine Boney Boone : Ils ne bluffent pas !

  • Pavillon noir !, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1997, p. 27


L'équipage : UN LAPIN ?!
Vieux pirate : Oui ! Un lapin ! Le plus terrible porte-malheur qu'un navire puisse embarquer ! Je l'ai vu dans la cambuse, avidement penché sur une botte de carottes !
Pirate 1 : Livide tel un spectre, il rôde dans nos coursives ! N'entendez-vous pas son couinement démoniaque ?
Pirate 2 : Ô funeste augure qui fait de ce vaisseau une épave en sursis !
Pirate 3 : Funeste augure !
Pirate 2 : Un fétu dérisoire jeté sur l'insondable abîme !
Pirate 3 : Abîme !
Pirate 2 : Peuplé d'agonisants que l'océan réclame !
Pirate 3 : Il nous réclame !
Pirate 4 : Maître charpentier ! Fais-moi un cercueil !
Charpentier : Il m'a dérobé une lime ! Sûrement pour affûter ses cruelles incisives !

  • Pavillon noir !, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1997, p. 34-35


Armand : Courage, Eusèbe ! Montrez-leur comment meurt un lapin !
Eusèbe : Ça meurt très mal un lapin ! Ça n'en a pas envie du tout !

  • Pavillon noir !, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1997, p. 36


L'Archipel du danger[modifier]

L'équipage : LE HOLLANDAIS VOLANT ?!
Vieux pirate : Oui ! Le Hollandais volant !
Pirate 1 : Hâlé par le Kraken !
Pirate 2 : Ô lugubre catafalque gréé de suaires que vomit l'océan stygien !
Pirate 3 : Oôôô…
Boney Boone : Plus le temps de haranguer, il faut agir !

  • L'Archipel du danger, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1998, p. 7


Les squelettes : Ô damnés en sursis… Abaissez donc le sabre !
Le fer ne taira point notre rire macabre !
Armand : D'où vient cette rumeur ? Quel est ce brouhaha ?
Seriez-vous effrayés ?
Kader : Par qui ?
Don Lope : Par nous ?
Eusèbe : Ha ! Ha !

  • L'Archipel du danger, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1998, p. 8


Boney Boone : Nous avons été mystifiés.
Monsieur de Cigognac : Je le crains.
Boney Boone : Mais on ne mystifie pas impunément un pirate !
Monsieur de Cigognac : Là, je suis d'accord avec vous.
Boney Boone : Tout ça va se payer !
Pirate 1 : Ouais !
Pirate 2 : Va y avoir de la viande froide !
Pirate 3 : Du sang !
Pirate 4 : Des tripes !
Pirate 5 : Des excuses !

  • L'Archipel du danger, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1998, p. 16


Monsieur de Cigognac : DE HIDEUX DÉMONS ?!
Vieux pirate : Oui ! De hideux démons !
Boney Boone : Hep hep hep ! Toi, tu me déclenches encore une panique et je t'ampute du crâne !

  • L'Archipel du danger, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 1998, p. 37


Le Mystère de l'île étrange[modifier]

Armand : Vois ton idole aux cieux froncer son œil blafard !
Ôte-toi du passage et jette au loin ton dard !
Veux-tu qu'en bloc de sel je te métamorphose ?
Sabado : Cessez donc d'agiter sous mon nez cette chose.
Précisez-moi plutôt le pourquoi le comment
de cette mascarade et de ce boniment
Armand : Mais !
Don Lope : Il parle…
Bombastus : En alexandrins !
Sabado : Peu couramment, hélas ! Aussi je vous propose,
Si cela vous convient, de converser en prose.

  • Le Mystère de l'île étrange, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2000, p. 4


Capitaine Boone : Ah, tu m'en fais un beau, de poulet, toi !
Pirate : Aïe ! Non, Captain ! Pas le nez !
Capitaine Boone : Ceci est un perroquet ! Je l'ai payé trois pièces de huit au marché de Saint-Domingue, et s'il ne parle pas… C'EST QU'IL EST ENROUÉ !

  • Le Mystère de l'île étrange, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2000, p. 11


Jean Sans Lune[modifier]

Don Lope : Ce sélénite est lunatique.
  • Jean Sans Lune, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2002, p. 9


Monsieur de Cigonac : Cette étrange musique semble surgir de nulle part !
Vieux pirate : Oui ! De nulle part ! Entendez-vous le hideux chuintement de la viole de gambe ?
Pirate 1 : … L'écho lugubre d'un orchestre fantomatique rythmant le pas d'une abjecte danse macabre !
Monsieur de Cigonac : Allons ! Allons ! Ressaisissez-vous ! N'êtes-vous point de terribles pirates ? Par… Euh… Par tous les diables !
Vieux pirate : OUIII ! DES DIABLES !
Pirate 2 : Oyez la plainte stridente de leurs archets démoniaques grinçant le long des boyaux humains !
Pirate 3 : Ô menuets infernaux ! Effroyables motets !
Monsieur de Cigonac : De grâce, mes amis, de grâce ! Conservez votre sang-froid ! Un flibustier ne doit connaître qu'une seule frayeur : celle qu'il inspire.
Chœur des pirates : AAAAAAAAAAAAAAHH !!

  • Jean Sans Lune, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2002, p. 10


Raïs Kader : Yasmina…
Eusèbe : Haut les cœurs Rais Kader ! Sitôt réglée notre affaire de trésor, nous partirons à la recherche de messieurs de Maupertuis et Villalobos ! Tous ensemble nous sauverons votre petite fille…. Et je l'épouserai !

  • Jean Sans Lune, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2002, p. 11


Armand : Ne sachant m'avouer vaincu
Ni plier sous la déférence,
Si je me courbe en révérence,
C'est pour vous mieux montrer mon … .

  • Jean Sans Lune, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2002, p. 26


Luna incognita[modifier]

Sauvage : Ouga Bouga !
Sabado : Je ne te le fais pas dire.

  • Luna incognita, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2004, p. 9


Armand : Je peine à déchiffrer les notes de Bombastus. Elles sont rédigées dans un latin amphigourique émaillé d'idiotismes où foisonnent les termes savants les plus abstruts ! Tenez, par exemple : "Quand le vaisseau cherra, tirez sur la bobinette."

  • Luna Incognita, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2004, p. 11


Chasseurs de chimères[modifier]

Adynaton d'Hyperbolie : Réglons cette affaire à la Rixme.
Armand : Qu'est cela ?
Adynaton d'Hyperbolie : Un duel.
Armand : Au premier sang ?
Adynaton d'Hyperbolie : Au dernier mot.

  • Chasseurs de chimères, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2006, p. 4


Armand : Fasseyant va le foc de ton discours fumeux
Quand sur la mer des mots,
Voile au vent je me meus

[...]

Iotarcique est mon style ici je supplicie
Piteuse au pilori l'orale impéritie
Ma faconde est sans faille elle a noyé ton flot
Sur ton chant sans éclat claque
              un bec qui se clot

L'ultime alexandrin sera le coup de grâce
Assénant sans merci ...
              Douze pieds dans ta face !

  • Chasseurs de chimères, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2006, p. 4


Adynaton d'Hyperbolie : Mon rythme ! Je suis coi.

  • Chasseurs de chimères, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2006, p. 4


Adynaton d'Hyperbolie : Il prit la mer un matin... "Où allez-vous ?" le hélai-je depuis le môle, comme sa yole s'estompait dans le lointain... Sa réponse me parvint, hachée par le vent, laconique : "Nulle part !"
Armand : C'est indéniable : nous progressons !

  • Chasseurs de chimères, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2006, p. 6


Don Lope : (parlant du perroquet mécanique du Capitaine Boone) Tiens, il parle votre perroquet ?
Capitaine Boone : Un perroquet ?! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Un perroquet !
Perroquet mécanique : Pièce de Huit !
Capitaine Boone : Apprenez, messieurs les naturalistes, que cet oiseau se nomme un poulet.

  • Chasseurs de chimères, Alain Ayroles/Jean-Luc Masboux, éd. Delcourt, coll. « Terres de Légendes », 2006, p. 24


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :