Andrea Geissbühler

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Andrea Geissbühler

Andrea Geissbühler née le 3 août 1976 à Berne, est une personnalité politique suisse membre de l'Union démocratique du centre.

Citations[modifier]

Selon ma conception de la politique familiale, le choix de la garde des enfants doit être fait en fonction du bien être des enfants et non pas sur la base de considérations fiscales. Dans la situation actuelle, nous avons en Suisse deux catégories de parents: ceux qui transmettent leurs tâches éducatives et de garde à l’État et qui bénéficient ainsi d’un privilège fiscal et ceux qui s’occupent eux-mêmes de leurs enfants et qui sont exclus de cet avantage. Chacun comprendra que ce régime est très loin de la justice fiscale. Du point de vue de la politique familiale, il est également faux de récompenser les parents qui délèguent leurs obligations éducatives à l’État.
  • « Inacceptable: les parents qui éduquent eux-mêmes leurs enfants sont discriminés par le fisc! », Andrea Geissbühler, édition spéciale de l'Union démocratique du centre, février 2013, p. 12


Ces douze dernières années, la Banque nationale suisse a cependant vendu un total de 1’550 tonnes d’or, donc plus de la moitié de ses réserves précipitamment déclarées « superflues », à des prix frisant le ridicule : elle a obtenu en moyenne 16’000 francs par kilo. Aujourd’hui, le kilo d’or se négocie autour de 50’000 francs. Si elle possédait aujourd’hui encore ces 1’550 tonnes d’or vendues à la légère, son bilan serait supérieur de 55 milliards de francs.
  • « Préservons notre or ! », Andrea Geissbühler, Franc-parler, avril 2012, p. 8


Une autre incertitude pèse sur les réserves d’or de la BNS : une grande partie de l’or suisse (la Banque nationale

garde le secret sur la quantité exacte) est entreposée aux USA. Dans le pays, qui exerce sur nous un véritable chantage avec ses exigences fiscales, parce que même les grands États-Unis se trouvent aujourd’hui au bord de la

faillite. Il est grand temps de rapatrier sans plus attendre les réserves d’or suisse stockées aux USA.
  • « Préservons notre or ! », Andrea Geissbühler, Franc-parler, avril 2012, p. 8


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :