Astérix le Gaulois (album)

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Astérix le Gaulois est le premier album de la série de bande dessinée Astérix de René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin), prépublié dans Pilote du n°1 (29 octobre 1959) au n°38 (14 juillet 1960) et publié en album en octobre 1961.

Citations[modifier]

Un Germain : Mais addentzion ! On refiendra !

  • Allusion aux invasions allemandes de la France durant les deux guerres mondiales.
  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 5


Nous vous le disons : les Romains y perdent leur latin !

  • Allusion à l'expression "en perdre son latin" (avoir l'esprit si troublé qu'on oublie les choses les plus basiques).
  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 5


Astérix : Nous allons te libérer de tes chaînes…

  • Allusion au slogan "Libérez-vous de vos chaînes", où les chaînes sont une simple métaphore. L'expression est ici prise au pied de la lettre car le personnage qu'Astérix vient libérer est bel et bien enchaîné.
  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 13


Marcus Sacapus : Les Gaulois sont venus, ils ont vu et ils ont emporté Caligula Minus !

  • Pastiche d'une phrase attribuée à Jules César : "Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu."
  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 14


Marcus Sacapus : Alea jacta est !

  • Allusion à une phrase attribuée à Jules César au moment de franchir le Rubicon.
  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 14


Caius Bonus : Tu parles ?
Panoramix : Tu parles !

  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 24


Caius Bonus : Nous te torturons depuis des heures et ça ne te fait rien !
Panoramix : Si ! Ça me fait passer le temps !

  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 24


Panoramix : Quelle folie, ô Astérix, que de t'être venu fourrer dans la gueule de la louve romaine […] !

  • Jeu avec l'expression "se fourrer dans la gueule du loup" (se mettre dans une situation périlleuse).
  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 28


Astérix : Ton idée de les envoyer aux fraises n'est pas mal non plus !...

  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 32


Marcus Sacapus : Poil au menton !

  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 38


Astérix : Parlons sans couper les cheveux en quatre ! […]
Astérix : Puisque c'est comme ça… la barbe ! […]
Astérix : D'accord, mais ne me prends plus à rebrousse-poil ! […]
Astérix : Tout ceci est échevelé. […]
Astérix : Il a un poil dans la main !.. […]
Astérix : Parfois, il a un cheveu sur la langue aussi !

  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 41-42
(en)

Asterix : Talk away, then ! Let's not split any hairs
Crismus Bonus : Will you shut up about hair!!!
Asterix : Well, if you will beard us in our own tent…

Asterix : All right, keep your hair on!
Asterix : Or this talk will bristle with difficulties. Go on!

Getafix (Panoramix) : Try a hair of the dog?

Asterix : He is a bit hare-brained sometimes !

  • Cette phase se passe quand les cheveux et poils des légionnaires romains poussent sans cesse suite à l'administration par Panoramix d'une potion magique. Elle présente de nombreux jeux de mots difficilement traduisibles avec le mot et le son « Hair » (/hɛɚ(r)/ qui veut dire cheveux, poils) et ce qui se rapporte à la toison (« beard » signifiant barbe). Il est à noter que le nom des personnages est sans accent car il n'en existe pas en anglais.


Astérix : ♫ Je te tiens par la barbichette… ♪

  • Reprise d'une chanson enfantine accompagnant un jeu où l'on se tient par le menton. La suite indique : "Le premier qui rira aura une tapette". Le premier des deux adversaires à rire reçoit en effet une petite tape.
  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 45


Jules César : Veux-tu rendre à César ce qui m'appartient !?..

  • Jeu avec l'expression : "Il faut rendre à César ce qui est à César" (il faut reconnaître à chacun ses mérites sans se les approprier).
  • Astérix le Gaulois, Albert Uderzo et René Goscinny, éd. Dargaud, coll. « Astérix », 1961, p. 47


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :