Alain Vircondelet

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain Vircondelet

Alain Vircondelet, né en 1947 à Alger (Algérie), est un universitaire, écrivain et biographe français.

Citations d'Alain Vircondelet[modifier]

J'ai 16 ans et je me souviens de tout, de la beauté d'Alger dans le petit matin de juin, du silence gêné des Algériens que l'on croise sur le quai des Messageries Maritimes, des gens qui pleurent, des enfants qui ont emporté avec eux leurs cages d'oiseaux, des vieilles femmes dans des chaises roulantes, de ces valises achetées en hâte sur les trottoirs de la ville, et dans lesquelles on a fourré le minimum. On ne connaît rien de la France, on sait seulement qu'il y fait plus froid que chez nous.

  • « 1962, les Français d'Algérie quittent leur pays natal », Alain Vircondelet, Huffington Post, 20 février 2012 (lire en ligne)


Louis Joxe, au conseil des ministres du 18 juillet 1962, déclare: « Les Pieds-Noirs vont inoculer le fascisme en France. Dans beaucoup de cas, il n'est pas souhaitable qu'ils retournent en Algérie ni qu'ils s'installent en France. Il vaudrait mieux qu'ils aillent en Argentine ou au Brésil. » De Gaulle et ses ministres approuvent.

  • « 1962, les Français d'Algérie quittent leur pays natal », Alain Vircondelet, Huffington Post, 20 février 2012 (lire en ligne)


Les pieds-noirs possèdent au plus haut point l'art du rebond. Ils ont, rivés au cœur, un courage et une volonté de fer, ils laissent dire en souriant mais n'oublient pas. Fidèles et loyaux à la France quand celle-ci les croyait félons et dangereux terroristes, ils se sont coulés dans le tissu français. On les discerne encore à leur accent qui quelquefois jaillit comme une pointe de lumière. Mais ni le temps qui passe ni les attentions dont ils sont souvent l'objet en période électorale, n'effacent le préjudice dont ils ont été victimes. Et ils se prennent même à rêver en ces temps de repentance, que la vraie, la seule repentance, c'est à eux et à leurs frères harkis que la France devrait l'adresser !

  • « 1962, les Français d'Algérie quittent leur pays natal », Alain Vircondelet, Huffington Post, 20 février 2012 (lire en ligne)

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :