Paul Claudel

Citations « Paul Claudel » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Paul Claudel

Paul Claudel, né le 6 août 1868 à Villeneuve-sur-Fère dans l'Aisne et mort le 23 février 1955 à Paris, est un diplomate, poète, dramaturge et essayiste français.

La Cantate à trois voix, 1911–1912[modifier]

Car, ah! cette vie est trop longue et le temps est ennuyeux, et le moment seul est éternel qui n'a aucune durée...

Conversations dans le Loir-et-Cher, 1935[modifier]

[…] il n'y a de société vivante que celle qui est animée par l'inégalité et l'injustice.

  • Conversations dans le Loir-et-Cher (1935), Paul Claudel, éd. Gallimard, coll. « L'Imaginaire », 1984 (ISBN 2070701913), p. 22


Quand l'homme essaye d'imaginer le Paradis sur terre, ça fait tout de suite un Enfer très convenable.

  • Conversations dans le Loir-et-Cher (1935), Paul Claudel, éd. Gallimard, coll. « L'Imaginaire », 1984 (ISBN 2070701913), p. 24


Le Soulier de Satin ou Le pire n'est pas toujours sûr, 1929[modifier]

Si l'ordre est le plaisir de la raison, le désordre est le délice de l'imagination.

  • Théâtre, II, Paul Claudel, éd. Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléïade », 1965 (ISBN 2070101428), p. 952

Citations sur Paul Claudel[modifier]

Le huitième jour, Dieu créa Paul Claudel. Il avait envie de se foutre du monde.

  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 181


Wagner est pour le Néant et Claudel pour le Créé : le genre mythe-feuilleton, avec fumées, pythie et confusion. Ajoutez cent kilos de cocasse laborieux, touillez avec moins de méthode que de force, vous obtiendrez la tourte à la Claudel.

  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 181


Venant de l’apprendre, Claudel se récite le catéchisme, ce qui, joint à ses bouffonneries, donne l’impression d’une oraison prononcée dans un cirque. Les personnages de ses pièces se jettent à la tête les leçons que l’auteur vient d’apprendre. On dirait un concours de théologie dans un monastère byzantin du Vè siècle.

  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 182


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Article sur Wikipedia.